• En novembre 2016, au Cameroun, Robert notre guide nous faisait parcourir le pays pour notre plus grand plaisir.

    Ces jours-ci, nous avons inversé les rôles, Robert est venu passer quelques jours chez nous.

    Inversion des roles

    Sur notre bateau-jardinière, Pat avait monté les couleurs, Robert en a été très touché.

    Inversion des rôles 1/2

     

    Inversion des roles

    Nous l'avons emmené à Superbagnères, 2000m d'altitude, station de ski sur les hauteurs de Luchon (31)

    Inversion des roles

    Robert a admiré le site, le toit des cimes enneigés, il s'est émerveillé.

     

    Inversion des roles

    Bon d'accord, il n'y avait plus de neige à cette altitude et la station est fermée (pour le ski), elle ouvrira un peu plus tard pour les activités d'été. Néanmoins le point de vue est sublime.

    Inversion des roles

    Il faisait froid et j'ai remis ma veste polaire. Nous avons fait le tour de l’hôtel, ancien et nouveau. Derrière l’hôtel étaient rangés en rand d'oignon 2 dameuses  et un chasse neige, quoique tout trois pouvaient être transformés en fonction des besoins, les éléments étaient rangés à coté, 3 bons gros engins. Nous avons approchés les remontés et les télésièges.

    Inversion des roles

    Robert parcourait au pas de courses le site, suivi d'Elfy qui le suivait partout, la coquine avait lié amitié avec lui.

    Inversion des roles

    Petit pique-nique, pissaladière, salade de pâtes et gâteau à l'ananas.

    Inversion des rôles 1/2

     

    Inversion des roles

    Le lendemain, nous avons réuni la famille, Robert en tenue traditionnelle, a conversé naturellement avec tous, tout heureux de rencontrer mes enfants. Le repas s'et terminé par un toast ou Robert remerciait chaleureusement, notre famille et le Seigneur qui avait béni cette rencontre. Ma fille aînée a remercié cet homme qui avait exaucé le rêve de sa mère. Moi, j'ai essayé de dire quelque chose, mais l'émotion était trop forte et j'ai fondu en larmes, des larmes de joie, un grand bonheur.

    Inversion des roles

    Si, avant le repas, Max, mon petit dernier, avait voulu jouer avec notre tondeuse auto-portée et tondu tout l'arrière de la maison, après le repas, il a décidé de nettoyer le bassin à poisson, nous avons beaucoup rit, les gags ont jalonné cette journée.

    Robert était ravi de cette réunion a laquelle, il a participé, un vrai courant est passé entre tous.

    Inversion des roles

    Ah ! j'oubliais, la bonne nouvelle, Max et Mad attendent un heureux événement, ce sera pour Novembre. Je vais être grand-mère, hi, hi,...

     Inversion des rôles 1/2

     

    J'ai encore à vous raconter, à demain ...

     

    Inversion des rôles 1/2

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • 29 novembre – sixième jour de notre aventure (2/7)

    Notre petit copain, nous aurait il suivi ? Ils ne sont vraiment pas farouches. On peut s'approcher très près, mais pas trop tout de même,

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    Des plages,

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    d'autres aménagées jalonne la route, me donnant une sauvage envie de me baigner.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    Encore une plage qui me tend les bras, et avec une barque de surcroît pour se balader sur l'eau.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    Mais on voudrait aller au port de Kribi, Robert nous dit que c'est curieux à voir.

    Bon ! En ce qui concerne le port, l'entrée est sévèrement gardée et il nous est impossible de nous y rendre. Interdit, par mesure de sécurité. On ne sait jamais je pourrais mettre un cargo dans ma valise. Je plaisante, mais la mesure d'interdiction est draconienne, à cause d'éventuels attentats. Et qui sait, je suis peut-être une terroriste … 

    Sur le retour, je prends tout, et n'importe quoi, des bambous, déjà vu … ça pousse comme des champignons. En fait ils ont été importés au moment des voyages des grands explorateurs. Le climat leur a plu et ils prolifèrent en Afrique équatoriale.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    Une cabane de bois … dont le toit est en feuilles de palme

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    Il existe plusieurs formes de "feuilles" de palmier, celles qui nous intéressent ici, ce sont les pennées, en forme de plumes ou de peigne. On retrouve cette forme sur le cocotier entre autres.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24 

    Tient ! Bonjour Étienne ! Comment vas-tu ?

    Je suis un peu déçue.                          Mais …

     

    À SUIVRE

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 24

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • 29 novembre – sixième jour de notre aventure (1/7)

     Au petit déjeuner, Robert nous demande si nous n'avons pas été dérangés par l'orage de cette nuit. Pour déranger Pat, il en faudrait plus que cela. Quand à moi j'étais si fatiguée que j'ai fait une nuit d'une seule traite. L'orage se serait déchaîné et il a beaucoup plu. Bah ! Il fait beau maintenant et c'est le principal. Le soleil brille et la journée promet d'être belle. ...

    C'est toujours pareil, arrivant avec la nuit, on ne peut pas se rendre compte du décor. Et c'est le matin que l'on découvre des merveilles.


    Pour le moment Pat est en train de remettre le badge d'identification de ma canne qui a glissé.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    J'admire le décor en bois, sol et plafond de l'entrée de notre hôtel. Les façades bien travaillées. 

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Dans la salle principale, je suis attirée par le comptoir, une vraie merveille. J'y vais, appareil à la main.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Sur le devant magnifiquement sculpté, des scènes de la vie courante. Des hommes à la chasse, ou jouant de la musique ou des femmes cuisinant, etc.… superbement travaillé, à voir.

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Mais sur le coté, j'ai craqué, des éléphants. J'ai proposé au gérant d'emporter le panneau dans mes bagages, ça l'a fait rire bien sûr.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    J'ai longtemps admiré le travail, les détails. Si ! Je n'étais pas si loin !...

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Regardez cette belle herbe bien grasse, j'aimerais la même chez nous, c'est une herbe rampante, pas besoin de tondeuse.

     *

    Bien, il est temps de partir, la journée est chargée. 

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

     Robert tient à nous montrer l'association qu'il a créé, il y a quelques années, sa fierté.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    L'entrée du bâtiment, il a géré les plans, la mise en œuvre et a retroussé ses manches pour aider à la construction. 

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    À gauche des bâtiments annexes, qui sont utilisés, lors de réunions ou séminaires.

    Il a travaillé dans cette agence pendant quelques années avant de passer le relais et rejoindre "Évanéos"

    Néanmoins il est encore responsable de cette agence.

    L'accueil est chaleureux.

    Je pénètre dans une grande salle, pour ressortir en face sur la terrasse.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Vue sur l'océan, je suis admirative. Bon ! Je sais ce n'est qu'une étendue d'eau comme une autre, mais pour moi, cela n'a pas la même signification. C'est … Je n'ai pas de mot…


    Pat remarque une ombre au loin. Qu'est-ce que c'est ?

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Je zoom, mais c'est flou. Mon appareil ne supporte pas que l'on bouge quand il est sorti à son maximum.

    Je cale l'appareil contre un pilier. J'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois. C'est un énorme cargo, très loin en pleine mer. Où partait-il ?

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Un pêcheur rentre au bercail,

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    et nous, nous repartons, non sans emporter une des affiches de l'association.

     

    À SUIVRE

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 23

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Ce chien est bien à l'image de son maître !

     

    https://youtu.be/TzKi36W8Bnw

     

    Régalez-vous

     

    Border collie dans ses oeuvres

    mmmmmmmmmmmm

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Vous savez quoi ?

    J'ai encore copié !

    Ben ! Oui ! Je l'ai vu et j'ai eu un coup de cœur, un de plus...

     

    C'est en allant chez Mémé Christiane que j'ai craqué...

    Une jolie couverture en tricot modulaire, encore un me direz-vous, Il n'y a rien de plus plaisant que le tricot modulaire. Là les doigts s'agitent tout seuls, pendant que je regarde ailleurs, et puis en ce moment, je ne peux guère suivre un diagramme, mes nouveaux yeux sont encore fragiles et je ne veux pas les brusquer, ils risqueraient de se froisser et me faire un gros caprice ... :)

    Elle réalise le sien avec les couleur préconisées, très marocain, c'est très coloré et assez joli je le reconnais, Mais...

     

     

    J'ai préféré partir dans le bleu, qui l'eut cru...

    Et puis, j'ai voulu n'avoir que 2 tons de bleus, l'un pour les petits carrés et l'autre pour les grands...

    J'ai commandé, mais dans le catalogue internet, si j'ai été séduite, à la réception, j'ai été déçue...

    Trop terne, trop gris, mais bon, j'y vais quand même...

     

    La première étape, faire une guirlande de 6 petits carrés

     

     

    Deuxième étape, encastrer 5 petits carrés, en laissant de l'espace pour 2 grands

    C'est pas trop mal, ce coloris me déplaît un peu moins

     

     

    Troisième étape, 2 petits carré au centre et 2 grands en changeant de couleur

    Ce bleu là fait très jeans, c'est pas si mal au fond,

    De toute façon, je ne peux plus rien changer...

    On va voir avec la suite...

     

    Je retourne à mon chale

    À bientot

     

    Couverture modulaire 1

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • 28 novembre – sixième jour de notre aventure (3/3)

     

    Robert prend le volant.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 25

    Pourquoi je vous signale cela, regardez la plantation de bambou de chine, c'est flou.

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 25

    Bon ! Je vous explique. La conduite d'Étienne est prudente, pépère, calme, je suis arrivé à avoir de beaux clichés même en roulant.

    En revanche la conduite de Robert est prudente aussi mais plus énergique, et pour avoir fait le trajet un millier de fois, il connait bien le parcours. Là ! Les photos ! Tu peux oublier. Rire ! Et puis il n'y a pas vraiment grand-chose à voir non plus. Mais il ralentit quand il y a un beau paysage, et je peux mitrailler

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 25

    Et puis, je dois quand même dire, qu'il restait quelques kilomètres et nous ne voulions pas trop rouler de nuit, ce n'est agréable, ni pour le chauffeur, ni pour les voyageurs, surtout avec ces routes défoncées pour la plupart. À l'arrivée, nous essuyons un gros orage, heureusement très court, mais je suis trempée. 

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 25

    Nous sommes à Kribi, une destination que je tenais à voir. Maman disait que la plage était belle.

    Nous posons les bagages, à l'hôtel "Marybel", et … et … j'émets le désir, d'aller faire trempette.

    _Quoi ?

    _Oui faire trempette !

    _Mais il fait nuit !

    _Et alors, tu n'as jamais pris un bain de minuit Robert ? On prend les lampes de poche et on n'y va !

    _Oui mais tu ne nages pas, ce n'est pas prudent, on ne voit pas le fond.

    _Non ! Je vais juste tremper les pieds, c'est tout.

    Nous voilà partis. La route à traverser, un petit bout de terrain et nous voici sur le sable, je me déchausse, quel régal, le sable est encore chaud. Nous discutons, nous rions, Robert est aux aguets, il a peur pour moi. Je ris, qu'est-ce que je risque ?

    _On ne sait jamais, une mauvaise rencontre !

    Alors que nous avancions tous les "trois", subitement il en manque un. Et bien oui, vous avez deviné, la mémé s'est affalée de tout son long en riant comme une bossue. Des mômes avaient dû faire un château de sable et je me suis pris les pieds dedans. Et le plus comique, c'est que pour protéger ma cheville accidentée, dans ma chute j'ai préservé cette jambe, donc la chute a été spectaculaire. Sauf que les hommes dans la nuit noire n'ont rien vu, dommage, ils auraient rit aussi. Cependant comme je suis tombée tête première, quant ils m'ont ramassée j'étais couverte de sable, le visage, les cheveux etc.… Sur le sable des petits crabes courraient.

    Nous voici les pieds dans l'eau.

    _Aïe, aïe, ça pique, qu'est-ce que c'est ? Les petits crabes me prenaient pour un casse croûte.

    Bon ! on rentre, j'ai trempé mes pieds je suis contente.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 25

    Nous prenons un repas très convivial tous les 4. Étienne nous quitte, il est attendu ailleurs. Je suis heureuse.

     Puis Robert me prête son ordinateur, pour que je puisse rassurer les miens. Depuis qu'on est arrivé, j'ai tenté à maintes reprises d'envoyer des "sms", sans succès, ils me revenaient en échec. Là encore, je n'ai rien dit à Maman, elle ne sait pas que je suis là-bas, je ne veux pas qu'elle s'inquiète. Juste ma fille, ma sœur et José, je ne veux pas abuser de la gentillesse de Robert.

     

    La soirée se termine, je fais le bilan 

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 25

    Yaoundé > Édéa > Kribi, que de la route …

    Aujourd'hui nous avons parcouru 280 kilomètres de routes soit disant goudronnées, avec des péages, soit disant pour entretenir les routes, mais qui en réalité ne le sont pas. Laissées à l'abandon, ravagées par les pluies diluviennes de la saison des pluies, et défoncés par des camions surchargés pour la plupart.

    À SUIVRE

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 22

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Je fais des progrès, Les choses simples qui ne demandent pas d'aller et retour avec un diagramme, j'y arrive, pour les fruits c'est un peu plus dur, mais ça va mieux.

    Bientôt je pourrais reprendre les chaumines, peut être pas avec le même rythme qu'avant, mais dès que j'ai mes nouvelles lunettes, je m'y colle

    Mon livre de cuisine : Amandier

    Je l'ai découvert chez Mamigoz, il y a longtemps, mais... Cette année, je m'y colle...

    Des recettes de famille, d'autres glanées ça et là, certaines que je fais souvent, d'autre pour les occasions. En ce qui me concerne, ce sont souvent des recettes qui reviennent, ou sur la base de..., parce que je n'aime pas particulièrement faire la cuisine, mais il y a des choses qui m'ont accrochés et qui ont fait des émules...

    Aujourd'hui c'est une recette toute simple trouvée sur le net

    Pas de farine, pas de levure, il n'y a que 4 ingrédients, rien que ça.

    Je peux vous dire que, lorsque j'en fais une, on cherche les miettes, le plat est nettoyé en un éclair, j'ai intérêt à me servir la première si je veux y goûter ...

    Pourquoi je préfère moudre moi-même mes fruits secs ? 

    D'une part le gout est plus intense que dans les paquets déjà moulus,

    d'autre part j'obtiens un effet croquant très agréable que l'on ne peux trouver dans les tous prêts.

    Nul besoin d'appareil sophistiqué, un moulin à café fait l'affaire, ou si vous avez eu des enfants, la moulinette dont vous vous serviez pour hacher leur repas, ou encore un simple moulin à herbes...

    Cette recette est basée sur les amandes, mais j'ai essayé avec les noisettes et les noix du brésil, je ne dirais que : "MIAM".

    Noix de toutes sortes peuvent également faire l'affaire, j'ai pas encore essayé les noix de cajou, je vais m'y lancer, mais il n'y a pas de raison...

    Régalez vous !

      

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Cela faisait longtemps que ce châle modulaire me faisait de l'oeil, mais il me fallait encore le déclic. Voilà c'est parti depuis janvier.

     Le 27 avril, j'en étais là ...

    Danse avec le vent 8

    Danse avec le vent 8

     

    le 8ème triangle avec pas mal de bleu

    Danse avec le vent 8

    Je ne suis pas très loin du final, il m'en resterait un...

    Le modèle "Dancing Wind, DROPS 155-5" indique 9 triangles.

    Mais...

     

    Regardez comme ça brille au soleil, des milliers de gouttelettes d'eau, j'aime beaucoup

    Danse avec le vent 8

    Danse avec le vent 8

     

    Danse avec le vent 8

    Mon coquin de Mac Giver trouve que cela ferait une belle couverture pour notre voiture

    Pfff...

    À bientôt 

     

    Danse avec le vent 8

    Partager via Gmail

    7 commentaires