• Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

    Vous vous souvenez du jardin exotique que je désirais, mais qui me laissait quand même quelques doutes.

    ICI

    Nous avons eu un hiver pas trop mauvais et tout se tenait bien. Mais la dernière vague de froid de février a été destructrice. La nature commençait un peu à refaire surface avec les toutes premières fleurs et ce froid glacial a fait des dégâts ...

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    Le Yucca

    Il a tenu le choc mais la floraison a été interrompue, mais il est vrai que cette plante, c'est du chien dent, elle résiste à toutes nos températures.

    mUn jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    L'Albizia,

    Les iris sont sortis les premiers, mais les premières feuilles pointent leur nez, seule une petite branche est morte, pas grave.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le Palmier

    Quelques branches basses ont souffert, mais je remarque que c'est à chaque printemps que je dois le tailler. Des nouveaux bouquets sortent sur les cotés.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le second Palmier

    Lui, je le croyais mort, le cœur repart, une petite taille et il redémarre.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le mimosa

    Il était près à fleurir lors de la vague de froid, et j'étais toute contente ...

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    Mais au fil des jours, le triste spectacle, pas le choix, j'ai dû le raccourcir, il y a encore un peu de vert vers le pied. Mais j'ai peu d'espoir, s'il redémarre ce sera sous la greffe et je ne sais ce qui sortira, si ça sort ?

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le bananier

    Lorsque je lui ai installé son voile d'hivernage, j'avais planté 2 bâtons pour tenir le voile et le protéger. Le bananier a pourri, mais il est reparti du pied, et les deux bâtons aussi. Me voila donc avec un saule et un roseau à planter ailleurs. Concernant le bananier ce qui est arrivé est normal, l'ancien pourri et un autre prend sa place. Du reste, en Afrique, les ouvriers, après la récolte, coupe l'arbre à ras de terre, pour qu'un autre prenne sa place pour la prochaine récolte.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    *

     

    L'érable japonais

    Un peu chiffonné par le voile, il n'a pas tardé à se redresser. Le fait de l'avoir sorti de son pot et mit en pleine terre ne l'a pas dérangé, bien au contraire, il s'étiolait dans son pot. Comme quoi les plante en pot de terrasse, au bout d'un moment souffrent, il faut trouver un endroit protègé pour les mettre en terre. Près du bateau il a l'air de se plaire.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    L'If

    J'en profite pour vous montrer moïse, notre If. Pourquoi moïse ? Maman me l'avait donné il y a un peu plus d'un an. Nous l’avons sorti de son jardin, mis dans un pot à la va vite, mais en partant, nous l'avons oublié. Il a donc passé un été caniculaire, un hiver assez froid dans un coin du jardin. Elle l'arrosait de temps en temps, mais trop à l'étroit il souffrait. Nous l'avons récupéré fin mars cette année, il avait commencé à exploser le pot. Pour le sortir sans trop détériorer le pot nous l'avons suspendu à l’escabeau, et inondé à outrance. Mais c'est qu'il ne voulait pas nous rendre ce pot. Au moment ou nous avons pris le marteau, il a eu peur et l'a lâché. Nous l'avons planté à coté de notre Eucalyptus qui est mort l'an dernier et qui sert de perchoir à oiseaux. Il n'est pas bien gros, mais va grandir...

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    *

    Le Saule

    Je vous avais parlé du désastre survenu le 23 juin 2107, nous avions été obligés de le couper au moins ras possible, mais c'était vraiment un crève cœur. Le voilà, tel que Phoenix qui renaît de ses cendres, qui repart bien. Je ne sais s'il fera de l'ombre à la véranda cet été, mais il démarre sur les chapeaux de roues.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    Mon terrain s'arborise un peu plus chaque année et j'en suis ravie. Tous les ans, le vent et les oiseaux sèment des graines qui germent, il ne nous reste plus qu'à les replanter, une année en serre, puis dans notre terrain. Il en est de même pour les saules , lors des tailles annuelles nous mettons quelques morceaux dans une poubelle pleine d'eau. L'année suivante, ils ont pris racines, il nous reste plus qu'à transplanter tout cela. Jeudi dernier, nous avons planté deux frênes et deux saules. Je suis ravie, mais il en manque encore quelques uns pour que nous soyons dans un cocon et surtout un peu abrité du vent.

    Bien sûr, couché Très près de nous, nous soutenait dans notre difficile labeur.

     

    Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

     

    Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

    Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

    « Châle modulaire dentelle 1Expressions de Chats 7 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Jeudi 31 Mai à 04:43

    Le jardin est un perpétuel recommencement, mais c'est un petit bonheur de le voir grandir. Bisous et une caresse à Elfy.

    2
    Mercredi 30 Mai à 16:19
    LADY MARIANNE

    cette année le jardin ne manque pas d'eau !!
    on va planter du riz si ça continue ! lol
    bisous-

    1
    Mercredi 30 Mai à 10:43

    La nature est la plus forte. On pense que l'arbre ou la plante sont morts et surprise la vie apparait. Tu prends soin de ton jardin, il te le rendra en bien.

    Belle journée, bises



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :