• Je vous ai montré notre mètre de neige tombée le 26 janvier

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    J'en ai fait rire plus d'un...

    m

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    le 8 février, à nouveau il en est tombé...

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    Et pas qu'un peu, mais elle fondait dès qu'elle touchait le sol...

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    Mac Gyver, revenant de prendre le courrier, en avait sur les épaules et les cheveux. Si, si, en équarquillant bien les yeux, on distinque quelques petites perles. Bon d'accord, il faut chercher. Je crois que pour cette année c'est rapé, et dans un sens c'est tant mieux, cela prouve que l'on a pas eu un hiver si terrible. Quoique, ce n'est peut-etre pas fini, on verra bien.

     

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Une idée a germé en faisant mon bouquin.

    Broder les lieux que nous avons traversés.

    Un petit peu de là-bas ...

    Une grille pour dessiner les mots et petits sujets

    Puis découpage de chaque motifs.

    Disposition sur un tissus blanc.

    Et...

    Un petit peu de là-bas ...

    De manière à broder régulièrement, les noms étant plus ou moins inclinés, j'ai utilisé des petits morceaux d'un canevas soluble, découpé à la taille du sujet à broder. J'ai utilisé un fil "variation 4510" de DMC. j'en suis à présent à ma moitié de l'ouvrage.

    C'est pas simple, le canevas est très transparent, ce qui rend les perforations à peine visibles, mais j'y ai tant de plaisir que j'avance petit à petit, j’arrête quand les yeux fatiguent. Encore une affaire à suivre.

     

    Un petit peu de là-bas ...

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Cela faisait longtemps que ce châle modulaire me faisait de l'oeil, mais il me fallait encore le déclic. Voilà c'est parti depuis janvier.

    Le 18 janvier j'en étais là ...

    Danse avec le vent 3

    Danse avec le vent 3

     

    J'ai enfin trouvé le truc pour que cela tombe juste dans mes pointes, sur le diagramme il était indiqué de commencer les rangs raccourcis par 4 mailles, puis de continuer en ajoutant (ou diminuant) 8 mailles, en fait je commence par 12 mailles au début des rangs raccourcis et je continue comme indiqué et ça tombe pile poil.

    Danse avec le vent 3

    La troisième pointe est bouclée. Rendez-vous à la pointe suivante.

     

    Danse avec le vent 3

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Je vous en ai parlé ces derniers temps, je voulais faire un album souvenirs pour raconter aux miens, ce voyage extraordinaire.

    Les photos sont enfin triées, et tous les blablas qui les accompagnent sont couchés sur le papier. Ça a été très long, mais j'y suis arrivée. La mise en page n'a pas été évidente, mais c'est fait ça aussi.

    À présent, je passe à l'impression. Sur un papier 120 grammes, satiné je fais une impression qualité photo

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    Le seul hic, mon imprimante ayant rendu l'âme, j'ai dû en acquérir une autre, et là je suis très déçue, le réalisme n'y est pas, trop de rouge pour certaines photos ou trop de bleu. Mon ancienne imprimante était bien plus fiable, mais ce n'était pas le même prix, ni la même époque. La qualité, ce n'est plus ça aujourd'hui, notre société de consommation prend trop souvent des éléments au rabais, on ne répare plus (trop complexe, tout est régi par des puces électroniques) donc on remplace. Le matériel a une fin de vie de plus en plus courte. Je suis un peu déçue par mon rendu final. Accompagné d'un CD des photos, j'arriverais à faire un beau cadeau.

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

     

    Pour la couverture, du papier peint collé sur un papier 250 grammes, une perforation sur le coté et du raphia pour lier le tout.

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    Sur le recto, j'ai inséré une image, protégée par une couverture transparente pour reliure, un dosseret en papier peint et un bouton.

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    Ensuite, petit travail de patience, très simple, on enfile les pages les unes après les autres, au fur et à mesure de la sortie de l'imprimante.

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    Puis, je croise mon raphia, pour rendre le dosseret rigide, je serre bien (sans déchirer), et au final je viens le nouer sur le bouton central.

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    Mon catalogue de papier peint m'a permis de faire des livres certes identiques intérieurement, mais différents à l'extérieur, chacun aura le sien, en quelque sorte personnalisé. Du coup, j'en ai fait de même avec les boutons de la boite aux trésors de ma belle-mère. Comme quoi un bouton, ça peut toujours servir, j'en ai récupéré 3 boites de biscuits st Michel, c'est fou ce qu'elle a pu récolter.

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

    Les quatre premiers livres sont finis, je vais commencer la distribution.

    Vite ! Il m'en faut d'autres ! Je continue...

     

    notre aventure au Cameroun : le livre photos

     

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • 26 Novembre - quatrième jour de notre aventure ( 1/5)

    (Nous avons ramené énormément de photos, je suis donc obligée de faire plusieurs articles pour le même chapitre)

     

    Nous découvrons le petit hôtel où nous étions logés, le "Paradise-Palace" de Koutaba.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Les chambres, disposées en rond, donnent toutes sur une petite cours pavée, avec un petit jardinet, c'est vraiment agréable.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    À coté de cet hôtel, il y avait une petite boutique.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Un superbe collier en os m'a fait un clin d'œil, mais encore incertaine sur la monnaie du pays, j'ai hésité, mais Robert me l'a mis autour du cou et j'ai craqué, marchandé 5000Fcfa, soit 7,62€.

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

     

    Nous partons en direction du Monastère de "Koutaba".

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Ce Monastère a été  construit, avec la terre locale, sur des plans d'un entrepreneur suisse.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Les bâtiments sont disposés en croix, dont la chapelle ronde serait le sommet de la croix, la tête.

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

       Dans cette partie du vaste domaine, un parterre nous accueille, "Bon Séjour".

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Nous remarquons une culture, de caféiers, sous les arbres. C'est fréquent dans ce pays de voir des cultures sous les arbres, pratiques utilisées dans la plupart des pays chauds.

     

     

    C'est dans ce secteur que sont logés les visiteurs venus faire une sorte de retraite, il n'est pas nécessaire d'avoir une croyance, juste un besoin de calme, histoire de se ressourcer. Nous y sommes d'ailleurs invités, quelques jours au grand air et au calme, c'est tentant.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Est mis à disposition des visiteurs, une sorte de réfectoire commun, tout le monde mangent en commun en toute convivialité. ou bien si l'on veux se retirer un peu plus, il y a une cuisine ou chacun peut se préparer son propre repas.

    Les chambres ne sont pas très grandes mais possède leur salle de bain.

     

     

    Plus loin, d'autres bâtiments plus sommaires sont divisés en divers ateliers où sont préparées les productions du domaine, conserves, brulerie pour le café, huile de palme, les viandes, etc. … Il y a aussi les cuisines et d'autres bâtiments pour loger le personnel.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    En effet ces Moines vivent en complète autarcie, ils ont leurs cultures, les légumes, les fruitiers et caféiers, le bétail et basse-cours, tout ce qui est nécessaire. Ce qui leur permet de se nourrir, ainsi que les visiteurs et le personnel.

    Le surplus de production est vendu par des agents de confiance. Nous avons même vu à l'entrée des agents de sécurité qui gardent l'entrée du domaine, il faut montrer patte blanche.

    Les Moines, eux, ne sortent jamais.

     

    À SUIVRE ...

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 11

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Avec Mémé Christiane et le blog commun qu'elle a créé pour nous toutes sur canalblog, j'ai programmé une nouvelle couverture pour le canapé.

    le 04 février 2017, j'en étais là

    Chaumines et boules de plumes, bloc 28 suite

    Chaumines et boules de plumes, bloc 28 suite

    (photo nocturne)

    Chaumines et boules de plumes, bloc 28 suite

    Je n'ai pas beaucoup avancé, juste le gros pot, presque terminé

    Chaumines et boules de plumes, bloc 28 suite

     

    Chaumines et boules de plumes, bloc 28 suite

    Je dois vous avouer, que je n'ai vraiment plus la niaque pour cet ouvrage si grand, mais je m'y tiens et même si je n'arrive à poser que quelques croix, je les pose. Je sais je vous avais habitué à terminer les blocs en 15 jours, mais...

