• RÉCITAL

    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/45/64/gifs/georges/029.gif

    Allongée à l'ombre d'un grand hêtre,

    J'écoutais, fascinée, le chant d'un oiseau.

    Sa mélodie claire envahissait mon être,

    Faisant courir des frissons sur ma peau.

     

    Il piaillait fort, rameutant ainsi tous les compères,

    Un conciliabule exquis ne tarda pas à s'établir,

    Chacun laissant sa belle voix jaillir.

    Une véritable sérénade s'élevait dans l'air.

     

    J'entendais un véritable dialogue fuser,

    Je me sentais envahie de toute part.

    Que pouvaient-ils bien se raconter ?

    Quel était le sujet de ce doux palabre ?

     

    Parlaient-ils avec les "Dieux",

    Avec leurs cris lancés vers les cieux ?

    Je ne sais vraiment, mais ce gentil babil,

    Me laissait le corps et l'esprit fébrile.

     

    15 mars 2004                                              A.T.B.

    Copyrigt ©  2004- A.T.B. "Chimères" - Tous droits réservés

    « PATATRADéfi N° 32 : Hors sujet, dommage, à refaire;La Maisonnette dans le Mimosa »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    Lundi 28 Juin 2010 à 23:45
    Tit'Anik

    C'est un régal, je ne m'en lasse pas

    Bisous

    9
    Lundi 28 Juin 2010 à 21:20
    Angeljanvier

    Trés joli et tendre ce poéme sur les oiseaux! Un pur ravissement l' écoute de ce babillage..Bravo!

    Bisous

    8
    Lundi 28 Juin 2010 à 12:36
    Tit'Anik

    Ou le soir quand tous se rassemblent pour dormir

    Annick

    7
    Dimanche 27 Juin 2010 à 23:50
    Emma/Alinea

    merci de ton passage dans la petite boutique eperluette, Tit Annick - il est adorable ton petit oiseau sauteur - tu as raison- leur babil est la plus délicieuse musique, surtout à l'aube, quand il n'y a pas d'autre bruit

    Emma

    6
    Dimanche 27 Juin 2010 à 17:52
    Tit'Anik

    Je suis entièrement d'accord avec toi, si tu prends la peine de les écouter, ils t'apportent le bien être

    Quand j'ai choisi le terrain où nous voulions faire construire, ce sont eux qui m' ont appelés. J'explique, il y a un petit bois près de chez nous, et cet après midi là, ça piaillait très fort, j'ai pas cherché plus loin, j'ai dis c'est "LÀ". Depuis ils se sont un peu rapprochés et dîne dans le saule où le buffet et le buvette sont servis.

    Amitiés, Tit'Anik

    5
    Dimanche 27 Juin 2010 à 17:44
    Tit'Anik

    Tu est gentille merci

    Grosses bises

    4
    Dimanche 27 Juin 2010 à 16:12

    Très joli!

    Moi aussi j'assiste discrètement à leurs conversations, j'entends les mésanges et les pies, chaque cri exprime une émotion particulière. Un réel plaisir de la nature d'en être les témoin

    Douce fin de journée

    Almaya

    3
    Dimanche 27 Juin 2010 à 16:12
    LADY MARIANNE

    bravo pour  ce poème !! j'ai même entendu aussi les oiseaux -
    ils disaient que ton blog était beau !
    bises  Lady marianne 

    2
    Dimanche 27 Juin 2010 à 15:19
    Tit'Anik

    Merci,tu me fais plaisir

    Bonne journée à toi aussi

    Gros bisous

    1
    Dimanche 27 Juin 2010 à 14:42
    mamiedanie

    bonjour Anick,

    toujours aussi beau tes poèmes!

    passe une bonne fin de journée!

    gros bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :