• Il y a quelques temps, j'avais réalisé un sac de rangement pour mes bobines de fils, ICI

    Mon "oiseau sur le fil" était devenu le gardien... de fils justement.

    Un deuxième sac de rangement

     

    À présent, un second est venu lui porter secours.

    Un deuxième sac de rangement

    *

    Mon étagère suspendue sera cachée, et son petit bordel, de "fermetures éclair" et "rubans velcro" sera invisible, en quelque sorte...

    Un deuxième sac de rangement

    Ces fournitures ne me défriseront plus le regard...

    *

    Un deuxième sac de rangement

    C'est ici qu'a atterri mon "Anémone"

    *

    Un deuxième sac de rangement

    Le photographe photographié... hi, hi, hi...

    *

    Un deuxième sac de rangement

    Mes deux sacs ont fait connaissance et se sont montré leurs petits bordels organisés.

    *

    Un deuxième sac de rangement

    Cote à cote, ils gardent fièrement, leurs petits trésors.

     

    Un deuxième sac de rangement

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Qu'y disent

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Mais je suis une "craspouille" qui met des poils partout, me dit ma Minette

     

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Mon Papounet s'amuse, il m'enfile le coussin de cou de Minette.

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Adopté ! C'est super pour dormir !

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

     

    En mai, fait ce qu'il te plait...

    Bon ! Hier, ce n'était pas vraiment mon jour, j'aime pas les séances de toilettage.

    Allez ! Il faut y aller...

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Minette tond, pendant que Papounet brosse...

     

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Voilà un coté de fait, je suis essoufflée, c'est épuisant de rester sage...

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Deuxième coté tondu, puis Papounet joue avec les ciseaux, les pattes, la tête, Minette me taille autour du pissou, j'ai un joli petit cul facile à lécher maintenant.

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Et puis c'est le bain, mais pas dehors, je suis pudique maintenant que je suis presque nue. Minette me lave dans la salle de bain, enfin disons qu'elle prend la douche en même temps que moi, une goutte de trop et je me secoue, wouaf, wouaf, bien fait...

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    On me fait courir un peu, comme ça je m'ébroue, et ça sèche plus vite.

    Et puis, petit bonheur, la séance de grattouille, pour ébouriffer le poil qui me reste. Z'avez vu ses mains, bien fait, wouaf, wouaf, c'est trop bon, encore, encore...

    Je vais être trop belle pour aller voir Doucy, ma copinette, la fifille de la maman de Minette.

     

    Dur, dur, la vie de chienne...

     

    En avril, ne découvre pas d'un fil...

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Je ne suis pas très présente en ce moment...

    Le moral fait du yo-yo...

    Coté santé, c'est pas fort, mais j'ai quand même la tête hors de l'eau, reste à trouver la force pour regagner la rive... Ça va venir, ma tension remonte et je ne perd plus l'équilibre, le bout du tunnel est là...

     

    https://www.pinterest.fr/pin/473300242074803809/?lp=true

     

    Bon ! Mais venons en au sujet de mon article

    C'est un cri de rage, je craque...

    Vous ne vous souvenez sans doute pas, de nos déboires (ICI) avec des panneaux solaires, en 2017. "Une soi disant économie qui a bien faillit tourner à la catastrophe..."

    Démarchés le 21 mars, après 3 heures de martelage, nous avions craqués et finis par signer. Le démarcheur était parti avec tous les documents, qu'il devait nous adresser par retour de courrier. Sauf que, j'ai dû batailler (appels téléphoniques, lettres simples et recommandées), pour obtenir les dits documents. Enfin au bout de 6 mois, enfin je reçois mes doubles.

    Et là ? Je suis tombée sur le cul !

    Le joli prêt rattaché à la commande avait été réalisé sur un faux document, mensonger qui plus est.

    Le 21 mars 2017, Pat et Moi avions signés un bon de commande n°18090, concernant 20 Panneaux solaires, un ballon d'eau chaude de 270 litres. Cependant nous avions omis de dater le document.

    Or c'est un autre bon de commande n°18235, concernant 14 panneaux et le ballon de 270 litres, avec une signature de Pat imité, et datée du 16 mars, qui a servi à demander le prêt.

    Attendez c'est pas tout

    La demande de prêt a été falsifiée en grossissant nos revenus, et en omettant de signaler que nous avions déjà un prêt sur la maison. Inutile de vous dire que, ce prêt n'aurait jamais dû être accordé, puisqu'il nous endettait de, PLUS DE 30%, comme la loi l'exige.

    Mais encore, les facture reçues étaient plus que fantaisistes, un coup il y avait 14 panneaux, un coup 20, la surface occupé ne correspondait pas au réel.(ex. 1 panneau 1,5m² X 20 = 21 m² occupé sur le toit). Quatre fois, j'ai dû renvoyé la facture à la correction, en annotant moi même l'erreur. Un gosse de primaire n'aurait pas fait de telles  erreurs.

    Et vas-y que je recommence appels téléphoniques, lettres recommandées et tout le tremblement...

    Finalement à force d'insister je reçois un "PROTOCOLE D'ACCORD". On me donnait une somme de 1500€ me permettant d'assurer les premières échéances du prêt.

    MAIS... 

    IL METTAIT FIN À TOUTES DEMANDES ET JE PERDAIS MON DROIT DE RECOURS.

    À que NON... Nous n'avons pas accepté et pris rendez-vous avec notre conseillé bancaire. Elle s'est arraché les cheveux en voyant les document que je lui présentais , bien rangé dans mon classeur. (celui-ci a tellement grossi qu'il dégueule de tous cotés)

    Ma conseillère nous conseille, Dans un premier temps, de faire appel à une société de consommateur, puis si cela ne marche pas mettre l'affaire en justice.

    Durant 6 mois nous bataillerons avec "Que Choisir". Bien que très au courant des lois et des ficelles à tirer, ils se heurteront eux aussi à un mur. 

    Cerise sur le gâteau, notre facture d'électricité a triplé et nous n'avons rien produit ou si peu.

    Une seule solution les mettre en justice, d'autant que nous sommes en Juin 2018 et que la première échéance de prêt vient de tomber.

    *

    Nous entrons en contact avec un intermédiaire, "SOS litiges", qui devant les documents fournis, n'en croyait pas ses yeux. Et nous guide pour les démarches, transmission des documents vers un avocat et expertise de la maison. 

    Bien sûr ! *

    L'EXPERT : 1-Installation non conforme, 4 panneaux sont exposés plein nord et non seulement ne fonctionne pas, mais consomment. 2-Les panneaux sont mal attachés certains colliers manquent. 3-Il sont cloués sur les tasseaux des tuiles (des grands clous les transpercent), alors qu'il aurait fallut les installer sur voliges. L'expert se demande comment ça tient encore debout, risque d’effondrement. 4-Les branchement électriques sont non conformes au mesures de sécurité, risque d'incendie. 5-Absence de sonde thermique dans la maison, c'est pour ça que la ventilation ne fonctionne pas. 6-Constatation du faux en écriture des documents et de la Signature de Pat imitée, c'est une signature, copiée et collée, à partir d'un autre document. En mettant, à contre jour, les deux signatures l'une sur l'autre, elles sont précisément et exactement identiques, or on ne signe jamais de la même façon. 7-Le ballon d'eau chaude n'est pas celui que nous avions commandé. 8-... Et j'en passe, son rapport comporte 46 pages, photos à l'appui.

    Ah ! oui mais ! *

    L'AVOCATE : Spécialiste dans ce genre d'affaire, prend notre affaire en main en novembre 2018. Sauf que, elle est à Paris et nous dans la banlieue Toulousaine. Nous traiterons tout, par téléphone et mail, voire courrier... Pas très pratique, d'autant que leur termes juridiques ne sont pas vraiment à notre portée. Nous déposons plainte contre "ENERGY PREMIUM" et "COFIDIS"

    Bien sûr *

    Une première audience, présentation des pièces, date du 03 décembre 2018, trop juste, Report.

    Deuxième audience, 4 février 2019, adversaires pas prêts, conclusions non rendues, cependant ils ont été assignés en temps voulu.

    Et chaque assignation**

    Troisième audience, 8 avril 2019, Prémium énergy était présent mais pas Cofidis, Nouveau report.

    Et les échéances tombent invariablement ****

    Nouvelle audience le 03 juin 2019

    Sur le conseil du juge, nous avons contacté un avocat de proximité, parce que le procès va être transféré au tribunal de grande instance. 

    Youpi *

    Le BORDEL QUOI !

    https://i.pinimg.com/originals/b1/37/69/b1376977b7ad6cb874bb5c15a5083a5d.gif

    J'ai les nerfs à vif, Pat et Moi démarrons au quart de tour...

    De grosses envies de tout plaquer, de tout vendre...

    Mais non rassurez-vous, je perdrais le procès par défaut, je tiens bon, mais à quel prix !

    Ma tirelire et ma carcasse en prennent un sacré coup...

    J'espère ne pas vous avoir barbés, j'avais besoin de le dire...

    Soyez vigilants, les menaces sont insidieuses et les auteurs peu scrupuleux...

    Nous nous sommes fait avoir comme des "BLEUS"

    Si nous perdons le procès, ce dont je doute avec les documents, mais sait-on jamais, nous vendons tout et partons je ne sais où...

    Mais on en est pas là...

     

    Les petits €uros ont été trouvés là

    * http://ageheureux.a.g.pic.centerblog.net/o/euromme.gif

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Mon ouvrage a vu le jour le 22 juin 2018, lors de sa première diffusion sur canalblog, les défis de Mémé Christiane

    J'avais divisé ce travail en 12 pavés, ce qui me permettait de le terminer à la fin de l'année. Joli programme, mais...

    Mais vous le savez, les projets sont souvent bousculés par, des coups de cœur, des imprévus, des coups de mou et l'on prend alors du retard sur le programme que l'on avait soigneusement envisagé. Bon ! Je ne vais pas épiloguer sur ce sujet...

    J’avais fini 2018 en ayant terminé le 7è pavé, sur les 12 que j'avais programmés. J'ai donc embrayé sur une nouvelle année.

    Le paysage mystérieux 11

     

    Donc ...

    Le 12 avril, j'en étais là.

    Le paysage mystérieux 11

     

    Le paysage mystérieux 11

    Une question se posait alors !

    Que pouvait regarder le petit pâtre songeur, en surveillant ses agneaux ?

    Le paysage mystérieux 11

    Le toit d'une chaumière...

    Le paysage mystérieux 11

    Bien plus simple, ce pavé a été avalé super vite.

    Je n'en reviens pas moi-même...

    Le paysage mystérieux 11

    J'ai recopié fidèlement la signature de l'auteur (grossie ci-dessous)

    Ça dit pas grand chose pour le moment, le mystère demeure...

    Le paysage mystérieux 11

     

    Le paysage mystérieux 11

     

    Dans le dernier pavé, il me reste à finir l'arbre, encore un peu de galère...

    Et puis...

    Enfin...

    Le mystère sera dévoilé avec le nom de l'auteur...

    Allez !

    Il n'y en a plus pour longtemps !

    Encore une quinzaine, voire deux, et ce sera prêt à encadrer !

     

    Le paysage mystérieux 11

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Vous le savez,

    L'incorrigible a craqué ...

    Je  l'ai vue Chez Thérèse62

    Un lien m'a envoyée chez Lesley, elle nous propose un SAL*, un ouvrage à broder ensemble. Une splendide Anémone qu'elle a soigneusement divisé en 12 étapes, sur 12 semaines. 

    *Pour moi la grande nunuche, Stitch A Long, qui veut dire, brodons, cousons ensembles. Oui, je sais, on me l'a déjà dit, déjà expliqué, mais comme je fais une grosse allergie aux mots anglais, j'ai toujours pas imprimé.

     

    Ayant un gros monument sur le feu, je prends cet ouvrage aléatoirement, que pour changer un peu d'air. De jolies teintes douces de mauve, violet et vert, sur une toile marbrée mauve rosé.

    Le 19 avril, j'en étais là

     

    Douzième et dernière étape de cette Anémone

    L'aventure avec Lesley est terminée.

    Merci Lesley, je me suis bien amusée et j'ai appris une nouvelle façon de travailler. C'est très agréable. Je recommencerais, c'est sûr.

    Mais pour moi, ce n'est pas fini, il faut que je finalise l'ouvrage. Je m'y attaque dès que je peux, je sais ce que je veux en faire.

    À bientôt.

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Vous le savez,

    L'incorrigible a craqué ...

    Je  l'ai vue Chez Thérèse62

    Un lien m'a envoyée chez Lesley, elle nous propose un SAL*, un ouvrage à broder ensemble. Une splendide Anémone qu'elle a soigneusement divisé en 12 étapes, sur 12 semaines. 

    *Pour moi la grande nunuche, Stitch A Long, qui veut dire, brodons, cousons ensembles. Oui, je sais, on me l'a déjà dit, déjà expliqué, mais comme je fais une grosse allergie aux mots anglais, j'ai toujours pas imprimé.

    L'anémone 10+11

     

    Ayant un gros monument sur le feu, je prends cet ouvrage aléatoirement, que pour changer un peu d'air. De jolies teintes douces de mauve, violet et vert, sur une toile marbrée mauve rosé.

    Le 1er avril, j'en étais là

    L'anémone 10+11

    L'anémone 10+11

    Aujourd'hui

    L'anémone 10+11

    Ça touche à sa fin.

    Tout du moins coté broderie, après viendra pour moi la finition, pour "La Paillote", mon p'tit atelier couture.

    Outre les dernières feuilles, fleurettes et papillon, j'ai surligné le cœur de l'anémone en noir. Ce faisant, je me suis aperçue que j'avais oublié une perle dans le cœur, mais comme c'était rangé, cela sera pour la prochaine fois.

    Je suis fin prête, pour la dernière étape...

     

    L'anémone 10+11

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Je l'ai vu chez Mémé Christiane et...

    J'ai eu un coup de cœur

    En suivant le lien qu'elle nous donnait, j'ai couru chez Cath "Chef de Tribu"

    Revenant sur sa décision de nous proposer le tuto pour Noël prochain, elle la mise en ligne le 29 janvier, et je l'ai téléchargé.

    J'ai réussi de trouver un trou pour le faire, c'est assez rapide et amusant.

    Centre de table festif

     

    Avec un tissu d'ameublement que m'avait donné Maman, là ce sera je dessous, mais aussi dessus. 

    Centre de table festif

    Pour l’intérieur un tissus pour chemisier, noir avec trèfles dorés, de ma belle-mère. Elle adorait le doré, j'ai trouvé pas mal de chose dans ses affaires, en doré bien sur.

    Centre de table festif

    des petits boutons de verres, mais pas que...

    Centre de table festif

    En effet, j'ai pensé au lavage, repassage et stockage en dehors des fêtes...

    Donc, j'ai mis des pressions pour fermer les petites poches.

    Centre de table festif

     

    Ayant hérité d'un superbe plateau (fromage, gâteau, comme on veut) sur pied, qui rentre pile-poil au centre...

    Centre de table festif

    Je peux présenter, serviettes et petits pains, pour chaque convive.

    Centre de table festif

     

    Et justement , au mois de juin, ma belle fille reçoit ses parents chez nous... Oui ! Ça fait bizarre dit ainsi. Une à deux fois l'an, ma belle fille reçoit ses parents, mais son petit logement est tout petit et depuis la naissance de Noémie, ça devient très compliqué, aussi les grand-parents sont obligés d'aller à l'hôtel.

    Donc cette année, avec ma complicité, ils vont passer leur séjour chez nous, les uns dans le petit chalet, les autres dans la caravane. Je pense que ça va être marrant.

    Donc ce centre de table va desservir pile-poil 6 personnes...

    Centre de table festif

    En situation, cela donnera çà..

    Centre de table festif

    Je suis contente...

    Ce premier fait, il n'est pas impossible qu'il ait des petits frères, pour assortir à mes différentes tables. J'aime beaucoup les changements...

    Centre de table festif

     

    Merci Cath, je suis ravie de ton tuto, il est simple et super sympa.

    Quand on commence l'ouvrage, on ne peut plus s'arrêter. Le plus long et plus dur ,pour la faignante que je suis, est de coudre les pressions et les boutons. Coudre à la main, c'est pas mon truc.

     

    Centre de table festif

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Le soir de notre arrivée, Berthe, à droite, nous avait préparé un super repas, des AVOCATS. Et pas des petits gabarits que l'on trouve en super marché...

     

    J'ai le pouce contre ma joue, donc vous imaginez la taille !!

    J'ai gardé le noyau...

    Bien emballés dans du sopalin mouillé, enveloppé de papier alu et dans une poche plastique hermétique, il avait correctement voyagé dans la valise.

    Durant trois mois, au dessus d'un bocal de crème fraîche épaisse, il a bu tout son saoul. Il avait tout juste la taille de l’ouverture du bocal, je n'ai jamais vu de noyau aussi gros. Le noyau s'est fendu, les racines on proliférées et une belle tige est sortie.

    Il est donc temps qu'elle poursuive sa croissance dans un pot.

    Je ne me leurre pas, je n'aurais jamais de production d'avocats, mais une jolie plante d'appartement. Si elle veut bien !!

    Par le passé j'avais eu une jardinière à réserve d'eau, qui contenait plusieurs noyaux, la jardinière était superbe, mais ... elle n'a pas supporté notre déménagement.

    Je croise les doigts pour que mon noyau africain, soit lui aussi, très beau.

     

    Un petit peu de poudre de fée...

    Partager via Gmail

    5 commentaires