    Rendez-vous dans 15 jours

     

    Chaumines et boules de plumes, bloc 28 suite

    mmmm

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Il vous est arrivé, de tomber sur une promotion de viande à ne pas rater. arrivé chez vous, vous faite des portions et vous vous "em..." avec les liens fournis ou si vous en avez une, vous sortez votre soudeuse à sac.

    Maman m'a envoyé une astuce

    Comment fermer un sachet de surgelè

    Découpez des bouteilles de plastique, quelque soit le style de bouteilles (eau, jus de fruit, lait)

    Comment fermer un sachet de surgelè

    Mettez votre aliment dans le sachet, enfilez le au travers du goulot, chassez le surplus d'air, et vissez le bouchon

    Comment fermer un sachet de surgelè

    En haut des saucisses, ici un gigot d'agneau. Ça marche aussi pour les légumes du jardin.

    Moi qui me fait toujours "ch.." avec les petits liens souvent trop court, c'est parfait

    Je dois quand même ajouter, que cela ne marche que pour ces sachets là. Si vous essayez de faire de même avec un sachet acheté en magasin, ils sont trop épais et vous ne pouvez pas fermer le bouchon, dommage.

     

    Comment fermer un sachet de surgelè

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • 25 novembre – troisième jour de notre aventure (4/4)

     

    Toujours cette terre rouge qui me fascine tant.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    En traversant Batoufam, j'ai remarqué des marchandises, ici des splendides fauteuils exposés dehors au bord des routes, sur des palettes ou à même le sol, comme sur la photo.

    _ Mais ils doivent avoir du boulot pour tout rentrer le soir,

    _ "NON" me répond Robert ça reste dehors la nuit,

    _ Et s'il pleut demandais-je,

    _ Ils mettent des bâches dessus,

    _ Mais il n'y a pas de vol,

    _ NON,                      ça parait incroyable …

     

    À Batoufam, Robert nous emmène dans un joli restaurant, c'est un peu cher, mais je suis fatiguée et ne ferais pas un pas de plus.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    Regardez cette scène de village peinte sur le mur,

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    et cette cours joliment décorée à la façon d'une chefferie

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    Et la porte des toilettes est entièrement sculptée. Un magnifique tape à l'œil, hélas, un repas, froid, servi par une serveuse que ça emmerdait et je ne parle pas de l'état des toilettes, tapissée de virgules.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    Inutile de vous dire que Robert était très mécontent, s'excusant _ ce n'était pas comme ça avant, mais apparemment ça a changé de gérant, je ne reconnais personne, et à rayé définitivement cet endroit de ces carnets.*

    L'après midi nous nous sommes rendu à "Foumban", Dans le palais du sultan de la tribu "Bamoun".

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    Je n'ai malheureusement aucune photo, à vous montrer, les appareils photos sont interdit lors de la visite. Une jolie visite avec les tenues des différents rois qui ont régnés, les masques utilisés, les armes.  Une visite très ludique. Un musé entièrement dédié au Sultanat. L'histoire était animée par des petites anecdotes assez drôles et amusantes. Je regrette cependant que certains éléments ne soient pas ou peu protégés, laissant ainsi au temps de dégrader un peu plus, ce qui l'était déjà. Dommage, certains vêtements partiront rapidement en lambeaux.

    La visite se terminera par la troupe de musiciens du palais, qui nous a joué un des morceaux, qu'ils jouent lors des cérémonies, ça donnait très envie de danser.

    Nous repartons vers "Koutaba", où nous partagerons notre repas avec Étienne, notre chauffeur et où nous passerons une bonne nuit.

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

    Bilan de la journée 145 kilomètres, sans compter le détour pour voir la chute de la Métché

     

    À SUIVRE ...

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 10

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires