• "HORIZONS"

    ÇA Y EST

    Notre Septième Anthologie Éphémère est parue

    "HORIZONS"

    "HORIZONS"

    Vaste sujet

    C'est loin, c'est proche

    C'est Ici, c'est Là bas

    Un Rêve ou une Réalité

    C'est...

     

    "HORIZONS"

    Nous avons été 91 auteurs et illustrateurs à répondre à l'appel lancé par Quichottine.

    Et Quichottine, avec d'autres petites mains, ont patiemment relu, corrigé, mis en page et donné à l'édition. Pour faire ce livre de 150 pages. 

    Tout comme les 6 autres Anthologies : l'Atelier de Mijoty (mai 2011), La boite à Rêves (nov. 2011), La Marguerite des Possibles (sep.2013), Le Mariage (juin 2015), Voyage (oct. 2017) et Métiers Improbables (mai 2019), Toutes les recettes des ventes seront reversées intégralement à l'association "Rêves". 

    Celle-ci se chargera d'organiser et de réaliser les rêves des enfants hospitalisés. 

    C'est une action qui nous a emportée d'un même cœur vers une noble cause.

    Ce livre est en vente chez The Book Edition

    https://www.thebookedition.com/fr/horizons-p-383277.html

    Au prix de 12,00€

    Plus vous serez nombreux à vous procurer cet ouvrage, et rêver en notre compagnie, plus on pourra réaliser de rêves pour ces enfants.

    "HORIZONS"

     

    Pour vous donner une petite idée, j'ai ouvert au hasard une page. Voilà ce que vous trouverez, venez rêver avec nous.

    "HORIZONS"

    Voici ma participation, Vous me trouverez en pages 20-21

    "HORIZONS"

     

     

    M’Yette

    M’Yette est une petite fille. Enfant unique, Elle vit dans un monde d’adultes, Grand-Ma est toujours près d’Elle. Elle a tout ce que peut désirer et avoir une enfant aimée et choyée. Elle découvre petit à petit un monde merveilleux mais pas toujours doré. M’Yette est triste et s’ennuie parfois. Les poupées ce n’est pas son truc, elle préfère mettre « Chaton » ou « Oison » dans le landau. Elle aime aussi les déguisements et joue comme dans un théâtre, chants, dialogues et révérences. M’Yette rêve et s’invente tout un monde imaginaire ou il fait bon vivre ensemble et ou tout le monde s’aime. Elle en est la Princesse et avec ses elfes, elle règne sur son monde, entourée d’animaux, ou règnent la paix et l’amour du prochain.

    M’Yette grandit, le milieu scolaire lui ouvre d’autres portes. Elle se plonge dans les études, elle veut… Mais que veut-elle au juste ?… Elle est encore dans son monde imaginaire, mais il a évolué, les Elfes ont fait place aux chevaliers de la table ronde, qui défendent la droiture et la bonté, une main de fer dans un gant de velours. M’Yette lie des amitiés, les jeunes qui l’entoure l’aiment bien. C’est une jeune-fille simple, mais qui vit encore dans ses rêves. Elle va pourtant trouver l’amour, son Prince Charmant. Mais… ce monde est trop petit, elle en veut plus. Elle a besoin de grands espaces, d’aventures sur son fidèle étalon.

    M’Yette est devenu une femme. Aujourd’hui, elle élève ses enfants et sa vie s’étale entre la maison et les bambins qui sont accrochés à ses basques. Elle traverse les joies, les déceptions, les éclats de rires, les gros chagrins, mais elle fait tout pour conserver une harmonie entre Tous. Cependant le monde qui l’entoure est dur et parfois violent. Les événements, heureux ou malheureux s’enchaînent, s’imbriquent, et encore là, il lui manque quelque-chose, elle a envie de voyages, découvrir le monde voir ce qu’il y a juste au-delà de l’horizon. Mais la maison, les enfants, elle ne peut s’éloigner. Elle se plonge dans les travaux manuels : bricolage, broderie, couture, peinture, décoration… n’ont plus de secret pour Elle, tout est une occasion de s’évader, de rêver. La maison et tous ceux qui y vivent devient une invitation au voyage, une façon de fermer la porte au monde dur qui l’entoure. Sa vie va s’écouler ainsi dans une douceur feutrée, l’harmonie.

    M’Yette a vieilli, les enfants sont partis et vivent leurs vies à présent, son compagnon n’est plus de ce monde. M’Yette vie seule et s’ennuie. Alors, après avoir rangé la maison une dernière fois, elle part voyager. M’Yette découvre des terres sauvages, des paysages merveilleux, mais aussi des désastres, la terre se fâche parfois… Elle fait des rencontres aussi, elle vit des joies intenses parmi les populations, mais aussi elle partage des drames, et apporte un soutien. Elle s’ouvre petit à petit à la vie parmi d’autres civilisations. Et comprend qu’en fait le bonheur ne réside pas toujours dans les voyages, mais dans la façon dont on dirige sa propre vie parmi les autres, ce partage, la main dans la main, ensemble.

    Par une douce nuit d’été, M’Yette s’éteint, le sourire aux lèvres. Elle rejoint ceux qu’elle aimait, Elle part vivre son rêve dans ce monde parfait ou règne l’espoir et la douceur de vivre. Elle réalise son rêve. Le monde est ce qu’il est, ni mauvais, ni bon. Mais elle a compris que quoi qu’il arrive, il y a toujours une lueur d’espoir. Ce doux rêve, elle le lègue à ses enfants, en souhaitant que ce rêve, perdure encore et encore...

    Elle leur écrit ces derniers mots :

    « Aimez-vous les uns les autres, avancez main dans la main, et œuvrez ensemble pour un monde meilleur.

    Je vous aime.

    M’Yette »

    Tit’Anik

     

     

    « « Escapades dans l'Hexagone : La Savoie 7Des chaussettes nids d'abeilles »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Lundi 19 Juillet à 13:53

    J'ai bien aimé tes pages. Une vie qui s'écoule avec ses joies et ses peines.

    Merci pour ta participation et pour ce billet qu'on ne peut pas hélas lire sur un téléphone, les pubs nous en empêchent.

    Je t'embrasse. Passe une douce journée.

      • Lundi 2 Août à 19:49

        Quelque part, c'est un peu la mienne... Je rêve de cet, ou mieux, ces "horizons", je n'ai pas encore trouvé ce qui me manque... Un jour peut-être...

        Je t'embrasse

    2
    Lundi 19 Juillet à 09:28
    Mamieminette

    Jolie fable pour une belle cause.

    Douce semaine

    Bises



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :