• Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    1er décembre – dernier jour de notre aventure


    Nous avons tous les deux la tête dans le sac, mauvaise nuit, en plein courant d'air. Atterrissage insupportable, mes tympans m'ont terriblement fait mal et ma tête va exploser.
    Il est 5 heures 45, nous sommes arrivés à Bruxelles. 

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33


    Prise en charge, je raconte nos déboires de l'aller, la façon dont nous avons été oubliés dans le hall d'attente. Je plaisante avec le jeune. L'atmosphère est malgré tout détendue. Il nous dépose juste à l'entrée du sas d'embarquement. Nous devons attendre 4 heures notre correspondance.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Oui mais, 4 heures c'est long, et j'ai une envie pressante, c'est où, et j'y vais comment, fatiguée et encore ivre de ce fichu atterrissage, je pars en carrosse.

    Décidément Bruxelles n'est pas au top, l'indication pour les fauteuils roulants, il faut deviner, et pour entrer, sans aide, c'est impossible. Heureusement pour moi, il y a des passagers prévenants.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

     Pat a tenté de me prendre en photo, mais j'ai été plus rapide, il a faillit me rater. Fou rire !

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Une petite pause café nous fait énormément de bien.

    À cause de notre mauvaise expérience, Pat va se renseigner à plusieurs reprises

    Le temps passe, et enfin nous voyons une hôtesse de l'air ouvrir son guichet. Pat se précipite, pour la énième fois il explique. La jeune femme nous rassure et me met devant la porte, personne ne pourra passer avant nous, Ouf !

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    En attendant, je fais les 100 pas. Fou rire !

     

    C'est le départ, on m'accompagne à l'avion, Pat me suis mais il tire un peu la patte, il boitille.

     

    Nous sommes installé par un steward, ce jeune homme, avec un délicieux accent qu'il ne peut renier, sera à notre écoute et notamment fera ce qu'il peut au moment de l'atterrissage pour me soulager, 2 gobelets en carton, contenant une serviette chaude mouillée avec un liquide rouge sentant le camphre, à placer comme des écouteurs. Hélas j'ai si mal que je ne peux dire si cela m'a soulagée ou pas.

     

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Là haut, il ne doit pas faire chaud, le givre a envahi l'aile de l'avion. Pat plaisante, l'aile doit peser une tonne, elle va casser, nous voilà en plein film catastrophe …

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Nous ne sommes pas bien loin de l'arrivée. Pat remarque une petite colonne de fumée. Il doit y avoir un bon feu ?

    Avec le zoom il tente de voir pas facile, cependant il lui semble reconnaître le site, et si  

    Au fur et à mesure que l'on s'approche, plus de doute, c'est l'usine nucléaire de Golfech.

    Tout à coup la douleur aux tympans me reprends, on décélère, on est en approche de Toulouse. Avant même que l'hôtesse nous déblatère son message, je savais que l'on atterrissait.

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Nous sommes posés et je suis vidée, ivre, la tête me tourne, j'ai du mal à me lever.

     

     Nous entrons dans le hall pour récupérer nos bagages. José est là pour nous récupérer.

    Et là ! Mauvaise surprise, notre valise est éventrée. Heureusement que nous l'avions fait filmer au départ à cause d'une fermeture éclair abimée et d'un cadenas arraché. Mais là ! Elle est foutue.

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

     
    À droite la poche abîmée que l'on ne pouvait plus fermer.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

     Cerise sur le gâteau ! La serrure du dessus de la valise, ne tient plus que grâce aux glissières.

     Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Nous faisons une déclaration en règle auprès de la compagnie "Brussels Airlines". Quelques jours plus tard, à notre grand étonnement, nous recevrons une autre valise en remplacement, sans mot, sans explication, juste un bon de livraison à signer.

    *

    José nous conduit chez lui, il nous a préparé un petit repas. C'est gentil, je dois reconnaître que c'est bienvenu dans la mesure où après ce voyage, j'aurais été incapable de préparer un repas.

    Quand à Elfy, elle est venue à notre rencontre, mais sans faire la fête à laquelle je m'attendais. Elle a boudé.

    José et Ita veulent tout savoir, moi je suis encore toute excitée de tout ce que j'ai vu. Je suis euphorique, volubile. Des photos, on veut voir, j'en montre quelques unes, je promets, je vais trier et je vous les donnes.

    Nous rentrons, Elfy est sur mes genoux, mais ce n'est pas ça. Elle nous pardonnera un peu plus tard.

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

    Voilà ! Notre voyage est terminé !

    Nous avons refait, à regrets, le chemin en sens inverse ! Environ 8200 kilomètres.

     

    LA CONCLUSION ...

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 33

     

    « Chaumines et boules de plumes, bloc 30 (1) Couverture Dominos modulaires 3 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Lundi 24 Juillet à 10:26

    Retour compliqué aussi... mais tu as une valise toute neuve. :)

    ... et plein de merveilleux souvenirs. De quoi en oublier les désagréments.

    Bisous et douce journée.

      • Lundi 24 Juillet à 19:34

        J'espère retourner au Cameroun, mais je dois trouver une sérieuse solution pour mes tympans, mon ORL et mon audioprothésiste, ont échoués dans leurs conseils. J'avoue que souffrir pareillement me refroidis énormément. Pourtant je me dois de célébrer en "famille" la si belle nomination. Ce serait un projet pour fin 2018, si tout va bien...

        Quand aux valises, je les prendrais blindées he

        Je t'embrasse

    5
    Lundi 24 Juillet à 09:54
    valerie44

    un retour compliqué .... mais que de jolis souvenirs !!!! Merci de nous avoir fait partager ce magnifique voyage au fil de tes articles que j'ai lus avec grand plaisir.

    bisous

      • Lundi 24 Juillet à 19:36

        Je suis ravie que mon voyages t'ai plu, j'ai tellement vu de merveilles et eu d'émotions, que j'ai aimé partager.

        Merci de m'avoir suivie

        Je t'embrasse

    4
    Lundi 24 Juillet à 09:31

    coucou,

    quel beau voyage que vous avez fait malgré les petits désagréments....que de souvenir dans ta tête.

    gros bisous

      • Lundi 24 Juillet à 19:39

        Mis à part les soucis de tympans, auxquels il me faut impérativement trouver solution, les désagréments sont gommés par les joies et les émotions que j'ai vécues

        Je t'embrasse, bisous à Zhom



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :