• Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    24 novembre - Second jour de notre aventure (2/3)

     

    Sur la route qui nous emmène vers Nkongsamba, nous traversons des forets. Bien ordonnées, des rangées à perte de vue dont les allées sont propres.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    À gauche des Hévéas, ou l'on récolte la sève pour la fabrique de caoutchouc.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    À droite, des palmiers dont on extrait l'huile de palme. Il existe ça et là sur le parcours des groupuscules artisanaux, qui extraient leur huile, à l'ancienne

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    (La photo n'est pas bonne mais donne quand même une idée)

    En cours de route, nous nous arrêterons à Penja, où il y a un marché aux fruits, placé sur le bord de route. Des fruits rangés tant bien que mal sur les palettes ou dans des cuvettes. Ici, on ne pèse pas les fruits, on te vend une cuvette bien pleine.

    Une cuvette de 4 gros ananas, une cuvette d'énormes papayes, une cuvette d'orange/pamplemousse, 3200 Fcfa, plus le sac pour les emporter, 200 Fcfa, soit un total de 3400 Fcfa (ce qui fait 5,18 €uros).

    Nous reprenons la route

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Une forêt de Papayer avec des fruits énormes, mais si tu veux en cueillir, il te faut savoir grimper aux arbres. À leurs pieds, des "Marcabos" dont on mange les tubercules. C'est souvent que l'on cultive ainsi, à l'ombre des arbres

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    À coté, oups ! J'ai failli le rater, un immense champ d'ananas. Quand je pense, à ce que l'on a dans le coffre du 4*4, j'en ai l'eau à la bouche.

     

    Sur le bord de la route, des personnes, voire des enfants, étales leur production sur des bâches à même le sol, dans le but de nous tenter à acheter.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Ici des fèves de cacao, c'est amer comme le cacao nature (style van houten), mais ce gout de cacao brut, hum ! Que c'est bon. Je vous fais saliver ? Je n'ai pas pu m'en empêcher …

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

     

    Nous arrivons à Nkongsamba, c'était un de mes souhaits, voir le site où j'avais été à l'école, et pourquoi pas, retrouver cette école.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Dans mes petits souvenirs enfouis, je me rappelle de sœurs, de pupitres gravés par les anciens élèves, de mes soins par le Dr Zozole, durant l'année scolaire 1957. Avec ces indications, le guide et le chauffeur m'ont conduite, . C'est le seul édifice qui date de cette époque. Certes l'église a été bien entretenue, on ne peux en dire autant des batiments scolaires.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Mais il y a des classes qui se font à l'interieur. On entends les enfants chanter.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Midi, les classes sont finies et les enfants sortent , j'ai pris une photo, les petits mômes se sont prêtés au jeu, et ils ont appelé les copains, qui en on appelé d'autres, c'était rigolo, ils étaient heureux de se faire prendre en photos.

    On repart.

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Besoin de faire le plein, servez-vous !

    Super, 644 Fcfa le litre    (0,98 €)

    Gasoil, 589 Fcfa le litre    (0,90 €)

    Pétrole, 364 Fcfa le litre    (0,55 €)

    Et la bouteille de gaz, 6684 Fcfa    (10,19 €)

     Fcfa = franc C.F.A. Sigle de franc de la Communauté Financière Africaine dans les pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine et de franc de la Coopération financière en Afrique dans les pays de l'Union monétaire de l'Afrique centrale.

     

    À midi, on s'arrête dans un endroit couvert où des tables sont installées. Sur le devant des barbecues, en fonction où des femmes préparent différentes grillades, de la viande, des bananes plantains frites, des tubercules de manioc, de tarot, bouillis.

    Tu peux commander auprès de ces personnes, mais tu peux tout aussi bien, consommer ce que tu apportes. Nous, nous feront un repas "Fruits", ceux-là même que nous avons achetés à Penja.

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    Étienne notre chauffeur, découpe un ananas, et moi, bien que la bouche pleine, je dévore des yeux. Normalement quand tu découpes un ananas, tu enlèves le cœur trop dur, là non, tu manges tout, et le jus te dégouline dans les doigts, j'ai dû manger les jambes écartées. Avec Saki notre guide et Étienne notre chauffeur, nous nous sommes bien régalés.

     

        Pour connaitre la suite, cliquez sur : À SUIVRE ...

     

    Notre Grande Aventure au CAMEROUN 5

    « Chaumines et boules de plumes Bloc 27 partielDanse avec le vent 1 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    3
    Mardi 10 Janvier à 01:22

    La suite du voyage est bien agréable, j'en suis contente pour vous.

    J'aime beaucoup.

    Bisous et douce soirée.

    2
    Lundi 9 Janvier à 20:36

    Coucou ma grande

    Je vois que tu as adoré ce voyage et tu as aimé cet ananas dégoulinant...perso les nôtres sont nulles chez nous en saveur.

    J'ai hâte pour la suite.

    Prends soin de toi...

    Gros bisous ma grande

    1
    Lundi 9 Janvier à 12:53

    un chouette voyage- au moins cet ananas est mûr !
    pas comme ceux qu'on achète !!
    de beaux souvenirs- bisous-



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :