• Après les galères de 2018, qui parfois ont commencées l'année d'avant ...

     ♥~♪~♥~♫~♥~ P A U S E ~ ♥~♪~♥~♫~♥

    http://sonnette.s.o.pic.centerblog.net/eb938ba2.gif

     

    Mac Giver et moi avons besoin de nous dépayser un peu, beaucoup même ...

     

     ♥~♪~♥~♫~♥~ P A U S E ~ ♥~♪~♥~♫~♥

     

    Bon ce n'est pas vraiment un tour du monde, mais un grand déplacement quand même !

    Souvenez-vous de notre grand voyage de 2016, nous étions parti au Cameroun durant 8 jours. Notre guide m'avais fait découvrir mon pays natal, que j'avais quitté bien trop petite et qu'en fait, je ne connaissais pas. Ce voyage avait dépassé toute mes espérances, j'en avais pris plein les yeux. Et surtout nous avons lié une amitié très forte avec une famille, celle de notre guide. 

    Cette année, ils nous proposent de passer les fêtes de fin d'année avec eux. Nous allons donc découvrir une autre façon de célébrer, ces fêtes commémorées dans le monde entier. ce ne sera pas 8 jours, mais 3 semaines. de quoi engranger d'autres souvenirs et rencontres.

     ♥~♪~♥~♫~♥~ P A U S E ~ ♥~♪~♥~♫~♥

    Une seule ombre au tableau

     ♥~♪~♥~♫~♥~ P A U S E ~ ♥~♪~♥~♫~♥

    Elle ne peut pas faire ce voyage dans la soute d'un avion, et les membres de ma famille, (qui habitent trop loin) ne peuvent la garder. ... Seule solution, un chenil...

    Nous en avons visité plusieurs, et chaque fois j'en suis ressortie en larmes. Le pire a été le premier, un taudis impensable où vous n'oseriez même pas enfermer votre pire ennemi. Un autre où c'est l'usine, deux voire 3 chiens par box. Encore un autre où les box sont grands, avec une cours pour jouer sous surveillance, mais sans porte pour être à labri la nuit ou quand il fait froid. 

    Enfin, nous avons trouvé une petite ferme, c'est une jeune fille qui s'occupe de cela, il n'y a que 8 box, bien fermé, avec courettes individuelles. La nuit les chiens sont enfermés et s'il fait froid elle allume le poêle. Cette jeune fille m'a fait bonne impression, elle s’occupe, m'a-t-elle dit, des animaux individuellement ou ensembles selon les affinités. Mais 3 semaines ... Ça va être dur pour ELFY, et aussi pour Moi ... Je suis très perturbée, comment va-t-elle réagir ?...?...?...?

    DU NOUVEAU POUR ELFY

    Elle sera gardée chez une amie, un soulagement pour moi, et pour Elle, Elle va etre coucougnée.

     ♥~♪~♥~♫~♥~ P A U S E ~ ♥~♪~♥~♫~♥

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Décidément c'est mon année poncho

    "Plassard", m'a mis sous le nez quelque chose que je n'ai pas pu éviter.

    Les yeux de "mémé perlouse" ont pétillé d'envie !  Ça vous étonne ? Pas moi !...

    Un poncho perlé 2

     

    Vous avez vu mes débuts, le col.

    Un poncho perlé 3

    Un poncho perlé 2

     

    À la fin du second écheveau

    Un poncho perlé 3

    Oups ! C'est à l'envers !...

     

    Un poncho perlé 3

    Sur le devant, j'ai fait une sorte de treillage.

     

    Un poncho perlé 3

    Diagramme relevé dans mon livre de 300 points de tricot, en y insérant les perles.

     

    Un poncho perlé 3

    Dans le dos j'ai fait une double torsade.

    Pour le reste, j'ai suivi le diagramme, du modèle Drops 112-34

    Un poncho perlé 2

     

    Il me reste encore 10 jours de, kiné, rendez-vous, préparatifs et ...

    Un poncho perlé 3

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

     

    Un poncho perlé 3

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Tout d'abord je dois remercier JillB, qui nous a gentiment communiqué les œuvres de son mari bricoleur. Son zhom lui a fabriqué un dévidoir dont s'est inspiré Mac Giver.

    Le dévidoir à laine de Mac Giver.

     

    Un poncho perlé 3

    4 tasseaux, tirés d'une des planches à palette

    1 écrou poilier

    1 petit morceau de tube

    3 rondelles, (2 grandes, 1 petite)

    2 boulons

    1 serre joint

    Ainsi que 4 baguettes chinoises

    Un poncho perlé 3

    Les tasseaux ont été évidés au centre afin de pouvoir les encastrer pour que cela reste à l'équerre. Sur l’écrou poilier, on enfile les tasseaux du pied (les plus épais), la petite rondelle, un boulon, la base est faite.

    Un poncho perlé 3

    On ajoute le petit bout de tube, une grosse rondelle, les deux autres tasseaux perforés et emboîtés à l'équerre, l'autre grosse rondelle, et on termine par le dernier boulon. Les baguettes chinoises sont plantées dans les trous des palettes.

    Un poncho perlé 3

    Grace au petit bout de tube, ça tourne bien.

    Un poncho perlé 3

    À peine terminé, je l'ai essayé, youpi ! C'est bien fluide et très commode.

    Un poncho perlé 3

    Merci encore Jill et votre mari bricoleur. Bravo à vous deux.

    Un poncho perlé 3

    Ce problème résolu, je retourne à mon ouvrage...

    Un poncho perlé 3

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Décidément c'est mon année poncho

    "Plassard", m'a mis sous le nez quelque chose que je n'ai pas pu éviter.

    Un poncho perlé

    Les yeux de "mémé perlouse" ont pétillé d'envie !  Ça vous étonne ? Pas moi !...

    Un poncho perlé 2

    Après le premier écheveau avec Mac Giver, j'ai essayé de me débrouiller seule.

    Justement mon tabouret est pile-poil à la bonne dimension.

    Un poncho perlé 2

    On dévide un peu ...

    On pelote un peu ...

    Un poncho perlé 2

    C'est laborieux mais ça va ...

    Sauf pour le final... quand on arrive aux perles ...

    Un poncho perlé 2

    Une fois de plus Mac Giver rentre en scène.

    Voilà ! 

    Tout est peloté, et le perles sont toutes à la fin...

    Sauf que ! Il faut qu'elle soient au début, et je tricote toujours mes ouvrages, en partant du cœur de la pelote.

    Un poncho perlé 2

    Qu'à cela ne tienne, je passe le bout venant du cœur par le trou du couvercle, je fais un nœud avec les 2 extrémités de la pelote, et enfin, je fais glisser les perles vers le cœur.

    Un poncho perlé 2

    Je ferme donc le couvercle, et yapluka !

    Un poncho perlé 2

    Voyant que je galère un peu avec mes écheveaux, Mac Giver a une idée, et il cherche sur internet ...

    Il cherche quoi ? ...

    Vous devrez attendre demain ! ...

     

    Un poncho perlé 2

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Difficile de Placer une croix cette quinzaine ...

    Des emplois de temps surchargés, des soucis à ne savoir qu'en faire, ma tête va exploser ...

    Le paysage mystérieux 7c

    https://media.giphy.com/media/oxIsjfvGh3GCI/giphy.gif

    Le paysage mystérieux 7c

     

    J'avais presque terminé mon pavé, mais, mais, mais ...

    Donc, j'en étais là, il y a quinze jours

    Le paysage mystérieux 7c

    J'ai réussi à poser quelques croix, et j'avoue ne pas pouvoir en faire plus pour le moment

     

    Le paysage mystérieux 7c

     

    Ce qui fait 7 pavés pour 2018

    Le paysage mystérieux 7c

    4 petits moutons et l'ébauche du petit pâtre ...

    Le paysage mystérieux 7c

    J'avais un petit doute quant à l'ombre claire autour du dernier mouton, mais non, sur la photo, c'est pareil.

     

    Voilà, je m’arrête là pour 2018.

    J'ai besoin de faire une pause. Je vous en parle prochainement.

    De toute façon, je répond présente pour 2019.

    Je ne laisserais pas ce mystère non résolu, P R O M I S !

     

    Le paysage mystérieux 7c

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Décidément c'est mon année poncho

    Nous sommes envahi de publicité, c’en devient même agaçant parfois ! surtout quand on a fait un achat et que l'on te propose, tous les jours, un article similaire ou assorti. Grrrrrrrrrrrr

    Ma boite mail est souvent pleine de propositions de toutes sortes, que bien souvent, je jette avant même de les ouvrir.

    De la laine ! Je n'en manque pas ! 3 bacs, fermés avec des "sandows", les couvercles ne peuvent fermer. Pensez donc de la laine ! De quoi faire le bonheur des "souricettes" qui rentrent se mettre au chaud. C'est ça, quand on est à la campagne ...

    Un poncho perlé

    Mais voilà !

    "Plassard", m'a mis sous le nez quelque chose que je n'ai pas pu éviter

    Un poncho perlé

    Les yeux de "mémé perlouse" ont pétillé d'envie !  Ça vous étonne ? Pas moi !...

    D'abord il faut faire une pelote en rassemblant toutes les perles au début.

    Euh ! Oui ! 

    Il vaut mieux repérer le début de l'écheveau, sinon c'est la galère. Mac Giver a dû m'aider pour venir à bout du premier écheveau.

    Un poncho perlé

    Les perles, environ 100 pour un écheveau de 100gr, sont toutes situées sur le bord de l'écheveau, donc en prenant le bon bout, on pelote tranquillement, puis on fait glisser les perles sur la fin. Un petit nœud et on glisse le tout vers le cœur de la pelote. J'ai placé ma pelote dans une boite à bonbon, dont j'ai percé le centre du couvercle. Ainsi le perles, restant sur le couvercle, ne viennent pas emmêler la pelote.

    Il est conseillé de travailler cette laine en 5.5 pour les cotes et 6 pour le jersey. J'ai opté pour le 5.5. Ça fait déjà, un ouvrage un peu lâche, très moelleux et tout doux. Et puis ça court vite.

    Un poncho perlé

    Mais quoi faire ? ? ? ?

    Le poncho de gauche, me faisait de l'oeil, j'adore les vagues et les trou-trous. Mais cela fait un peu redondance avec celui que je viens de terminer. Et puis difficile de caser les perles dans ce motif. On verra plus tard ...

    Un poncho perlé

    J'ai donc opté pour celui de droite. Mais avec quelques modifications.

    D'abord, je vais faire un col roulé pour avoir bien chaud. Et par la suite, je ferais un motif devant un peu plus conséquent et je rapprocherais un peu les torsades en les espaçant de 6 mailles au lieu de 9

    J'ai terminé le col,

    Un poncho perlé

    Je vais ajouter quelque rangs de mousse, dans lesquels je rajouterai 30 mailles, en faisant des trou-trous pour passer un lacet. Ensuite je n'aurai plus qu'à suivre le plan du modèle.

    Ah ! j'oubliais ! Normalement ce modèle se fait en deux morceaux que l'on assemble, le dos est identique au devant. Alors pourquoi "s'emm..." à faire des coutures, quand on peut travailler en rond. J'ai horreur des coutures. C'est souvent ainsi que j'abandonnais un ouvrage, faire le dos, puis le devant, les coudre en points invisibles, idem pour les manches, en faire une, puis l'autre ... Depuis que j'ai découvert l'aiguille circulaire, fini les coutures et surtout, au placard les grandes aiguilles encombrantes. Et puis on peut à tout moment, lâcher le tricot, en tirant sur les aiguilles, et le reprendre comme si rien n'était, pas de démaillages, pas de marques. Ah ! mais !

     

    Un poncho perlé        J-15 

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Je ne peux emmenez mon "Paysage mystérieux" partout, et c'est bien dommage, car elle n'avance guère, ce moment, j'ai de nombreux rendez-vous.

    Alors je me déchaîne sur les aiguilles circulaires.

    Un tour de cou qui brille

    Il me restait 3¾, pelotes de laine pailleté.

    J'avais déjà réalisé

    un poncho

    Un tour de cou qui brille

    et sa toque assortie

    Un tour de cou qui brille

    *

    Trouvant que le poncho ne cachait pas suffisamment mon cou, pourquoi ne pas réaliser un tour de cou.

    Ce modèle m'avait bien plu, il englobe bien mes épaules douloureuses.

    Un tour de cou qui brille

    Donc le voici

    Un tour de cou qui brille

    Cependant je l'avais trouvé un peu court ! Qu'à cela ne tienne, j'ai rajouté des rangées de dessins. Ainsi si j'oublie ma toque, je pourrais toujours me protéger les oreilles. Je suis allée jusqu'au bout des 3¾ pelotes.

    Me voici parée pour affronter le froid, du départ pour les fêtes de fin d'année

    Un tour de cou qui brille

    Un ouvrage de la corbeille terminé.

    Au suivant !

    Quoique ? ... ? ... ? ...

     

    Un tour de cou qui brille

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Le Loup et Mère-grand

    Le petit chaperon rouge...

     

    *

    Deux anniversaires Noémie UN an et Benjamin 38 ans, tous deux nés le 25 novembre.

    Benjy, le tonton, à gauche

    Noémie sur les genoux de son papa 

    Le petit chaperon rouge...

    *

    Un pan ! Dans le gâteau au chocolat ! Non mais ! Il est pour moi non !

    Le petit chaperon rouge...

     

    *

    Je ne sais toujours pas marcher, je préfère ramper, mais je sais grimper sur le canapé pour prendre ce que les adultes cherchent à me cacher, et si vous laisser la porte ouverte je monte les escaliers. "Même pas peur" !

    Le petit chaperon rouge...

    Et si vous me mettez sur la table à langer, je saute, m'attrape qui veut ! "Maminik" sait comment faire, je lui ai bien fait peur, et moi j'ai bien rit ! Je suis une vrai graine de casse-cou !

     

    Le petit chaperon rouge...

    Partager via Gmail

    4 commentaires