• Village d'enfance : l'Été 02b

    Je reprends mon défi, orchestré magistralement par Mémé Christiane

    Lors de ma dernière publication en 2014, je m'étais arrêtée là

    Village

    Village

    Mes débuts sont laborieux, d'autant que malgré toutes mes précautions, j'ai, à nouveau, une tendinite "DE QUERVAIN", due aux festivités de fin d'année, grrrr ...

    J'ai réussi à faire la barrière et commencé la maison, il y a encore du boulot, j'espère finir la page pour la prochaine fois ...

    Village d'enfance : l'Été 02b

     

    Voici donc ma progression entière, si l'on suit les fils de repérage, il y a encore pas mal de blanc ...

    Village d'enfance : l'Été 02b

    Village

     

    Village Septembre 1959. Me voici, petite gamine de 9 ans venant des pays chauds, arrivée à Beauvoir, dont je vous ai parlé longuement au cours de mon premier village au printemps. Une grande ferme, ou métairie qui appartenait au château de ma grand tante, avec des granges et des greniers immenses, seule une toute petite partie était habitée. Au rez de chaussée, une grande cuisine, avec une grande cheminée, et une cuisinière à charbon, où l'on mettait les briques réfractaires, qui enveloppées dans un journal, nous servaient de bouillotte dans le lit, c'est là que l'on vivait le plus souvent. Une autre chose qui m'a marquée, dans la buanderie, cette grosse machine en inox, qui servait à séparer la crème du petit lait et la pompe manuelle que l'on devait actionner pour avoir de l'eau courante, c'était le premier travail du matin après avoir avalé le petit déjeuner, on devait, selon notre force et notre capacité pomper 20, 30, 50 fois ce bras. Un concours avec les cousins et cousines. Et enfin le séjour, où était réuni toute la famille pour les grandes fêtes. La sœur de Maman se mettait au piano et sous la houlette de mes oncles, chanteurs à l'époque, nous entamions des chansons d'ici et d'ailleurs, superbes, merveilleux moments ...

    Lors de mon second séjour en 1961-62, les greniers avait été transformés en 3 immenses chambres pour accueillir les cousins et cousines qui nous rejoignaient aux moments des fêtes. c'étaient plus des petits dortoirs, que des chambres à proprement parler. Moi seule avait le privilège d'avoir ma propre chambre particulière, pas gâtée la petite créole ...

    ~~~~

    Village

    Septembre 1960, Maman avec ma petite sœur, rentre d'Afrique, à son tour. Nous logerons alors dans un minuscule appartement en plein centre de Nice, dans un petit immeuble de 4 étages, appartenant plus ou moins à la famille de Papa. C'était amusant de voir sur les portes de chaque logement, le nom de la famille. Nous étions au 3è étage et mes grand-parents paternels au 4è. Les sols était en marbre, sauf les pièces d'eau, en carrelage avec ce motif moucheté qui se faisait beaucoup à l'époque. Dans la cuisine, je me souviens que Maman ma sœur et moi devions nous asseoir sur le lave-linge, qui sinon, se promenait à travers la pièce, de belles parties de rigolades, ou nous parlions ou chantions avec des voix tremblotantes, dues aux vibrations de la machine. J'étais scolarisée à l'école de "l'Observatoire" au dessus de Nice sur la grande corniche, de là je pouvais admirer tout Nice à mes pieds, mais bon passé l'émerveillement des premiers jours, les jeux lors des récréations étaient plus important que la contemplation. Une chose curieuse en parlant de ces jeux, nous jouions souvent au théâtre, mettant en scène les actes de la vie, sans doute en rappel des merveilleux moments passés à Beauvoir. Et durant les moments de détentes, Maman nous emmenait à la plage. Mais les plages niçoises sont faites de galets, impossible de construire des châteaux de sables et les galets ce n'était pas marrant pour jouer. Maman nous mettait des sandales en plastiques et nos âmes d'enfant, trouvaient de quoi jouer. J'ai eu le grand privilège d’assister au carnaval de Nice, j'en ai pris plein les yeux, j'ai mangé des confettis , mais j'en ai fait manger à mon tour.

    Pour l'année scolaire suivante, Papa rentrant lui aussi d'Afrique, mais hélas malade, je retournais à Beauvoir, avec le plus grand des plaisirs, les grands espaces me manquaient.

    Village

     

    Je vous donne rendez-vous prochainement

    À bientôt

     

    Village

    « Mon pull à vagues 03Des nouvelles de Gratounette, rebaptisé ZATOPEK »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Lundi 12 Janvier 2015 à 14:45

    Je aime vraiment votre broderie, ces modèles de Sara sont toujours beaux.

    Je vous souhaite de bonnes petites croix, bientôt, Dona

    9
    Samedi 10 Janvier 2015 à 17:17

    tjs du beau travail et on aime retrouver ses origines

    8
    Samedi 10 Janvier 2015 à 15:50

    Qu'est ce que j'aime quand tu racontes, en fait je me vois à ta place, c'est génial, c'était tellement le bonheur à cette époque, c'est normal que nous soyons tous nostalgique de ces années...quand tu parles de l'Afrique ...c'était la quelle...? t'es pas obligée de me réponse, mais je m'imagine mieux...bisous et n'en fais pas trop avec ta main, comment veux tu qu'elle se remette sinon?...

    7
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 18:03
    LADY MARIANNE

    du beau travail !! bravo surtout avec tes mains !!
    tu es géniale- gros bisous !!
    bonne continuation !

    6
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 16:32

    Très beaux souvenirs d'enfance.

    Ta broderie est très belle.

    Bonne fin de journée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 12:10

    Je crois bien que nous avons eu la même machine à laver... mais je n'ai pas mangé de confettis.

    Je ne suis jamais encore allée à Nice, qui sait, peut-être un jour.

    Merci pour ces souvenirs partagés.

    Bisous et douce journée.

    4
    Mohican
    Vendredi 9 Janvier 2015 à 09:14

    J'envie tes souvenirs, les miens ne sont pas aussi présents, je pense que c'est pour oublier ces moments sans beaucoup d'amour.

    Continues à nous raconter ces journées de bonheur au milieu de ta famille. J'espère que tu les gardes par écrit pour en faire profiter tes enfants.

    Bisous

    3
    Vendredi 2 Janvier 2015 à 18:40

    Oups !... Il y a eu un bug, j'ai pas compris

    Bisous à vous deux

    2
    Son,ya 972
    Jeudi 1er Janvier 2015 à 19:26

    j'espère que tu vas bien

    je te souhaite une Bonne et heureuse année 2015 qu'elle te comble de joie

    gros bisous

    1
    Jeudi 1er Janvier 2015 à 18:21

    une bonne et heureuse année 2015 et surtout la santé



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :