• Le 16 octobre, malgré un ciel d'encre, le soleil couchant nous offrait un splendide arc-en-ciel.

    Ma météo

    Un double même

    Ma météo

    Dommage, la photo n'a pas le même rendu que le spectacle que nous offrait "dame nature".

    Ma météo

    Je ne sais ce qu'est cet arbre, mais ce rouge éclatant est magnifique.

    Ma météo

    Un autre cliché encore plus flamboyant.

    Ma météo

    Ici c'est mon charme.

    Il a de belles couleurs jaune. Tout comme le chêne, sont feuillage va brunir et les feuilles ne tomberont qu'au printemps poussé par le nouveau feuillage. Des feuilles en moins à ramasser.

    Ma météo

    Là, c'est mon petit érable japonnais, je n'y croyais pas en le mettant en pleine terre près du bassin. Il est encore chétif, mais par rapport à l'an dernier, il s'est bien développé. Je ne vais pas tarder à lui remettre son voile d'hivernage.

    Ma météo

    Le Bananier est encore debout il progresse aussi. Les 2 palmiers se developpe bien eux aussi, mon petit coin exotique tient bon.

     

    Ma météo

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Regardez cette curieuse touffe sur mon saule.

    Une drôle de plante

    C'est une plante parasite que m'a donné Maman lors de notre dernière visite.

    Une drôle de plante

    Enfin parasite ... si on veut. Elle ne se nourri pas de l'arbre hote, comme le ferait le gui par exemple, qui plante ses racine directement dans l'arbre pour se nourrir de sa sève.

    Là ce n'est pas le cas les racines sont aériennes, un peu comme les orchidées, et il n'a besoin que de l'air, du soleil, de l’hygrométrie dans l'air ou la pluie, parfois un peu d'arrosage et surtout un peu de rouille. Oui ! il est conseillé de mettre un objet qui rouille au contact avec les racines, nous avions un mord et un fer à cheval, ça lui plait.

    Une drôle de plante

    À mon grand étonnement, le fait d'avoir changé d'arbre, il a quitté un amandier, et a été recueilli par un saule, ne l'a nullement dérangé. Comme si de rien n'était, il nous a donné un magnifique bouquet de petites fleurs bleues. 

    Une drôle de plante

    Seulement sa floraison a été un tout petit peu plus tardive que celui de Maman qui avait déjà terminé sa floraison depuis un moment à St-Cyprien plage 66, quand le mien croulait sous les fleurs à Lussan-A 31.

    Une drôle de plante

    Allez, encore un petit coup d’œil... c'est curieux et superbe.

     

    Une drôle de plante

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Vous vous souvenez du jardin exotique que je désirais, mais qui me laissait quand même quelques doutes.

    ICI

    Nous avons eu un hiver pas trop mauvais et tout se tenait bien. Mais la dernière vague de froid de février a été destructrice. La nature commençait un peu à refaire surface avec les toutes premières fleurs et ce froid glacial a fait des dégâts ...

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    Le Yucca

    Il a tenu le choc mais la floraison a été interrompue, mais il est vrai que cette plante, c'est du chien dent, elle résiste à toutes nos températures.

    mUn jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    L'Albizia,

    Les iris sont sortis les premiers, mais les premières feuilles pointent leur nez, seule une petite branche est morte, pas grave.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le Palmier

    Quelques branches basses ont souffert, mais je remarque que c'est à chaque printemps que je dois le tailler. Des nouveaux bouquets sortent sur les cotés.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le second Palmier

    Lui, je le croyais mort, le cœur repart, une petite taille et il redémarre.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le mimosa

    Il était près à fleurir lors de la vague de froid, et j'étais toute contente ...

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    Mais au fil des jours, le triste spectacle, pas le choix, j'ai dû le raccourcir, il y a encore un peu de vert vers le pied. Mais j'ai peu d'espoir, s'il redémarre ce sera sous la greffe et je ne sais ce qui sortira, si ça sort ?

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    Le bananier

    Lorsque je lui ai installé son voile d'hivernage, j'avais planté 2 bâtons pour tenir le voile et le protéger. Le bananier a pourri, mais il est reparti du pied, et les deux bâtons aussi. Me voila donc avec un saule et un roseau à planter ailleurs. Concernant le bananier ce qui est arrivé est normal, l'ancien pourri et un autre prend sa place. Du reste, en Afrique, les ouvriers, après la récolte, coupe l'arbre à ras de terre, pour qu'un autre prenne sa place pour la prochaine récolte.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    *

     

    L'érable japonais

    Un peu chiffonné par le voile, il n'a pas tardé à se redresser. Le fait de l'avoir sorti de son pot et mit en pleine terre ne l'a pas dérangé, bien au contraire, il s'étiolait dans son pot. Comme quoi les plante en pot de terrasse, au bout d'un moment souffrent, il faut trouver un endroit protègé pour les mettre en terre. Près du bateau il a l'air de se plaire.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    *

    L'If

    J'en profite pour vous montrer moïse, notre If. Pourquoi moïse ? Maman me l'avait donné il y a un peu plus d'un an. Nous l’avons sorti de son jardin, mis dans un pot à la va vite, mais en partant, nous l'avons oublié. Il a donc passé un été caniculaire, un hiver assez froid dans un coin du jardin. Elle l'arrosait de temps en temps, mais trop à l'étroit il souffrait. Nous l'avons récupéré fin mars cette année, il avait commencé à exploser le pot. Pour le sortir sans trop détériorer le pot nous l'avons suspendu à l’escabeau, et inondé à outrance. Mais c'est qu'il ne voulait pas nous rendre ce pot. Au moment ou nous avons pris le marteau, il a eu peur et l'a lâché. Nous l'avons planté à coté de notre Eucalyptus qui est mort l'an dernier et qui sert de perchoir à oiseaux. Il n'est pas bien gros, mais va grandir...

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    *

    Le Saule

    Je vous avais parlé du désastre survenu le 23 juin 2107, nous avions été obligés de le couper au moins ras possible, mais c'était vraiment un crève cœur. Le voilà, tel que Phoenix qui renaît de ses cendres, qui repart bien. Je ne sais s'il fera de l'ombre à la véranda cet été, mais il démarre sur les chapeaux de roues.

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

    Un jardin exotique, enfin... (à faire)

     

    Mon terrain s'arborise un peu plus chaque année et j'en suis ravie. Tous les ans, le vent et les oiseaux sèment des graines qui germent, il ne nous reste plus qu'à les replanter, une année en serre, puis dans notre terrain. Il en est de même pour les saules , lors des tailles annuelles nous mettons quelques morceaux dans une poubelle pleine d'eau. L'année suivante, ils ont pris racines, il nous reste plus qu'à transplanter tout cela. Jeudi dernier, nous avons planté deux frênes et deux saules. Je suis ravie, mais il en manque encore quelques uns pour que nous soyons dans un cocon et surtout un peu abrité du vent.

    Bien sûr, couché Très près de nous, nous soutenait dans notre difficile labeur.

     

    Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

     

    Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

    Un jardin exotique, il a souffert, mais, mais, mais ...

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • J'ai toujours voulu avoir des arbres qui sortent de l'ordinaire, qui ai un petit coté exotique, mais le climat mettait souvent un terme à mes envies. Qui dit exotisme, dit chaleur bien souvent et humidité. Dans la région toulousaine nous avons des vagues de temps très pluvieux et des pics de chaleur très sec. Notre terre argileuse, nous offre l'été de belles crevasses dans lesquelles je me tord les chevilles et l'hiver c'est la gadoue complète. Bref dans ces conditions, difficile de faire pousser quelques chose qui ne soit pas régional. Tu veux des hêtres, en veux-tu en voilà, les oiseaux et le vent nous en sème partout. D'autant que nous avons un petit bois tout proche. Mais les arbres que j'aime, tiennent rarement sous ce climat en dents de scie.

    Cependant...

    Un jardin exotique, enfin...

    Le yucca, j'avais trouvé, il y a longtemps, un énorme pied, scindé en trois et plantés derrière la clôture (ça pique et Mac Giver en a horreur), il nous donne de magnifiques grappes de fleurs tous les ans, mais l'un après l'autre, c'est curieux. Cette année, celui-ci nous en donne trois.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

     

    Cet albysia a eu beaucoup de mal à démarrer. Mais au bout de 5 années, je pense que ça y est, il a beaucoup grandit cette année, plus de 50 cm et s'est un peu étoffé.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Mon premier palmier acheté en 2010, il a longtemps végété dans un pot, aux premières chaleurs je le sortais, et le rentrait sous abri l'hiver. Mais il finissait par s'étioler. J'ai donc fait le pari de le mettre en pleine terre, une couverture hivernale le protégeait en hiver. Cette année, il s'est bien étoffé et me fait 3 pousses à son pied. Je ne sais s'il faut que je les enlève ou pas.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Mon second palmier, il vient de Saint-Cyprien (66), deux petits plants qui avaient poussé chez Maman et qu'elle voulait arracher, je les ai emporté à la maison en 2014. Sur les deux, un seul a résisté aux hivers. Cette année, il démarre enfin. Celui de Maman était énorme, une splendeur, on devait être deux et se donner la main pour en faire le tour. Hélas, l'an dernier il a été attaqué par une parasite mortel pour ces arbres. Du reste Saint-Cyprien a dû abattre la majorité de ses palmiers pour éviter une prolifération de cet insecte. Ici, nous n'avons pas été atteint.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Nouveau dans le jardin, un mimosa, planté au printemps, il a grandit de 80 cm, et voudrait nous offrir une seconde floraison. Je ne crois pas que celle-ci arrivera à terme. Autour de nous les arbres commencent à perdre leurs feuilles, signe que la sève monte moins bien et que les arbres se mettent doucement au repos. Espérons qu'il passe correctement l'hiver, je vais lui mettre une couverture d'hivernage. C'est ma troisième tentative et sur les conseil de ma jardinerie, c'est un mimosa commun, bien plus robuste que le 4 saisons qui me plait tant.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Un bananier, il nous a été donné, il y a 10 jours et depuis les deux petites feuilles centrales ont pris 5 cm. Mais je dois avouer que je n'y crois pas, mais alors, pas du tout...  Il aura droit à sa couverture lui aussi, comme on dit qui ne tente rien, ne risque rien. On verra bien... Et puis, j'aime bien les défis... Mais soyons réaliste, si celui-ci parvient à traverser les hivers, ce dont je doute, il ne produira jamais de bananes, dommage...

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Ah ! J'oubliais ! Cet érable japonnais ! (à gauche du bassin).  Il végétait dans son pot, au bord de l'extinction. Perdu pour perdu, j'ai donc décidé de le planter au bord du bassin. J'ai bien cru qu'il allait crever, il perdait le peu de feuilles qui lui restait et le branches séchait. Et bien non, il est reparti, comme pour me remercier de lui offrir une terre plus riche que dans son pot. Couverture d'hivernage pour lui aussi. Il va me falloir plusieurs rouleau cet hiver...

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Au final tous cela se trouve aux abord de mon bateau/jardinère. Est-ce que cela va donner ce que j'aimerais ? ? ? ? ? ?  L'avenir me le dira...

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    Donc, je vous donne rendez-vous au printemps, pour vous en reparler.

     

    Un jardin exotique, enfin...

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Au printemps, nous avons planté un mimosa, près de la tonnelle. Apparemment il se plait bien là où il est, il a grandi de 70 cm. S'il continue ainsi, il nous fera un peu d'ombre l'an prochain.

    Mais regardez de plus près ... Nous sommes le 18 juillet ... Et il s’apprête à fleurir ... C'est la première fois que je vois cela, j'ai toujours à l'esprit, une floraison éphémère au printemps ... Mais là, je suis étonnée ...

    Bizarre, bizarre ...

     

    Au pied de notre véranda, nous avons découvert cette plante ... Ne me demandez pas ce que c'est, je n'en sais rien, nous aurons la surprise dans quelques temps ... En attendant je l'arrose, je suis curieuse (concombre, melon, courgette, potimarron) nous verrons bien ...

    Bizarre, bizarre ...

     

    Après avoir joué un peu avec sa balle, Elfy se met à l'ombre, elle a trouvé une nouvelle cachette ....

     

    Sous la bignone, un petit tunnel adapté pour Elle

    Bizarre, bizarre ...

     

    Un petit locataire ...

    Tous les ans, mes boules de plumes ont l'habitude de nicher sous la faîtière. Mais cette année, au mois d'avril, ils avaient été chassés par les installateurs de panneaux solaires, à mon grand regret. Mais même s'ils ont tardé à revenir, ils ont installé leur couvée à nouveau. Je n'en vois jamais qu'un, mais je peux vous dire qu'il piaille pour appeler ses parents. Je suis ravie.

    Bizarre, bizarre ...

     

    LA NATURE EST BELLE

     

    Bizarre, bizarre ...

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • À la fin de la semaine dernière, nous avons été invités pour témoigner de notre "Grand Voyage" auprès de l'agence Parisienne d'"Évanéos". C'est notre guide qui a organisé notre court séjour.

    Mais avant de partir, donc mercredi 27 juin ...

    La veille de "Notre escapade"

    Nous avions un grand saule devant la cabane à bois (juste derrière l'albizia), il protégeait la véranda du soleil de midi et la vue de la route.

     

    La veille de "Notre escapade"

    Mais une violente bourrasque de vent a eu raison de lui. Il s'est cassé, mais pas où on s'attendait, c'est le plus gros tronc qui s'est fendu en deux.

     

    La veille de "Notre escapade"

    Une partie sur la tonnelle (qui a pris une belle gifle, il y a de la soudure à faire), l'autre partie dans le bassin. Pensez vous que les poissons ont eu peur ? sarcastic

     

    La veille de "Notre escapade"

    C'est donc à 18h00 et sous la pluie, que nous avons dû faire une taille en urgence. Pat a dégrossi le travail, pour éviter toute autre catastrophe, et nous avons tout laissé en plan, pour terminer les préparatifs pour notre départ du lendemain matin à l'aurore.

     

    La veille de "Notre escapade"

    Quel spectacle, j'enrage après ce maudit vent qui a cassé un si bel arbre, j'adore les arbres et petit à petit j'en plante partout, j'aimerais avoir une maison cachée dans les arbres. Alors en voir un cassé me fait râler.

     

    La veille de "Notre escapade"

    Malheureusement, il faudra élaguer cette branche, elle aussi, elle penche beaucoup quand il y a du vent, et du vent on en a par ici, nous sommes dans un couloir. Si ce n'est le vent du nord (c'est le plus violent), c'est le vent d'autan, c'est guère mieux.

    Mais pour le moment il est en pleine sève, et l'été le tuerait, alors nous allons l'étayer en attendant cet automne, ou on pourra lui faire une coupe au ras du toit du cabanon. Si tout va bien, il reprendra de la cassure, mais avant de nous faire de l'ombre, il faudra du temps

     

    La veille de "Notre escapade"

    Quand on pense, qu'à l'origine, c'est un piquet que l'on a enfoncé pour tenir le grillage, qui empêchait notre petite Elfy d'aller sur la route. Quel étonnement de voir notre piquet mettre des feuilles ...

     

    La veille de "Notre escapade"

    Dernière photo de notre bel arbre, pfff ...

     

    La veille de "Notre escapade"

    En attendant Pat l'a accroché à son copain l'eucalyptus, on distingue l'accroche à gauche au niveau de la véranda, et de l'autre coté sur le ciel.

     

    Je vous parle bientôt de notre virée à "Évanéos"

     

    La veille de "Notre escapade"La veille de "Notre escapade"

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Je vous ai montré notre mètre de neige tombée le 26 janvier

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    J'en ai fait rire plus d'un...

    m

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    le 8 février, à nouveau il en est tombé...

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    Et pas qu'un peu, mais elle fondait dès qu'elle touchait le sol...

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    Mac Gyver, revenant de prendre le courrier, en avait sur les épaules et les cheveux. Si, si, en équarquillant bien les yeux, on distinque quelques petites perles. Bon d'accord, il faut chercher. Je crois que pour cette année c'est rapé, et dans un sens c'est tant mieux, cela prouve que l'on a pas eu un hiver si terrible. Quoique, ce n'est peut-etre pas fini, on verra bien.

     

    NOus avons eu de la neige ... ;)

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Ce jour là, en ouvrant les volets, sous le soleil levant, tout était blanc

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

    C'est beau, je le reconnais, mais ... brrr ....

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

     

    *

    J'ai eu beaucoup de mal à attraper ce petit coquin, très craintif, il s'envolait au moindre battement de cils.

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

     

    *

    Je vous montre mon mètre de neige

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

    Ben ! Quoi ! Je ne vous ai jamais parlé de hauteur !

    Bon d'accord, ce n'est pas tout à fait de la neige, mais du grésil, mais il a tenu un bon moment.

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

    Peut-être pas de neige, mais une magnifique dentelle de givre.

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...Du coup, Elfy a mis la cagoule

    ^^ he

    Une petite tasse de chocolat chaud ?

     

    Nous avons un mètre de neige chez nous ...

    Partager via Gmail

    2 commentaires