• J'adore les lampes à pétroles

    Petit inconvénient, çà sent un peu quand on les allume et les éteint, mais pas seulement, si elles sont proches d'un plafond, ça laisse des auréoles noires, la suie.

    Deux jolies lampes, à pétrole, électrique

    Ma petite sœur, m'a donné les siennes, déjà transformées en chevet, dommage. Avec l'aide de Mac Giver, on leur a rendu leur fonction originelle, enfin presque...

    Nous avons conservé leur fonction originelle, on peut très bien si l'on veux les faire fonctionner au pétrole, la fonction électrique s'enlève aisément. Il se trouve que le centre de la mèche est creuse c'est dans ce vide que l'on a placé l'ampoule.

    Deux jolies lampes

    Ce qu'il y a de bien avec les ampoule à LED, c'est qu'elle peuvent être petite tout en donnant suffisamment de lumière pour pouvoir lire ou autre.

    Deux jolies lampes

    L'ampoule est fixée au cente de la mèche, avec un bouchon, c'est aussi bête que ça. Pour la faire fonctionner au pétrole, on enlève le bouchon, et on rempli le réservoir.

    Au niveau da la roulette qui fait monter la mèche il y a un espace qui permet de passer un fil sans détériorer le système.

    Deux jolies lampes

    Mis à pas un tout petit trou à coté de la molette, rien n'a été touché, c'est tout.

    Deux jolies lampes

    J'adore comme ça

    Deux jolies lampes

    Si l'on ne voyait pas le fil, on pourrait jurer que c'est la lampe à pétrole qui fonctionne.

    Deux jolies lampes

    Merci mon Minou

     

     

    Deux jolies lampes

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Vous vous souvenez du petit jeu qui permettait de recevoir ce livre.

    C'est Risounel qui avait été tirée au sort par Mac Giver.

    Je sais, qu'il a trouvé des mains expertes, qui saura l'utiliser...

     

    Le facteur est bien passé,

    À la boite aux lettres,

    Un paquet y a laissé,

    Il n'est pas si bête...

    (Chanson enfantine revisitée)

    SURPRISE

    Un joli pochon moutarde, brodé avec mon initiale, superbement réalisé, bravo Risounel.

    Un pique aiguilles adorable, je vais pouvoir y ranger mes aiguilles à broder.

    Et une petite gourmandise de sa région, du HO, HO, HAAAA, un pur délice.

    Tenez ! Reprenez-en ! Du HO, HO, HAAAAAA...

    Merci Risounel, je suis vraiment gâtée et très touchée.

    Son tout premier ouvrage a été pour Moi.

     

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Mon ouvrage a vu le jour le 22 juin 2018, lors de sa première diffusion sur canalblog, les défis de Mémé Christiane

    J'avais divisé ce travail en 12 pavés, ce qui me permettait de le terminer à la fin de l'année. Joli programme, mais...

    Mais vous le savez, les projets sont souvent bousculés par, des coups de cœur, des imprévus, des coups de mou et l'on prend alors du retard sur le programme que l'on avait soigneusement envisagé. Bon ! Je ne vais pas épiloguer sur ce sujet...

    J’avais fini 2018 en ayant terminé le 7è pavé, sur les 12 que j'avais programmés. J'ai donc embrayé sur une nouvelle année.

    Le paysage mystérieux 10b

     

    Donc ...

    Le 29 mars, j'en étais là.

     Le paysage mystérieux 10b

    Le paysage mystérieux 10b

     

    On avance, on avance ...

    Le paysage mystérieux 10b

    J'en ai fini avec l'herbe du bas du tableau, ouf...

    Il y en aura encore un petit peu, mais énormément moins fourni.

    Je n'ai pas réussi à reproduire la signature de l'auteur, en bas à gauche. On le distingue à peine. "Pic 2 Pat" n'a pas fait fort de ce coté là. J'ai bien essayé de le bidouiller, mais tout compte fait, c'est bien trop compliqué. Je vais donc le rapporter en dehors.

    Le paysage mystérieux 10b

    On ne voit pas bien mieux sur la reproduction que j'ai morcelée. 

     

    L'ensemble.

    Le paysage mystérieux 10b

    Je le trouve bien mieux en photo, l'ouvrage sur ma toile, est plus terne. Enfin on verra bien ce que cela donnera, terminé. Peut-être que de loin ? ...

    Il ne me reste que 2 pavés à réaliser.

    Et ...

     

    Le paysage mystérieux 10b

    Partager via Gmail

    13 commentaires
  • Un p'tit mot

    On sort le matériel, et notre table est vite envahie, pour quelques minutes de plaisir

    Des tit' cartes

    Une feuille de papier prise dans le catalogue de tapisserie, une feuille de couleur contrastante, emportes pièces, ciseaux, colle, fil et aiguille.

    Des tit' cartes

    Les papillons sont cousus au support. Cette carte va faire 7000 kms pour plein de pensées affectueuses.

    ~~~~~~~~

    Celle-ci, une carte toute simple, a accompagné un p'tit colis pour Risounel

    Des tit' cartes

     

     

    Des tit' cartes

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Vous le savez,

    L'incorrigible a craqué ...

    Je  l'ai vue Chez Thérèse62

    Un lien m'a envoyée chez Lesley, elle nous propose un SAL*, un ouvrage à broder ensemble. Une splendide Anémone qu'elle a soigneusement divisé en 12 étapes, sur 12 semaines. 

    *Pour moi la grande nunuche, Stitch A Long, qui veut dire, brodons, cousons ensembles. Oui, je sais, on me l'a déjà dit, déjà expliqué, mais comme je fais une grosse allergie aux mots anglais, j'ai toujours pas imprimé.

    L'anémone 7+8+9

     

    Ayant un gros monument sur le feu, je prend cet ouvrage aléatoirement, que pour changer un peu d'air. De jolies teintes douces de mauve, violet et vert, sur une toile marbrée mauve rosé.

    Le 12 mars, j'en étais là

    L'anémone 7+8+9

    L'anémone 7+8+9

    Et aujourd'hui

    L'anémone 7+8+9

    Je dernier pétale est fait, et dans le sens inverse des aiguilles, les feuilles et petites fleurettes s'additionnent. Je me régale c'est une vraie récréation, vraiment plaisant.

    L'anémone 7+8+9

    Pas très grand, le coupon tient dans une pochette plastique de classeur. Mais pour ce que j'aimerais en faire, c'est amplement suffisant. Je sais déjà ce que ça va devenir.

    Une... Un...

    Soyez pas pressées...

     

    L'anémone 7+8+9

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Mon ouvrage a vu le jour le 22 juin 2018, lors de sa première diffusion sur canalblog, les défis de Mémé Christiane

    J'avais divisé ce travail en 12 pavés, ce qui me permettait de le terminer à la fin de l'année. Joli programme, mais...

    Mais vous le savez, les projets sont souvent bousculés par, des coups de cœur, des imprévus, des coups de mou et l'on prend alors du retard sur le programme que l'on avait soigneusement envisagé. Bon ! Je ne vais pas épiloguer sur ce sujet...

    J’avais fini 2018 en ayant terminé le 7è pavé, sur les 12 que j'avais programmés. J'ai donc embrayé sur une nouvelle année.

    Le paysage mystérieux 10a

     Donc ...

    Le 15 mars, j'en étais là.

     

    Le paysage mystérieux 10a

    Le paysage mystérieux 10a

     

    Sur cette nouvelle page à la fin de la semaine, je n'avais exécuté que le quart et encore en n'ayant rien fait d'autre... Elfy était pourtant là pour m'encourager...

    Le paysage mystérieux 10a

    Une horreur cette herbe, les petits moutons ne m'ont pas beaucoup aidée, pffff...

    Le paysage mystérieux 10a

    J'ai eu beaucoup de mal à faire ce second quart.

    Le paysage mystérieux 10a

    D'autant que, vous voyez ces taches claires en bas à gauche ? Ce devrait être "2009", la date de l’exécution de ce tableau. Je ne sais comment faire pour que ce soit plus clair...

    À propos de correction, j'ai rectifié mon erreur sur le petit agneau en haut à coté de la tête du petit pâtre. Une erreur de symbole, c'est mieux et plus plausible à présent.

    Bon ! La suite à présent, de ce nouveau quart...

     

    Le paysage mystérieux 10a

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Euh ! Oui !

    J'ai osé...

    https://youtu.be/0HhitAUML4A

     

    L'an dernier j'avais perdu le chiffre des dizaines, mais cette année il est revenu complètement à l'envers, pffff

    Cette année j'ai 46 ans ... Heu !... Et Demi. Hi, hi, hi... 

    Si, si, mon calcul est bon...

    Bon voilà ! Je vous donne rendez-vous l'an prochain

     

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Vingt cinq mars, le printemps s'est installé,

    Il annonce le renouveau, la nature se réveille.

    Nichée tendrement au creux de bras douillets

    Gazouille doucement une petite merveille,

    Tête blonde, yeux bleus, maman est aux anges.

    Cinquante années et plus vont alors s'écouler,

    Intercalant joies et peines en un perfide mélange.

    Née à la fois sous les signes du tigre et du bélier,

    Que dire de plus, elle sera volontaire, en apparence.

     

    Vingt deux mars, hier c'était l'arrivée du printemps

    Il m'apporte pour mon anniversaire, un bambin.

    Né dans la douceur de quinze heures trente sonnant

    Gamin turbulent, angoissé, il se cherchera en vain

    Trimbalant avec lui une évidente insouciance,

    Déraisonné, il déchirera sa vie à pleines mains

    Et pourtant, le tigre et le bélier en balance

    Une vie très longue devait lui sourire, enfin !

    X fois nous lui recommandions la prudence.

     

    Seize mars, c'est bientôt le printemps,

    Et voilà ! L'horloge arrête le fil du temps

    Il ne reste plus rien des jolies années passées

    Zeus en quelque sorte, a violemment frappé

    Et subitement le temps s'est arrêté avec violence

     

    Mois de mars si joli, tu es marqué d’événements

    À la fois heureux et malheureux, déconcertant ;

    Revenant chaque année pour marquer le temps,

    Sournoisement, tu nous défie à tout moment.

     

    30 janvier 2004                                      A.T.B.

     

    25 ♥ 22 ♥ 16

    Partager via Gmail

    6 commentaires