• J'ai terminé 2018 en ayant terminé le 7è pavé, sur 12 que j'avais programmés.

    Mais vous le savez, les projets sont souvent bousculés par, des coups de cœur, des imprévus, des coups de mou et l'on prend alors du retard sur le programme que l'on avait soigneusement envisagé. Bon ! Je ne vais pas épiloguer sur ce sujet...

    Le paysage mystérieux 8c

     Donc ...

    Le 1er février, j'en étais là.

    Le paysage mystérieux 8c

    Le paysage mystérieux 8c

     

    J'ai réussi à faire les 2400 petites croix, YOUPI !...

    Le paysage mystérieux 8c

    Donc mon 8ème pavé est enfin terminé.

    Dans l'ensemble, pour le moment, ça donne ça...

    Le paysage mystérieux 8c

    Un arbre dénudé et un ciel d'aube rosé

    Le paysage mystérieux 8c

    Selon mon découpage, il reste 4 pavés

    Donc, je vais attaquer le 9éme pavé

    Vous m'avez demandé le petit pâtre !

    D'accord, je saute joyeusement (hum) dans le jeu, je termine le petit pâtre...

    Rendez-vous est pris pour, tout ou partie, de ce nouveau morceau.

    Le paysage mystérieux 8c

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Inutile de vous préciser que le 22 décembre, après un vol qui nous a pris presque 24 heures, nous avions du sommeil à rattraper. Néanmoins avec mes hôtes, nous avions tant de choses à nous dire, que je n'ai pas fait de sieste. Quand est venu le soir, nous n'avons eu besoin de personne pour nous border, nous nous sommes écroulés, jusqu'au lendemain.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Ce dimanche 23 décembre, jour de culte, mes hôtes sont protestants. Donc vers 10 heures, Mafeun Chantal, nous a conduit au temple. Dans ma précipitation, j'avais oublié ma canne, aussi je m'accroche à Chantal, la descente vers le temple est raide et accidenté.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Tandis que nous descendions, le 1er service remontait. Plein de gens nous ont salués, tout aussi bien Chantal, que Berthe (en bleu derrière moi), et moi "La Blanche" dans cette troupe de noirs. Ils m'ont accueillis comme si j'étais une connaissance qu'ils n'avaient pas vu depuis longtemps et étaient heureux de retrouver enfin. Embrassades, accolades, paroles de bienvenue au pays, c'était chaleureux et faisait un bien fou.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Nous arrivons au temple, une grande bâtisse en bois, couverte d'un toit en tôle. Chantal s'échappe, elle a une fonction au temple, et nous laisse avec Mafeun Berthe. Nous prendrons place avec les anciens. Les fidèles sont assis sur des bancs en bois, mais les anciens ont droit à des fauteuils. Nous voici donc placés sur l'estrade.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Ce dimanche là, Il y avait foule, tous ces gens de tout âge, que vous voyez en blanc, étaient rassemblés pour être baptisés, ou faire leur confirmation.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Après les petites annonces de la communauté, (naissances, mariages, décès, et vie communautaire) les nouveaux arrivants doivent se présenter. Certains sont seulement de passage, parce qu'ils viennent assister aux baptêmes, d'autres viennent de s'installer dans le coin, ou rendent visite à un proche, c'est un peu notre cas. Donc deux micros passent de main en main, parmi tous ces nouveaux venus.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Patrice et moi devons donc nous présenter, dire pourquoi nous sommes là et seulement de passage en famille.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Le culte continue entre lectures liturgiques, chants et petits balancements en frappant des mains. Puis arrive le moment des baptêmes. Ce que j'ai vu m'a fait sourire. Un banc drapé de blanc est placé devant l'estrade, Chaque fidèle viendra s'agenouiller pour prendre la douche. Oui, j'ai bien dit la douche. Le pasteur plonge par 3 fois, les mains dans un grand plat (style soupière en inox) et les mains ainsi pleines, déverse une bonne louchée d'eau, au nom du père, du fils et du saint esprit. Les baptisés reprennent leur place, je peux vous dire, trempés.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Sur la photo de dessus vous voyez un petit bonhomme qui n'arrivait pas à tenir debout, tant il avait sommeil, la douche le réveillera. En revanche sur la photo dessous ce garçonnet, accompagnait, l'adulte qui jouait sur les tambours africains, muni d'un genre de tambourin mais sans les gling-gling tout autour, et je vous assure qu'il y mettait tout son cœur, trop marrant. 

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Enfin vient le moment des offrandes, 3 paniers de tailles différentes, 1 pour le temple, le pasteur et ceux qui s'occupent de l'entretien, 1 pour aider les familles qui sont dans le besoin, et enfin, 1 pour aider à la construction du nouveau temple qui lui sera en dur, du ciment était demandé ce jour là. On choisi le panier que l'on veut, ou on donne dans tous si l'on veut, ou dans aucun, rien n'est obligatoire, ni imposé.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Après les remerciements du pasteur et un petit mot pour les "nouveaux", l'émotion est très forte et Mémé a la larme à l'oeil.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Voilà c'est terminé, je m'accroche à nouveau à Chantal pour la grimpette, ce que l'on a descendu, il faut le remonter. Les hommes nous tirerons sur les derniers mètres.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Nous revenons chez Robert, Sylvie nous avait préparé un petit repas pour midi, enfin 14 heures.

    Robert nous rejoindra vers 19 heures.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Joyeux échanges avec Chantal, qui deviendra ma complice, ma compagne de rires et fous rires.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Petite photo (un peu sombre), pour la postérité avec sont fils de 22 ans, un gamin très intéressant, qui veut faire médecine.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Dernier bla-blas avant de dîner.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Regardez un peu la taille de cet avocat.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Les avocats, miam. Tous les petits déjeuners, ce sera jus de fruit maison, omelettes aux oignons et herbes, Avocats, café ou chocolat, croissant parfois, ananas pour finir. Vous voulez autre chose ? Seul Pat restera aux traditionnelles tartines beurrées... Pfff...

    Durant ce séjour, je ferais une cure d'avocats, d'ananas et de papayes. J'ai aussi goûté d'autres fruits, dont je ne me souviens plus du nom.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Ceci clos cette journée de dimanche

     

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 03

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Je me mets en colère

    J'ai un peu trop tendance de remettre, À DEMAIN, ce qui me dérange.

    Inutile de vous dire, qu'au fil du temps, mes étagères s'encombrent, au point que même une souris ne pourrait retrouver ses petits. Alors les trois quart du temps, je cherche ce que j'ai pourtant sous le nez, mais sous ... 

    Donc, quand j'en ai marre de chercher, je vide les étagères, et je range ce que j'ai eu la flemme de faire avant.

    Je retrouve des trésors, mais aussi des choses qui ne servent à rien, où encore des oubliés dont je ne me servirais jamais, parce que...

    C'est ainsi que j'ai retrouvé ce livre.

    Je l'avais acheté entre 2009 et 2012. À cette époque toute jeune marié (et oui, il était temps ! Nous vivions ensemble depuis pas mal de temps ... Mais à quoi bon signer au bas d'un document. Seulement nous faisions construire et nous avions tous deux des enfants. Alors pour éviter d'éventuels problèmes, on ne sais jamais, on s'est protégés mutuellement). Donc toute jeune mariée, je voulais, comme nos grand-mères, marquer mon linge, une idée comme une autre.

     

    Je recopie le dos du livre (illisible)

    26 alphabets et 10 entourages de lettres dessinées pour un hommage rendu à la maison Porthault qui, depuis soixante-cinq ans, chiffre le linge des maîtresses de maison raffinées.

    Au point plumetis, au point de croix (si peu), au point de chaînette, au point passé, au point de tige ou encore au point de chausson.

    Les adeptes du monogramme pourront marquer rabats de draps, taies d'oreillers, nappes, serviettes, set de table, jetés de lit, mouchoirs...

    Les modèles proposés dans ce livre ont été réalisés par le bureau de style de Porthault.

    Je m'y suis essayée, j'ai fait, défait, recommencé, abandonné, repris, voire même acharnée, avant de me rendre compte qu'il valait mieux en rester aux petites croix... Là au moins il y a des trou-trous pour une belle régularité, la toile de lin c'est pas pour moi...

    Donc ce livre est resté sur l'étagère à prendre la poussière.

    C'est bien dommage ! Voyez pourquoi !

    Chaque modèle présenté à gauche, et bien expliqué à droite

    Tous les modèles sont donnés avec le 26 lettres de l'alphabet.

    Ici modèle placé et cousu

     

    Un autre au point de plumetis serti (dit aussi point de bourdon)

     

    Un autre stylé

     

     

    Une lettre avec entourage

     

    Une autre, superbe.

    Le tout sur 90 pages

    Ensuite, Il y a 94 pages de papier calque,

    avec tout les alphabets présentés,

    et des entourages pour décorer à sont gout.

    (J'ai mis une feuille de papier sous une page de calque pour vous montrer quelques pages).

    De jolies lettres

     

    Plus ou moins travaillées

     

    Avec entourage ou pas, comme vous voulez.

     

    Et quelques entourages fleuris ou stylisés

     

    En diverses formes, coeurs, ronds ...

    Donc voilà, si je vous ai présenté ce livre, c'est que je compte m'en séparer.

    Il sera mieux dans des mains qui sauront quoi en faire.

    Il est parmi vous toutes, certaines qui font des merveilles, cela pourrait vous plaire.

    Donc si vous voulez posséder ce livre, dites le moi, je me ferai un plaisir de vous l'offrir.

    Et si vous étiez plusieurs, un tirage au sort sera exécuté par une main innocente (hi, hi, hi).

    Faites moi savoir si vous êtes intéressée, en le signalant dans votre commentaire.

    Bonne chance à toutes

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Comme tous les ans, je recherche un agenda qui relate un peu ma vie sur mon blog. J'annote au fil du temps les articles que j'ai publié.

    Mais il faut qu'il soit à la fois joli, utile et avec une histoire ou des activités manuelles au fil du temps. Une sorte de livre en quelque sorte, que l'on garde par la suite.

    J'ai commencé cette collection en 2012

    Il y a eu donc, des points de croix, des DIY* (créations de toutes sortes), des trucs et astuces d'antan, des histoires de chats, de trolls, de fées, de sorcières. Je vous en ai montré quelques uns, relaté quelques pages.

    * DIY « Do It Yourself : fais-le toi-même »

    Mon agenda 2019

     

    Cette année s'écoulera sous la protection des anges

    Mon agenda 2019

    De Denise Crolle-Terzaghi, aux éditions Rustica

     

    Cet agenda annuel consacré aux anges propose citations et réflexions, histoires et anecdotes sur le monde des anges, formules et recettes, conseils de bien être... pour une année pleine de sérénité.

    Mon agenda 2019

    Mon agenda 2019

     

    D'après mon agenda, aujourd'hui est un jour angélique ! Alors !

    La semaine 3, j'ai relevé quelque-chose qui m'a troublée.

    "Il y a près de toi un ange qui veille sur tes jours et te nourrit de son amour"

    Karine Malenfant

    Et aussi, cette Formule angélique bienfaisante

    Quand les soucis prennent le dessus, ne baissez pas les bras. Envoyez un message à votre ange, fidèle compagnon, des bons et mauvais jours, et préparez-vous une formule parfumée, relaxante, qui vide la tête et enchante l'esprit. Versez 5ml d'huile d'amande douce dans un flacon teinté, approprié. Ajoutez 10 gouttes d'huile essentielle de néroli*. Secouez le mélange avant application, puis déposez 1 goutte à l'intérieur de chacun de vos poignets. Allongez-vous, respirez lentement, autorisez-vous à lâcher prise et laissez-vous envahir par le parfum enivrant du néroli. Cette huile essentielle a le pouvoir de dissiper les tensions nerveuses. La sérénité tient à peu de chose.

    *Néroli, pour en savoir plus sur cette huile essentielle, suivez le lien ICI

    Mon agenda 2019

     

    Même si l'on ne croit pas aux anges, ce moment de relaxation ne fera de mal à personne. Et puis s'accorder un moment de détente, quand tout court autour de nous, et que l'on se sent submergé, ne peut faire que du bien.

    En ce qui me concerne, je suis persuadée d'avoir mon ange gardien, trop de circonstances dans ma vie depuis 2002, des petits événements, des choses insolites ou apaisantes se sont produites. Quand on a l'impression de ne pas être seule alors qu'on l'est, qu'on est totalement déprimé et que tout à coup quelque-chose vous fait sourire, qu'on se dit, c'est pas possible, c'est incroyable, qu'on est dans l'incapacité de trouver une réalité, on se dit alors, il y a quelqu'un là-haut .... Pour moi c'est "LUI" mon ange gardien.

    Mon agenda 2019

    Petit câlin virtuel

    https://i.pinimg.com/236x/25/42/1c/25421ce7457ff0ea43c71df3b57c9fa9.jpg

     

    Passez une bonne journée

     

    Mon agenda 2019

    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • Pour casser un peu la difficulté de mon ouvrage petites croixxxxxxxxxxxxx

    J'ai repris l'ouvrage "salle-d'attente" ...

    qui ne demande aucune attention, ça court tout seul.

    J’avais envie d'un châle modulaire, mais j'avais aussi envie d'un châle dentelle.

    Il y en avait un qui m'avait fait de l'oeil.

    Après un dé-tricotage savant, suivi d'un lavage et d'un rem-bobinage, d'un tricot oublié devenu trop petit avant d’être terminé ...  J'ai démarré un châle. Oui ! encore un !...

    Pour celles qui seraient intéressées, vous trouverez le modèle ICI

    La dernière fois j'en étais là, c'était le 12 novembre 2018 ...

    La ligne de 8 carreaux.

    Châle modulaire dentelle 6

    Châle modulaire dentelle 6

     

    Me voici arrivée à la ligne de 9 carrés

    Châle modulaire dentelle 6

    Il commence a avoir une belle ampleur.

    Et il me reste un peu de blanc et 3 pelotes de turquoise.

    De quoi faire c'est certain, les 10 carrés suivant.

    Pour les 11 triangles, il n'y aura peut-être pas de blanc entre, mais bon !

    Et ensuite j'attaquerais une bordure, mais je ne sais pas encore quoi ?

    Châle modulaire dentelle 6

    Pour le moment je ne prends que ces deux ouvrages (petites croix et mailles) et c'est bien suffisant pour un début d'année...

    Après .... On verra bien .... Il y a bien quelques chose qui viendra me chatouiller les doigts .... Et j'ai même une petite idée derrière la tête, et c'est encore chez Mémé Christiane, (le tuto est ICI), que j'ai eu les yeux qui ont tournés dans leurs orbites, mais pour le moment, j'ai téléchargé, mais ... JE RÉSISTE ...

    À bientôt

     

    Châle modulaire dentelle 6

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • J'ai terminé 2018 en ayant terminé le 7è pavé, sur 12 que j'avais programmés.

    Mais vous le savez, les projets sont souvent bousculés par, des coups de cœur, des imprévus, des coups de mou et l'on prend alors du retard sur le programme que l'on avait soigneusement envisagé. Bon ! Je ne vais pas épiloguer sur ce sujet...

    Le paysage mystérieux 8b

     Donc ...

    Le 7 décembre 2018, dernière diffusion de l'année, j'en étais là.

    Le paysage mystérieux 8a

    7 pavés terminés

    Le paysage mystérieux 8b

     

    J'ai commencé cette année tout doux, je n'avais fait, la dernière fois, qu'une seule bande de 10 lignes.

    Le paysage mystérieux 8a

    J'ai un peu de mal à me remettre dans le bain.

    Le paysage mystérieux 8b

    Mais tout de même, j'ai fait deux bandes + presque la moitié de deux autres

    Le paysage mystérieux 8b

    Toujours du ciel et cet arbre qui s'agrandit.

    Pour finir ce pavé, il faut que j'arrive à la dernière ligne verte.

    Juste 2400 petites croixxxxxxx.

    Ça donne le vertige, non !

    Le paysage mystérieux 8b

     

    Je croise les doigts pour arriver à terminer ce pavé la prochaine fois...

    Allez ! On y croit !

    Et tant pis si je n'y parviens pas ! Le mystère durera plus longtemps ! NA !

     

    Le paysage mystérieux 8b

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Pour une vie réussie, méditez ces 4 leçons :

    - Communication

    - Procédures

    - Hiérarchie

    - Gestion des affaires

    4 Leçons

    1°) Communication :

    Un homme entre dans la douche au moment précis où sa femme en sort, lorsque la sonnerie retentit à la porte de leur maison.

    La femme s'enroule dans une serviette de toilette, descend les escaliers en courant et va ouvrir la porte d'entrée.

    C'est Laurent, le voisin de palier. Avant qu'elle n'ait pu dire un mot, il lui lance :

    "Je te donne 500 EUR immédiatement si tu laisses tomber ta serviette".

    Elle réfléchit à toute vitesse et décide de laisser choir la serviette.

    Il l'admire un bon moment, puis lui tend un billet de 500 EUR.

    Un peu étonnée, mais contente de la petite fortune qu'elle vient de se faire en un clin d'œil, elle remonte dans la salle de bain.

    Son mari, encore sous la douche, lui demande :

    "C'était qui ?"

    "C'était Laurent "

    "Super, il t'a rendu les 500 EUR qu'il me devait ?"

    Morale n°1 :

    Si vous travaillez en équipe, partagez rapidement les informations concernant les dossiers communs, vous éviterez ainsi bien des malentendus désagréables.

    4 Leçons

    2°) Procédures :

    Au volant de la 2 CV, un prêtre raccompagne une nonne au couvent.

    Le prêtre ne peut s'empêcher de regarder ses superbes jambes croisées.

    Il pose subitement la main droite sur la cuisse de la nonne.

    Elle le regarde et lui dit :"Mon père, vous souvenez-vous du Psaume 129 ?" 

    Penaud, le prêtre : Psaume 129 ?"

    Il rougit une fois de plus et retire sa main, balbutiant une excuse.

    Les voilà arrivés au couvent.

    La nonne descend de la voiture sans dire un mot.

    Le prêtre pris de remords pour son geste déplacé se précipite sur la Bible, à la recherche du Psaume 129.

    Psaume 129: "Allez de l'avant, cherchez toujours plus haut, vous trouverez la gloire"

    Morale n°2 :

    Au travail, une bonne connaissance des procédures est recommandée pour atteindre les objectifs ...

    4 Leçons

    3°) Hiérarchie :

    Un commercial, une secrétaire et un DRH sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu'ils trouvent, sur un banc, une vieille lampe à huile.

    Ils la frottent et un génie s'en échappe.

    D'habitude, j'accorde trois souhaits, mais comme vous êtes trois, vous n'en aurez qu'un chacun".

    La secrétaire bouscule les deux autres en gesticulant : " A moi, à moi ! Je veux être sur une plage des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun des soucis qui pourraient empêcher de profiter de la vie"

    Et pouf, elle disparaît.

    Le commercial s'avance à son tour : "A moi, à moi ! Je veux siroter une pina Colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves !"

    Et pouf, il disparaît.

    "C'est à toi" dit le génie en regardant le directeur du personnel.

    "Je veux que ces deux cons soient de retour au bureau après la pause déjeuner...."

    Morale n°3 :

    En règle générale, laissez toujours les chefs s'exprimer en premier.

    4 Leçons

    4°) Gestion des affaires :

    A la ferme, le cheval est malade.

    Le vétérinaire dit au paysan :" Je lui injecte un remède, si dans trois jours il n'est pas remis, il faudra l'abattre."

    Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval: "Lève toi !"

    Mais le cheval est trop fatigué.

    Le deuxième jour le cochon dit : "Lève toi vite !"

    Le cheval est toujours aussi fatigué.

    Le troisième jour le cochon dit : "Lève toi sinon ils vont t'abattre !"

    Alors dans un dernier effort, le cheval se lève.

    Heureux, le paysan dit : "Faut fêter ça: on tue le cochon !

    Morale n°4 :

    Il faut toujours s'occuper de ses affaires et surtout ... fermer sa gueule. 

     

    4 Leçons

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Au cours de ce séjours de 3 semaines, nous avons eu des "Bof, bof, bofs...", des situations aberrantes, des parfois scandaleuses , ou encore, des ...

    Mais fort heureusement, il y a eu des ""Wouhahououououou...", et cela vient effacer les déceptions. Effacer non, disons, recouvrir, cacher, estomper, mais on ne peut oublier. Et ces "Wouhahououououou..." seront des souvenirs gravés dans ma mémoire.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 02

     

    Les "Bof, bof, bofs..."

    Bon ! Je sais ! Je ne suis pas gentille ! Vous attendiez autre chose...

    Mais il faut bien commencer par là, pour comprendre la suite.

    Nous avons embarqués avec la compagnie "Royal Air Maroc", la RAM comme il disent. Vous voyez de superbes vidéos publicitaires à télé et nous que ce serais, peut-être pas aussi formidable, mais au moins correct. Malheureusement il n'en est rien. Peut-être dans les classes de premières ou business, mais pas en classe économique. 

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 02

    L’aller, le 21 décembre 2018

    Notre premier saut de puce, Toulouse/Casablanca 9h30, vol AT791, Embarquement dans les règles, les fauteuils en premier. Nous étions dans un petit avion, un peu serrés, mais à peu près correct. Un atterrissage un peu brutal, mais bon ! Je n'ai souffert des oreilles que modérément. Donc nous débarquons à Casablanca pour une escale de 8 heures, et on nous déconseille de décharger mon fauteuil roulant, le suivi deviendrait trop compliqué.

    Second saut de puce, Casablanca/Yaoundé, Vol AT509, Très fatigués par les em... de nous embarquons, dans la bousculade des voyageurs pas mal excités, (je vous en parle plus bas), l'avion n'est guère plus gros que le précédent. J'ai eu du mal à rejoindre nos places malgré l'aide du steward. Mon siège ne s'incline pas et j'ai subit 5 heures assise au carré, sans vraiment pouvoir trop bouger. Lors de la distribution des repas, nous avons la surprise de constater les restes du repas des passagers précédents, Pat coté hublot, a même une poubelle coincé entre la carlingue et son siège. Ne parlons pas des toilettes inondées, papiers sales,qui jonche le sol, chasse non tirée et papier toilette mouillé, j'ai eu du bol de ne pas tomber, ni me salir. Atterrissage super, j'ai rien ressenti, enfin nous sommes arrivés. J'ai très mal au dos, mon amie Cruralgie m'accompagne méchamment.

    Les aéroports à présent :

    Aéroport de Toulouse : correct rien à redire

    Aéroport de Casablanca : C'est une escale de 8 heures programmés, on nous déconseille de reprendre mon fauteuil, on m'en prêtera un. Un bus nous attend pour nous emmène vers l’hôtel de repos. J'ai du mal à marcher, heureusement après un repas on nous conduit dans nos chambres et je peux m'allonger. Après un repos réparateur 19 heure il faut regagner l'aéroport. Pas d'assistance. On nous fait asseoir dehors, sur un banc de pierre, en nous disant, attendez là on vient vous chercher. Une heure passe, rien, la nuit est tombée, le vent s'est levé et le froid s'installe. Prenant un chariot de bagage, qui me servira de déambulateur, Pat me fait rentrer dans l'aéroport. On nous dit d'attendre dans un espèce de réduit qui a dû servir autrefois de guichet, sale, aux sièges maculés. On attend... Pat va arpenter de long en large l'aéroport, pour se renseigner, Personne ne sais rien, c'est pas le bon guichet, etc... Bref au final, l'avion à 3 heures de retard. Trois heures que nous passerons, sans aucun confort, je ne suis pas seule, un monsieur attend comme nous avec la même incertitude. Enfin on vient, les fauteuils roulants sont enfin là, et on nous emmène dans le hall d'embarquement. Je souffre de plus en plus et me voyant en pleurs un surveillant me propose une salle de repos, qui sera très vite envahie par d'autre voyageurs indélicats, la salle de repos devient une cour de récré, mais au moins je suis allongée.C'est pas fini... Au terme des très heures nous remontons dans le hall d’embarquement. Quelques minutes plus tard les hauts-parleurs hurlent que notre avion aura encore du retard et qu'un en-cas nous sera servi 2 étages plus bas. Sans assistance, Pat va me pousser, et moi je pousserais le chariot, imaginez un peu le tableau. Dans le froid et les courant d'air du sous-sol, nous voyons arriver les en-cas. Mais ... On nous les servira que dans le hall d'embarquement. La colère gronde parmi les voyageurs excédés. Rebelote pour le petit train... Dans le hall, c'est la colère qui grandit, 2 furies excédées harangue la foule et une émeute se déclenche. Je suis terrifiée et Pat n'en mène pas large non plus. Par peur Pat me cache derrière un guichet et me tend un sandwich insipide et un schweps. Beurk, mais nous avons faim et soif. Enfin nous embarquons, mais les handicapés EN DERNIER.

    Aéroport de Yaoundé : Correct, Je récupère enfin mon fauteuil et nous Notre famille de cœur nous prend en charge. Ouf, Enfin ! Il est 8 h 30 le 22 décembre. Si je compte bien nous n'avons dormi durant plus de 24 heures.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 02

    Le Retour, le 8 janvier 2019

    Premier saut de puce, Yaoundé/Casablanca, vol AT507, Nous montons les derniers et personnellement je subirais 2 contrôles. Du coup la compagnie Royal Air Maroc nous retire notre Bagage-cabine, plus de place à bord, oust, en soute. Mais celle-ci contient ma ceinture de maintien lombaire, mes bas de contention, des vêtements chauds pour nous changer à Casablanca, et surtout mes médicaments. Rien n'y fait il sont indifférents. Celui -ci, nous assure-t-on, nous sera rendu à Casablanca. Mais bien sûr... Pfff... Là encore nous sommes dans un petit avion, serré comme des sardines et mon siège ne s'incline pas, là aussi les tablettes de repas sont... Beurk !. Ma bonne humeur et ma forme vont être mis à rude épreuve.

    Second saut de puce, Casablanca/Toulouse, Vol AT790, Nous sommes bien installés, juste derrière les première classe, mais à quel prix, (je vous en parle plus bas). Le steward viendra souvent demander de mes nouvelles, mais que peut-il faire, sans médication, je souffre le martyrs. Quand à mes jambes, au bout d'une heure, elles ressemblent à des pieds d'éléphant, j'aime les éléphants mais pas au point de leurs ressembler. Une seconde couverture, des chaussettes, me seront donnés mais je n'arriverais pas à me réchauffer. Arrivée à Toulouse, mon fauteuil est le premier bagage sorti de la soute, Bizarre non !.

     

    Les aéroports à présent :

    Aéroport de Yaoundé 4 heures du matin : On m'a confisqué mon pot de miel, pot en plastique, pourtant au trois quart mangé et bien emballé selon leurs règles. La contrôleuse avait sans doute une petite faim.

    Aéroport de Casablanca : Notre bagage-cabine ne nous sera pas rendu malgré leurs promesses et nos revendications. Il faisait 26° à Yaoundé (pourtant à 4h du matin) et il fait 6° à Casablanca, nous sommes transit de froid. Mon fauteuil non plus, d'accord il m'ont laissé le leur, mais pas aussi confortable que le mien et je devrais attendre 3h assise sur un fauteuil mal étudié pour moi et toujours SANS CALMANT. On nous conduit directement dans le hall d'embarquement, et puis plus personne pour nous seconder. Encore une fois Pat va arpenter les couloirs, malgré une hanche qui le fait souffrir et le fait boiter, pour tenter au moins de récupérer le bagage-cabine, lui aussi un calmant serait le bienvenu, peine perdue, de vraies bourriques. 3 heures, c'est long quand on a mal et froid. Enfin, c'est le moment d'embarquer, trois fauteuils roulants, deux autres femmes sont dans le même bateau. Nous sommes positionnés face au sas d'embarquement en plein courant d'air, nous sommes transis de froid, surtout pat et moi qui sommes encore en tenues d'été. Mes compagnes d'infortune et Pat regardons impuissants, On fait monter tous les passagers devant nous, certains sont même contrôlés 2 fois, ça retarde. Pat va bien essayer de plaider pour nous trois, on l'ignore totalement. Parfaitement incorrects, ils lui tournent le dos. On pousse même le vice, jusqu'à nous faire attendre les derniers retardataires, rappelés à 3 reprises. Ça y est l'avion est complet, Une fois le guichet fermé, on nous descend une par une. Vite, vite, les moteurs chauffent déjà. Devant la porte de l'avion, on me dit de me lever pour me rendre à ma place. Mon dos et ma jambe me font souffrir et je ne peux me lever, trop mal. Mais on hausse la voix, ils ne veulent pas de retard supplémentaire. On m'aide pour me lever, mais, on me lâche pour récupérer le fauteuil. Là, un étourdissement, mes jambes lâchent et je tombe lourdement, je ne sais sur quoi je suis tombée, mais la douleur est fulgurante. Là, on me propose de me faire transporter par vol sanitaire, mais Nous serions séparés Pat et moi. Je fond en larmes. Du coup branle-bas de combat, on déplace deux voyageurs, et on me porte sur la première place, juste derrière les premières classes. Mes compagnes d’infortune et moi, n'en resterons pas là, à l'arrivée nous feront une réclamation auprès de la compagnie.

    Aéroport de Toulouse : Bien pris en charge, l’assistant handicap nous aidera à récupérer tous nos bagages et nous accompagnera jusqu'au bout.

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 02

    Au final, médecin, kiné sont de rigueur ! Pat aussi à morflé.

    Une lettre de réclamation est partie auprès du siège de "Royal Air Maroc" et copie à l'agence de voyage, qui va nous appuyer, nous voulons faire jouer l'assurance "assistance multirisque sécurité" que nous avons souscrit tous les deux, au départ.

    Seront nous pris au sérieux ? J'espère ! Mais...

    Je croise les doigts...

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 02

    Pardon si j'étais un peu longue, mais je ne pouvais tronquer cela en plusieurs articles.

    Allez la prochaine fois j'ai des "Wouhahouououous" pour vous.

     

    Notre séjour de fin d'année 2018/2019, au Cameroun 02

    Partager via Gmail

    10 commentaires