• Notre Grande Aventure au CAMEROUN 20

    28 novembre – sixième jour de notre aventure (1/3)

    Après une longue attente à l'hôtel due au changement des plaquettes de freins sur le 4*4, ainsi qu'un bon shampoing du véhicule, nous voilà repartis. Désirant faire quelques achats/souvenirs, on passera à la banque. C'est Robert qui ira faire la transaction. Il y a foule ce jour là et un déploiement de militaires et agents de sécurité. La Visite de grands Chefs est sécurisée au maximum. Du reste Robert ne se déplacera et m'accompagnera partout où j'irai, muni de son badge de guide autour du cou, notamment quand j'ai voulu prendre des photos du parc, nous avons été contrôlés.

     

     

    Cette grande tour en spirale représente deux serpents dont les têtes fusionnent, symbole de la réunification du Cameroun français et du Cameroun britannique, le 1er octobre 1961. À cela, chose que je n'ai pu voir, le parc étant fermé, s'ajoute une crypte représentant les scènes du quotidien de ses différents peuples. "Un peuple vit que si sa culture reste vivante.

    La statue, un vieil homme assis portant 5 jeunes enfants. Le vieil homme tient un flambeau dans sa main droite levée en signe de victoire, il représente la génération des camerounais qui ont lutté pour la réunification. De part et d'autre de son corps sont agrippés cinq jeunes enfants qui veulent aller vers la flamme. Ces enfants soulignent, l'égalité des chances offertes aux filles et garçons. L'image des enfants qui recherche le flambeau, démontre que le Cameroun est devenu un pays fort et uni. Le flambeau que le vieillard brandit est une lumière qui éclaire le peuple.

    *

    Midi arrive bien vite, quoique nous ne respectons pas trop les horaires, il faut bien à un moment contenter nos estomacs.

    Nous allons découvrir le coté pittoresque des habitants de ce coin, leur vie quotidienne.

    Tout d'abord un marché, là se côtoie les boutiques variées, on trouve de tout, fruits et légumes, tissus et vêtements, bijoux et objets souvenirs, vaisselles et casseroles, bric-à-brac, ...

    … et les lieux de restauration. Les cuisines sont ouvertes sur le devant, comme les femmes cuisinent pour la plupart au feu de bois, c'est dehors que sont les foyers.

    À l'intérieur sont disposées des tables couvertes de nappes plastiques et des bans ou des chaises. C'est dépouillé, mais propre et accueillant.

    Chacune sa spécialité, elles cuisinent dans des grands faitouts, qui la viande, le poisson ou les légumes.

    À peine sommes nous installés, que nous sommes assaillis par les cuisinières, chacune nous proposant sa spécialité. Elles se bousculent, -je suis arrivée la première-, néanmoins avec le sourire, dans la joie et la bonne humeur, une cour de récré...

    Non, je ne fais pas la grimace, je suis très étonné, vous allez comprendre pourquoi. Nous avons eu devant nous, 3 cuisinières qui nous ont proposé leur spécialité. Tout d'abord je demande avec quoi sera accompagnée la viande.

    Elles nous proposent du manioc, de la pomme de terre locale et bien sûr, des bananes plantain. Vous savez quoi, j'ai fait une cure de banane plantain et je me suis régalée.

    Comme viande, pour moi tout était de l'inconnu. Sachant que l'on ne peut demander un peu de tout et que les potions sont plus que généreuses, mon j'ai donc pris du crocodile. Si l'on veut faire une comparaison, c'est comme les cuisses de grenouille, un gout de poulet mais plus en eau. C'était très bon.

    Pat a demandé du porc-épic, un peu comme le lapin, il a préféré manger avec les doigts et s'est régalé.

    Robert est resté fidèle au poisson aux herbes. C'est vrai que le poisson est son mets favori.

    Étienne a, vite fait, partagé notre repas, avant de repartir vers le véhicule.

    Personnellement, j'ai piqué un peu dans toutes les assiettes. Miam !

     

    À SUIVRE

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 20

    « Mon livre de cuisine : Tarte au citron meringuéeUn élève appliqué, bien sage... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Mohican
    Lundi 24 Avril à 17:06

    Gourmande, je crois que comme toi je testerais un peu de tout, je me régale à te lire, comme je te l'ai déjà dit.

    Bonne fin de journée. Bisous

    1
    Lundi 24 Avril à 13:28
    LADY MARIANNE

    oups -- je n'oserais pas manger du croco ??
    je me contenterais de poisson--- plus familier- lol
    merci pour ton reportage sympa :! gros bisous-



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :