• Une soi disant économie, qui a tourné à la catastrophe...

    Je ne suis pas très présente en ce moment...

    Le moral fait du yo-yo...

    Coté santé, c'est pas fort, mais j'ai quand même la tête hors de l'eau, reste à trouver la force pour regagner la rive... Ça va venir, ma tension remonte et je ne perd plus l'équilibre, le bout du tunnel est là...

     

    https://www.pinterest.fr/pin/473300242074803809/?lp=true

     

    Bon ! Mais venons en au sujet de mon article

    C'est un cri de rage, je craque...

    Vous ne vous souvenez sans doute pas, de nos déboires (ICI) avec des panneaux solaires, en 2017. "Une soi disant économie qui a bien faillit tourner à la catastrophe..."

    Démarchés le 21 mars, après 3 heures de martelage, nous avions craqués et finis par signer. Le démarcheur était parti avec tous les documents, qu'il devait nous adresser par retour de courrier. Sauf que, j'ai dû batailler (appels téléphoniques, lettres simples et recommandées), pour obtenir les dits documents. Enfin au bout de 6 mois, enfin je reçois mes doubles.

    Et là ? Je suis tombée sur le cul !

    Le joli prêt rattaché à la commande avait été réalisé sur un faux document, mensonger qui plus est.

    Le 21 mars 2017, Pat et Moi avions signés un bon de commande n°18090, concernant 20 Panneaux solaires, un ballon d'eau chaude de 270 litres. Cependant nous avions omis de dater le document.

    Or c'est un autre bon de commande n°18235, concernant 14 panneaux et le ballon de 270 litres, avec une signature de Pat imité, et datée du 16 mars, qui a servi à demander le prêt.

    Attendez c'est pas tout

    La demande de prêt a été falsifiée en grossissant nos revenus, et en omettant de signaler que nous avions déjà un prêt sur la maison. Inutile de vous dire que, ce prêt n'aurait jamais dû être accordé, puisqu'il nous endettait de, PLUS DE 30%, comme la loi l'exige.

    Mais encore, les facture reçues étaient plus que fantaisistes, un coup il y avait 14 panneaux, un coup 20, la surface occupé ne correspondait pas au réel.(ex. 1 panneau 1,5m² X 20 = 21 m² occupé sur le toit). Quatre fois, j'ai dû renvoyé la facture à la correction, en annotant moi même l'erreur. Un gosse de primaire n'aurait pas fait de telles  erreurs.

    Et vas-y que je recommence appels téléphoniques, lettres recommandées et tout le tremblement...

    Finalement à force d'insister je reçois un "PROTOCOLE D'ACCORD". On me donnait une somme de 1500€ me permettant d'assurer les premières échéances du prêt.

    MAIS... 

    IL METTAIT FIN À TOUTES DEMANDES ET JE PERDAIS MON DROIT DE RECOURS.

    À que NON... Nous n'avons pas accepté et pris rendez-vous avec notre conseillé bancaire. Elle s'est arraché les cheveux en voyant les document que je lui présentais , bien rangé dans mon classeur. (celui-ci a tellement grossi qu'il dégueule de tous cotés)

    Ma conseillère nous conseille, Dans un premier temps, de faire appel à une société de consommateur, puis si cela ne marche pas mettre l'affaire en justice.

    Durant 6 mois nous bataillerons avec "Que Choisir". Bien que très au courant des lois et des ficelles à tirer, ils se heurteront eux aussi à un mur. 

    Cerise sur le gâteau, notre facture d'électricité a triplé et nous n'avons rien produit ou si peu.

    Une seule solution les mettre en justice, d'autant que nous sommes en Juin 2018 et que la première échéance de prêt vient de tomber.

    *

    Nous entrons en contact avec un intermédiaire, "SOS litiges", qui devant les documents fournis, n'en croyait pas ses yeux. Et nous guide pour les démarches, transmission des documents vers un avocat et expertise de la maison. 

    Bien sûr ! *

    L'EXPERT : 1-Installation non conforme, 4 panneaux sont exposés plein nord et non seulement ne fonctionne pas, mais consomment. 2-Les panneaux sont mal attachés certains colliers manquent. 3-Il sont cloués sur les tasseaux des tuiles (des grands clous les transpercent), alors qu'il aurait fallut les installer sur voliges. L'expert se demande comment ça tient encore debout, risque d’effondrement. 4-Les branchement électriques sont non conformes au mesures de sécurité, risque d'incendie. 5-Absence de sonde thermique dans la maison, c'est pour ça que la ventilation ne fonctionne pas. 6-Constatation du faux en écriture des documents et de la Signature de Pat imitée, c'est une signature, copiée et collée, à partir d'un autre document. En mettant, à contre jour, les deux signatures l'une sur l'autre, elles sont précisément et exactement identiques, or on ne signe jamais de la même façon. 7-Le ballon d'eau chaude n'est pas celui que nous avions commandé. 8-... Et j'en passe, son rapport comporte 46 pages, photos à l'appui.

    Ah ! oui mais ! *

    L'AVOCATE : Spécialiste dans ce genre d'affaire, prend notre affaire en main en novembre 2018. Sauf que, elle est à Paris et nous dans la banlieue Toulousaine. Nous traiterons tout, par téléphone et mail, voire courrier... Pas très pratique, d'autant que leur termes juridiques ne sont pas vraiment à notre portée. Nous déposons plainte contre "ENERGY PREMIUM" et "COFIDIS"

    Bien sûr *

    Une première audience, présentation des pièces, date du 03 décembre 2018, trop juste, Report.

    Deuxième audience, 4 février 2019, adversaires pas prêts, conclusions non rendues, cependant ils ont été assignés en temps voulu.

    Et chaque assignation**

    Troisième audience, 8 avril 2019, Prémium énergy était présent mais pas Cofidis, Nouveau report.

    Et les échéances tombent invariablement ****

    Nouvelle audience le 03 juin 2019

    Sur le conseil du juge, nous avons contacté un avocat de proximité, parce que le procès va être transféré au tribunal de grande instance. 

    Youpi *

    Le BORDEL QUOI !

    https://i.pinimg.com/originals/b1/37/69/b1376977b7ad6cb874bb5c15a5083a5d.gif

    J'ai les nerfs à vif, Pat et Moi démarrons au quart de tour...

    De grosses envies de tout plaquer, de tout vendre...

    Mais non rassurez-vous, je perdrais le procès par défaut, je tiens bon, mais à quel prix !

    Ma tirelire et ma carcasse en prennent un sacré coup...

    J'espère ne pas vous avoir barbés, j'avais besoin de le dire...

    Soyez vigilants, les menaces sont insidieuses et les auteurs peu scrupuleux...

    Nous nous sommes fait avoir comme des "BLEUS"

    Si nous perdons le procès, ce dont je doute avec les documents, mais sait-on jamais, nous vendons tout et partons je ne sais où...

    Mais on en est pas là...

     

    Les petits €uros ont été trouvés là

    * http://ageheureux.a.g.pic.centerblog.net/o/euromme.gif

    « Le paysage mystérieux 11En avril, ne découvre pas d'un fil... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    6
    Mercredi 1er Mai à 15:19

    Plus rien ne m'étonne...

    Bon courage à vous deux. Je suis sûre que vous aurez gain de cause, mais à quel prix, et que de temps passé avant les conclusions juridiques !

    C'est d'ailleurs sur ce que les entreprises comptent, que vous lâchiez prise avant !

     

    Hélas...

    5
    Providence cerise
    Mercredi 1er Mai à 00:11

    Je reste ébahie devant tant d em.....déments dus à des escrocs , des bandits qui méritent la taule bon sang!!!! , je parie quils continuent leur sale boulot ailleurs.Je ne peux qu espérer que du positif pour vous lors du procès . Et que justice vous soit rendue. Je vous souhaite du courage.

    4
    Mohican
    Mardi 30 Avril à 19:29
    Quels déboires!!!! Il est des jours où je regrette de ne plus être propriétaire, mais là je me dis que c'est mieux ainsi. J'espère pour vous que vous allez gagner. Courage, prends soin de toi. Bisous
    3
    Mardi 30 Avril à 11:07
    LADY MARIANNE

    c'est nul les panneaux solaires----  sauf si on les met en construisant la maison-
    il faut refuser tout démarchage--  mon dieu que de tracas-
    bon courage--  gros bisous-

    2
    Mardi 30 Avril à 10:28
    Mamieminette

    Une belle galère! Bon courage pour la suite

    Bises

    1
    Mardi 30 Avril à 09:53

    Oh là là, mais quelle galère en effet ! je suis de tout cœur avec vous, je n'ose même pas imaginer comment vous pouvez supporter tout cela ! de gros bisous de Bretagne, c'est peu mais c'est sincère

    cath



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :