• J'ai reçu ce fichier Power-point, je le partage avec vous, il est si beau

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Un conte de Paul Coelho

    01

    02

    03

    04

    05

    06

    07

    08

    09

    10

    11

    12

    13

    14

    Je vous souhaite une excellente journée

     

    L'homme, le cheval et le chienL'homme, le cheval et le chienL'homme, le cheval et le chien

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • BEAU TEXTE   ,

    simple mais beau, mais qui en est l’auteur ? 

     

    Le train de la vie

    http://tbearbourges.files.wordpress.com/2013/10/train-nuages.gif

     

    « A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos Parents.
    On croit qu'ils voyageront toujours avec nous.
    Pourtant, à une station, nos Parents descendront du train,
    nous laissant seuls continuer le voyage.

    Au fur et à mesure que le temps passe,
    d'autres personnes montent dans le train.
    Et ils seront importants : notre fratrie, amis, enfants,
    même l'amour de notre vie.

    Beaucoup démissionneront  (même l'amour de notre vie)
    et laisseront un vide plus ou moins grand.
    D'autres seront si discrets qu'on ne réalisera pas qu'ils ont quitté leurs sièges.

    Le train de la vie

    http://ekladata.com/OdeOVmIXTjey1kxNg90j3uOLQGs.gif



    Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d'attentes,
    de bonjours, d'au- revoir et d'adieux.
    Le succès est d'avoir de bonnes relations avec tous les passagers
    pourvu qu'on donne le meilleur de nous-mêmes.

    On ne sait pas à quelle station nous descendrons.
    donc vivons heureux, aimons et pardonnons.
    Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train,
    nous ne devrons laisser que des beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.

    Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique.
    Aussi, merci d'être un des passagers de mon train.
    Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d'avoir fait un bout de chemin avec toi. »

    Le train de la vie

    http://blog.gaborit-d.com/wp-content/uploads/2014/04/cinemagraph-6.gif

     

    Le train de la vie

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • L’auteur de ce beau poème est " Yves Duteil "

    Pas surprenant, n'est-ce pas ?

    Quelle extraordinaire et belle comparaison entre le verbe " avoir " et le verbe " être " le tout en poème. Il faut, pour si bien réussir une telle présentation, être un expert de la langue " Française "……

    " chapeau " !

    ÊTRE et AVOIR

    > > > > > >

    Loin des vieux livres de grammaire,

    Écoutez comment un beau soir,

    Ma mère m'enseigna les mystères

    Du verbe être et du verbe avoir.

    > > > > > >

    Parmi mes meilleurs auxiliaires,

    Il est deux verbes originaux.

    Avoir et Être étaient deux frères

    Que j'ai connus dès le berceau.

    > > > > > >

    Bien qu'opposés de caractère,

    On pouvait les croire jumeaux,

    Tant leur histoire est singulière.

    Mais ces deux frères étaient rivaux.

    > > > > > >

    Ce qu'Avoir aurait voulu être

    Être voulait toujours l'avoir.

    À ne vouloir ni dieu ni maître,

    Le verbe Être s'est fait avoir.

    > > > > > >

    Son frère Avoir était en banque

    Et faisait un grand numéro,

    Alors qu'Être, toujours en manque.

    Souffrait beaucoup dans son ego.

    > > > > > >

    Pendant qu'Être apprenait à lire

    Et faisait ses humanités,

    De son côté sans rien lui dire

    Avoir apprenait à compter.

    > > > > > >

    Et il amassait des fortunes

    En avoirs, en liquidités,

    Pendant qu'Être, un peu dans la lune

    S'était laissé déposséder.

    > > > > > >

    Avoir était ostentatoire

    Lorsqu'il se montrait généreux,

    Être en revanche, et c'est notoire,

    Est bien souvent présomptueux.

    > > > > > >

    Avoir voyage en classe Affaires.

    Il met tous ses titres à l'abri.

    Alors qu'Être est plus débonnaire,

    Il ne gardera rien pour lui.

    > > > > > >

    Sa richesse est tout intérieure,

    Ce sont les choses de l'esprit.

    Le verbe Être est tout en pudeur,

    Et sa noblesse est à ce prix.

    > > > > > >

    Un jour à force de chimères

    Pour parvenir à un accord,

    Entre verbes ça peut se faire,

    Ils conjuguèrent leurs efforts.

    > > > > > >

    Et pour ne pas perdre la face

    Au milieu des mots rassemblés,

    Ils se sont répartis les tâches

    Pour enfin se réconcilier.

    > > > > > >

    Le verbe Avoir a besoin d'Être

    Parce qu'être, c'est exister.

    Le verbe Être a besoin d'avoirs

    Pour enrichir ses bons côtés.

    > > > > > >

    Et de palabres interminables

    En arguties alambiquées,

    Nos deux frères inséparables

    Ont pu être et avoir été.

    > > > > > >

    ....Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,

    Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait.....

    > > > > > > > >

    ÊTRE et AVOIR

    Joli, non ?

    Bien loin des contenus humoristiques des envois habituels.

    Exceptionnellement ce texte mérite d'être transféré largement.

    Vive la langue française !

    ÊTRE et AVOIR

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Il y a quelques temps "Quichottine" en parlait, son article était si attrayant que ...

    Je l'ai acheté

    Papilio-de-Quichottine-et-Davy-2012.JPG

     

    Qu'en dire sans révéler le contenu, mais en vous mettant l'eau à la bouche ...

     

      PAPILIO-de-Quichottine-et-Davy-2012--2-.JPG

     

    Papilio adore les contes de fées ... il aurait aimé entendre ou vivre de belles histoires ... Mais personne ne lui raconté ou fait vivre de belles aventures ... 

     

      PAPILIO-de-Quichottine-et-Davy-2012--3-.JPG 

     

    Il s'est donc, peut-être un peu trop aux dires de certains, plongé dans les livres ... Et puis un jour ...

     Vous aimeriez savoir la suite ... et bien demandez à Quichottine

      

     http://quichottine.blogspot.fr
    http://quichottine2.blogspot.fr/

     

        Je me suis régalée

    signature Tit'Anik 

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Expressions Latine

     

    Avoir les mêmes désirs, les mêmes aversions, c'est en eux précisement que réside une solide amitié

    Conjuration de Catalina chap. XX

     

    Puisque mes ennemis me cernent pour me précipiter dans l'âbime, j'éteindrai sous les ruines l'incendie qui me menace

    Id. chap. XXXI

     

    Ceux qui se signalaient le plus par leur mauvaise coduite et leur cynisme, affluaient tous à Rome comme dans un égout

    Id. chap. XXXVII

     

    C'est dans la plus grande fortune qu'on a le moins de liberté : elle interdit la partialité, la haine, et surtout la colère.

    Id. chap. LI

     

     

    Salluste

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Salluste, Caius Sallustius Crispus, 1er octobre -86 à Amiternum - 13 mai -35), est un homme politique, militaire et historien romain.

    Salluste est l’auteur de trois grands ouvrages, dont seulement deux nous sont parvenus entièrement.

    • Les Histoires sont très incomplètes. Elles traitent de l’histoire de Rome entre la mort de Sylla (-78) et la victoire de Pompée contre les pirates (-67). Elles ont toutefois fait l'objet d'un très important travail de reconstitution de la part de Charles de Brosses, Premier président du parlement de Bourgogne, publié en 1777 chez Frantin à Dijon sous le titre Histoire de la République romaine dans le cours du VIIè siècle, par Salluste, en partie traduite du latin sur l'original, en partie rétablie & composée sur les fragments qui sont restés de ses livres perdus, remis en ordre dans leur place véritable ou le plus vraisemblable.
    • L'œuvre de Salluste marque un progrès par rapport à ses prédécesseurs, les annalistes, tant pour la force narrative que pour la méthode historique : il s'efforce d'expliquer les causes des événements politiques et les motivations des acteurs de l'histoire. Il a certes ses faiblesses : la chronologie et la géographie sont imprécises et souvent fautives ; il n'est pas impartial : il prend parti pour les populares aux dépens des nobiles. Il est cependant capable de reconnaître les mérites de ses adversaires et les défauts de ses amis. Ses personnages sont peints avec force, tout particulièrement Jugurtha et Catilina, Marius et Sylla.

      Les critiques antiques ont relevé les caractéristiques de son style : l'usage des archaïsmes et des néologismes, une concision proche de l'obscurité, des tournures grecques. Il a influencé les historiens postérieurs, notamment Tacite.

     

    signature Tit'Anik

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Chez PAPY LULU, le père de Mac Giver, j'ai découvert dans ses affaires, une "encyclopédie des citations", une vraie mine d'or.

     

    En voici : d'Alexandre S. Pouchkine (1799-1837)

     

    À la mer

    Adieu donc, ô mer. Mais je n'oublierais

    Jamais ta majesté ni tes splendeurs,

    Et longtemps, longtemps en moi j'entendrais

    Ton sourd bruissement aux heures du soir,

    Et par les bois, les steppes solitaires

    Je me souviendrais, le oeur plein de toi,

    de ton éclat, de tes rocs, de tes baies,

    De ton ombre et des propos de tes flots.

     

    Réveil

    Au loin les rêves

    D'amour, en foule !

    L'âme encor pleine

    De nostalgie

    Poursuit des songes

    L'image éteinte.

    Amour, amour,

    Entends ma voix,

    Et me renvoie

    Tes visons ;

    Puis fait qu'au soir,

    Ivre à nouveau,

    J'entre en un songe

    sans nul réveil.

    (traduction J. David)

     

    signature Tit'Anik

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Depuis 3 jours le mauvais temps est sur nous, il fait froid, et le travail au jardin est pénible, travailler la terre les doigts gelés c'est pas agréable

    Alors je vous offre un joli pied de nez au printemps qui voudrait bien venir mais ne parvient pas à s'installer

     

    J'ai descendu dans mon jardin (bis)
    Pour y cueillir du romarin
    Gentil coquelicot, Mesdames
    Gentil coquelicot nouveau
    J'n'en avais pas cueilli trois brins (bis)
    Qu'un rossignol vint sur ma main
    Gentil coquelicot, Mesdames
    Gentil coquelicot
    Il me dit trois mots en latin (bis)
    Que les hommes ne valent rien
    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot
    Que les hommes ne valent rien (bis)
    Et les garçons encore moins bien
    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot
    Des dames, il ne me dit rien (bis)
    Mais des d'moiselles beaucoup de bien
    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot

    http://www.momes.net/comptines/vent/jai-descendu-dans-mon-jardin.html

     

    signature Tit'Anik

    t

    Partager via Gmail

    16 commentaires
  • Vous connaissez tous ce merveilleux poème, j'avais envie de le diffuser encore, c'est si beau

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8e/MotherTeresa_090.jpg/250px-MotherTeresa_090.jpg 

     

    Mère Teresa, de son nom patronymique Anjezë Gonxhe Bojaxhiu ([aɲɛzə gonˈʤe bɔˈjaʤi:u]), née en 1910 à Uskub, Empire ottoman (actuellement Skopje, Macédoine), et morte le 5 septembre 1997 à Calcutta, Inde, est une religieuse catholique albanaise, de nationalité indienne, surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d'une congrégation de religieuses, les Missionnaires de la Charité qui l'accompagnent et suivent son exemple.

    En 1949 elle s'engage auprès des plus pauvres, et fonde sa congrégation en 1950 ; son œuvre auprès des plus démunis commence par l'éducation des enfants des rues et l'ouverture du mouroir de Kalighat (Nirmal Hriday) à Calcutta. Pendant plus de 40 ans, elle consacre sa vie aux pauvres, aux malades, aux laissés pour compte et aux mourants, d'abord en Inde puis dans d'autres pays, et elle guide le développement des Missionnaires de la Charité. Au moment de sa mort, ceux-ci s'occupent de 610 missions, dans 123 pays, incluant des soupes populaires, des centres d'aide familiale, des orphelinats, des écoles, des hospices et des maisons d'accueil pour les personnes atteintes de maladies comme la lèpre, le sida ou la tuberculose.

    Perçue comme un modèle de bonté et d'altruisme, elle est régulièrement évoquée dans la presse indienne et occidentale pendant la deuxième moitié du XXe siècle.

    Mère Teresa est béatifiée le 19 octobre 2003, à Rome par le pape Jean-Paul II.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8re_Teresa

     

    La vie est une chance, saisis la.
    La vie est beauté, admire la.
    La vie est béatitude, savoure la.

    La vie est un rêve, fais en une réalité.
    La vie est un défi, fais lui face.
    La vie est un devoir, accomplis le.
    La vie est un jeu, joue le.
    La vie est précieuse, prends en soin.
    La vie est une richesse, conserve la.

    La vie est amour, jouis en.
    La vie est mystère, perce le.
    La vie est promesse, remplis la.
    La vie est tristesse, surmonte la.
    La vie est un hymne, chante le.
    La vie est un combat, accepte le.
    La vie est une tragédie, prends la à bras le corps.
    La vie est une aventure, ose la.
    La vie est bonheur, mérite le.
    La vie est la vie, défends la.

    Partager via Gmail

    10 commentaires