•  ... laissé un peu à l'abandon, mais qui nous offre de belles surprises

    En ce mois de mai la nature nous a offert ses merveilles

     

    Mon jardin

    Mon jardinMon jardin

    Le sorbier des oiseaux, je ne sais pourquoi on l'appelle ainsi, puisqu'il parait que c'est un poison pour eux. Et pourtant, la première fois que j'en ai vu un, des oiseaux y piaillaient à tue-tête. C'est pour cela que j'en ai acheté un, que nous avons planté devant la fenêtre de chambre. En fleurs au début du mois, en graines à la fin du mois.

     

    Mon jardin

    Mon jardinMon jardin

    Les griffes de sorcières ramassées l'été dernier en bord de mer, à Saint-Cyprien (66), plantées dans un grand bac, nous offrent leurs premières fleurs

     

    Mon jardin

    Mon jardinMon jardin

    Le Ceanothus au doux parfum de miel, à gauche. Le pyracanthas qui donnera des graines oranges, on y entend souvent des oiseaux en été, au centre. Et le yuka, qui tous les ans nous offre sa grappe de fleurs blanches, je vous le remontrerais plus tard fleuri, à droite.

     

    Mon jardin

    Mon jardinMon jardin

    Dans le grand bac, à gauche, une autre variété de griffes plus petites, aux fleurs de couleur pétante, joli le fuchia. Au centre une grosse touffe de coquelicots, peut-on récolter les graines pour en semer ailleurs, me demande Mac Giver ? À droite, mon pied d'églantier, ils s'étoffe d'année en année, est-ce avec ces fruits que l'on peut faire des confitures ?

     

    Mon jardin

    Mon jardinMon jardin

    Les semis de Mac Giver, à gauche des tomates, au centre des tomates cerises, il en est tout fier, surtout si tard, il n'y croyait pas. Mon petit miraculé, le magnolia aux feuilles persistantes, qui malgré bien des déboires, nous offre cette année, ses premières fleurs, il y en aura 3.

    Mon jardin

     

     

     

    Et un joli cadeau de la nature

    Mon jardin

    Mon jardinMon jardin

    Le long du garage, Mac Giver avait construit un muret de retenue, pour la terre en surplomb. Il restait là, une planchette de ficelle, qui avait servi pour tirer le mur droit, et en voulant ranger cette ficelle, il a eu une drôle de surprise, un oiseau avait fait son nid dans le pilier d'angle. Affûtez vos yeux et regardez la photo agrandie, on distingue les petites têtes et leurs becs jaunes, 6 peut-être. Il a replacé la planchette, tant pis pour la ficelle, il la rangera plus tard ...

    Mon jardin

     

    J'espère que cela vous a plu

    Mon jardin

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Bébé ours est réprimandé ~ La photo vaut tous les mots de la terre ! 
    Un bébé ours met sa Mère en colère.

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

     

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

    Elle a essayé de lui expliquer quelque chose dans le coin,

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

     

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

     puis l' attrapa par le cou.

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

     

     

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

    On dirait que bébé demande pardon

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

     

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

    Après cela, elle lui fit un gros câlin comme une vraie mère.


    Photos merveilleuses du zoo à Simferopol.

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

    Bébé ours grondé par sa maman ......
    Heureusement que les cons de l'Europe qui veulent condamner la fessée ne l'ont pas vu faire :
    Ils l'auraient privée de miel  ! ....
    C'est  trop  beau  pour  ne  pas  l' envoyer

     

    Bébé Ours se fait gronder !!! Une merveille..

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Un matin, en ouvrant mes fenêtres, j'ai pesté en voyant de pourtant jolis monticules ...

    - Elles sont revenues les "s...", grommelais-je !

    QUI ? ... LES TAUPES ! ...

     

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    Dès les premiers froids, elles avaient migré vers le petit bois, longeant le chemin, bien à l'abri de la clôture, en passant derrière les chalets, on avait cru en être débarrassé. Dans le petit bois, Elles trouveraient plus facilement des vers et des larves d'insectes.

    "On" nous avait dit quelles détestaient les écorces d'agrumes et Mac Giver en avait enterrés à coté de la fontaine. Il a tout essayé les bornes à ultra son, le souffre, le gaz d'échappement, les pétards, les fumigènes, elle se sont rit de tous les pièges.

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    *

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    *

     

     

    QUE NENNI !

    Avec le léger redoux, elles sont revenues en force

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    *

      

     

     

     

     

     

    *

     

    Même le carré de peaux d'agrumes a été chamboulé, bousculés et les peaux déterrées ...

    Un véritables champs de mines, une horreur, une catastrophe. Nous avions arrangé cette bordure de route, avec des arbres qui commencent à bien grandir, des buissons plus ou moins fruitiers et parsemé de muscaris. Que va-t-il sortir au printemps ? Je sais qu'elles ne mangent que des vers et insectes, mais leurs galeries mettent à mal les racines

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    Un ami, est venu nous placer l'automatisme du portail, pour se faire, il a dû faire une petite tranchée pour enterrer la gaine électrique. Il l'a fait le matin, puis est allé manger, à son retour, la gaine avait été bousculé et un monticule se trouvait à la place. Vous trouvez cela drôle, certes j'ai rit aussi, mais je suis en colère, grrrr...

    Puisque nous n'arrivons pas à les déloger, "ON" m'a conseillé un autre moyen, comme elles sont hémophiles nous allons ouvrir délicatement chaque bute et y enterrer des branches de "pyracantha". À défaut de les chasser, peut-être parviendrons nous à tuer le mâle, car j'ai appris, que c'est le mâle qui fait ces dégâts. Privée de mâle, la femelle ira peut-être ailleurs ?

    Au secours ! Nous sommes envahis ... (à terminer)

     

    Si quelqu'un a des tuyaux, je suis preneur. Ça fait râler de faire des efforts pour agrémenter notre jardin et de voir tout réduit à néant.

    Bonne journée

    Au secours ! Nous sommes envahis ! ...

     

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Frappée d'anosognosie, je ne me souviens plus chez qui, j'ai pris connaissance de cette tradition de Noël, c'est aussi un symbole de partage, disait-elle. J'ai trouvé cela charmant ...

    Blés de la Sainte-Barbe

    Photo et textes chez : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bl%C3%A9s_de_la_Sainte-Barbe

    Les blés de la Sainte-Barbe font partie des traditions provençales, héritage païen et repris par Noël.

    A l'origine, les ancêtres craignaient tant le déclin du jour par la diminution de la durée de la journée, qu'ils redoutaient également que la terre nourricière ne reparte pas et ait "oublié " comment germer à nouveau. Aussi, l'observation leur ayant fait remarquer qu'aux alentours de la mi-décembre, les jours recommençaient à augmenter, ils en profitaient pour mettre à germer dans des jattes des graines de diverses variétés, lesquelles une fois germées, étaient disposées à l'entrée des champs un peu comme pour montrer comment il fallait que la terre se régénère.

    Ensuite l'église catholique, a recyclé cette tradition païenne.

    Histoire

    Le 4 décembre, jour de la Sainte-Barbe, il est de tradition de planter, dans trois coupelles, des grains de blé de la récolte précédente, réservés pour les semailles de la prochaine saison, afin de les faire germer. L'usage des lentilles et des pois-chiches est aussi admis. La coutume populaire y appose l'adage « Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn ! » : Quand le blé va bien, tout va bien ! (Blé bien germé, c'est la prospérité pour toute l'année). Cette tradition remonterait à l'époque romaine.

    Ces coupelles, représentant la Sainte Trinité, font ensuite partie de la décoration de la table de Noël, au soir du 24 décembre, lors du Gros souper. Le 25 décembre, la maîtresse de maison orne ces blés de rubans jaune et rouge. À compter du 26 décembre, les coupelles sont disposées près de la crèche, et jusqu'à l'Épiphanie. Les blés sont enfin plantés en pleine terre.

    Blés de la Sainte-Barbe

    Donc, avec du retard, puisque j'aurais dû commencer le 4 décembre, voici le début de pousse du blé de la Sainte Barbe ...

    3 "pads" de démaquillage, une belle poignée de graines, de l'eau, et voici ce que cela donne 3 jours plus tard

    *

     

     

     

     

     

     

     

    Le 18 décembre et le 19 décembre, je suis comme une gosse qui a découvert quelque chose avec sa maîtresse d'école.

    *

     

     

     

     

     

     

     

    Ici, dimanche 21, en faisant ma table, j'ai voulu me donner une idée de ma décoration du réveillon. J'ai trouvé ce petit photophore à la vitrine magique, sur la photo de gauche l'appareil est placé devant un set de table en "plexiglas", on dirait qu'il se mire dans l'eau. Sur l'autre photo, les bougie sont allumées et on voit bien les pousses de blé derrière. J'espère avoir une jolie décoration pour notre réveillon.

    *

     

     

     

     

     

     

     

     

    Blés de la Sainte-Barbe

     Mes blés sont suffisamment haut, pour décorer l'arrière du petit chalet dans la montagne, une allée lumineuse* parsemée de diamants y accède

    *trouvée chez Aldi

    Blés de la Sainte-Barbe

     

    Voici donc notre table, pour notre veillée de noël, ainsi que pour le lendemain.

    Blés de la Sainte-Barbe

    Bien que étions tous les deux, seuls, nous avons voulu marquer le coup.

    Pat m'a offert un gentil petit repas tout simple,

    Et moi je lui ai offert la préparation de ce repas

    (des roulés de saumon avec du "boursin" fait maison, 2 grosses crevettes, des moules marinières, des noix de saint-jacques aux échalotes, gouda au cumin, bananes roses de Martinique flambées au rhum, nous avons, pour l'occasion ouvert une bouteille de champagne et de l'eau à volonté, le tout devant un beau feu de cheminée)

    Blés de la Sainte-Barbe

    certains se sont émerveillés devant les décorations et illuminations de noël, nous c'est la nature qui nous a offert une voûte céleste parsemée de milliard d'étoiles, un spectacle merveilleux, mais glagla, il faisait froid on est vite rentré.

     

    Blés de la Sainte-Barbe

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • Jeudi dernier, Mac Giver a entrepris d'aménager l'espace sous notre terrasse/véranda. Cet espace était encore brut de chantier, avec les tranchées encore visibles. Donc on prend de la terre ici, et on la met là pour combler.

    Notre "Gratounette"

     

    Et c'est en comblant une des tranchée que Mac Giver a trouvé une grosse boule d'herbe, étrange ! Je sais que nous mettons souvent les résidus des tontes aux pied des arbres, mais là ! ... Bizarre ! Il est vrai que je trouvais souvent nos monticules chahutés et j'en accusais les chats, grr ... Et bien, non ! Elfy l'a bien reniflé, c'est son hérisson ... Je pense un des parents, il ou elle fait bien le triple de ceux pour qui, Elfy devenait kaoueck au printemps.

    Notre "Gratounette"*Notre "Gratounette"

     

     

     

     

     

    *

    Doucement, je l'ai attrapé avec sa touffe d'herbe et transporté dans notre véranda, le temps des travaux. Nous le libererons dès que les tranchées seront comblées et le remettrons dans son petit coin. S'il veux y rester, on verra bien.

    Notre "Gratounette"

    *Notre "Gratounette"

     

     

     

     

     

     

     

    *

    Jeudi soir, au moment de tout fermer pour se coucher, Mac Giver est allé voir le hérisson afin de lui donner quelques croquettes. Mais voilà ! "Gratounette" s'était carapaté. Nous voilà à quatre pattes, cherchant la bestiole, quant Elfy se met à gémir devant le buffet ... "Gratounette" avait élu domicile, là, dessous le buffet. Je lui ai mis quelques croquettes devant le nez, et nous sommes allés nous coucher.

    Le lendemain, nous avons constaté du chambardement, "Gratounette" avait visité toute la véranda, et rangé à sa façon. Mais au fait, où était la bestiole ?

    Notre "Gratounette"

    Le sac de croquettes était couché et quand on a voulu le redresser il était bien lourd, "Gratounette avait élu domicile dedans. Pourquoi se contenter de quelques croquettes, quand on peut en avoir un sac ! Notre bestiole était repue et dormait profondément couchée sur les croquettes. Je l'ai sortie, non sans peine, ça pique, et "Gratounette" ne voulait pas sortir. Je l'ai remise dans son cageot, que nenni, l'en veux pas de ce cageot ...

    Notre "Gratounette"

    "Gratounette", s'est installé derrière l'aquarium. Je lui ai mis deux gamelles, une de croquettes et l'autre d'eau. Quant à sa couche, je ne sais quoi faire, pour le moment. Du papier froissé disent les uns, un vielle couette, nous nous l'avons trouvé dans de l'herbe ...

    Je vous invite à regarder cette petite vidéo; attention ceci est un cas exceptionnel

    http://www.rts.ch/video/info/journal-12h45/4296368-le-minimag-reportage-sur-un-herisson-apprivoise-qui-ne-peut-etre-caresse-comme-un-autre.html

     

    Notre "Gratounette"

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Encore une belle preuve que la nature est magnifique, et qu'elle a clairement décidé de nous régaler en nous en mettant plein les yeux.

    Les fleurs et les plantes, au fil des temps et pour assurer leur pollinisation, ont développé des formes pour attirer les pollinisateurs comme les insectes par exemple. Parmi toutes ces formes, quelques unes ressemblent étrangement à toutes sortes de choses, comme des visages, des oiseaux ou encore des lèvres bien pulpeuses...

    Voici les 11 suivantes:

    Des oiseaux - Impatiens Psittacina


    *

    > > > > > > > 

     Des anges - Habenaria Grandifloriformis


    > > > > > > > 

    Des canards - Caleana Major


    > > > > > > > 

    Des colombes - Habenaria Radiata


    > > > > > > >  

    Des crânes humains - Antirrhinum


    > > > > > > > 

    Des danseuses - Impatiens Bequaertii

    > > > > > > > 

    Des ballerines - Orchidées 


    > > > > > > > 

    Dark Vador - Aristolochia Salvadorensis


    > > > > > > > 

    Une tête de tigre - Orchidées 


    > > > > > > > 

    Un bébé oiseau - Peristeria Elata


    > > > > > > > 

    17 Magnifiques fleurs qui ressemblent à tout, sauf à des fleurs {1ère partie, les 11 suivantes} (Hors ligne)

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Encore une belle preuve que la nature est magnifique, et qu'elle a clairement décidé de nous régaler en nous en mettant plein les yeux.

    Les fleurs et les plantes, au fil des temps et pour assurer leur pollinisation, ont développé des formes pour attirer les pollinisateurs comme les insectes par exemple. Parmi toutes ces formes, quelques unes ressemblent étrangement à toutes sortes de choses, comme des visages, des oiseaux ou encore des lèvres bien pulpeuses...

    Voici les 7 premières:

     

    Un Alien très heureux - Calceolaria Uniflora


    > > > > > > >  


    Des bébés dans un couffin - Anguloa Uniflora


    > > > > > > >  


    Des têtes de singe - Dracula Simia

    *

     

    > > > > > > >

    Un magnifique oiseau - Phalaenopsis


    *

    > > > > > > >

    Une abeille - Ophrys Bomybliflora


    *

     

    > > > > > > >

    Des hommes nus - Orchis Italica


    *

    > > > > > > >

    Des lèvres pulpeuses - Psychotria Elata


    > > > > > > > 

     

    17 Magnifiques fleurs qui ressemblent à tout, sauf à des fleurs {1ère partie, les 7 premières}

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Saint de glaces, enfin presque, il en reste encore UN pour que l'on soit définitivement tranquille. C'est Saint URBAIN, qui tient les 3 premiers dans sa main.

    Hier c'était le dernier jour des Hier c'était le dernier jour des

    Deux photos prises au même moment 13h39, de part et d'autre de notre véranda, d'un coté un ciel bleu avec soleil caché, de l'autre de vilains nuages bien noirs.

     

    Hier c'était le dernier jour des

    13H55 un déluge s'abattait sur nous, une horreur, même Elfy refuse de sortir, vous le croirez pas.

     

    Hier c'était le dernier jour des

    10 minutes après, comme si de rien était, Le ciel était bleu. Enfin que d'un coté, de l'autre c'était bien noir. Toute la journée ça a été ainsi, le tonnerre gui gronde, la pluie qui s'abat et le soleil qui fait un très rapide coucou, avant de reprendre la danse. Tu veux aller au jardin avec un temps pareil ?

     

    Bon ! Allez ! Un peu de poudre de fée, et ça devrait allez mieux ...

    Hier c'était le dernier jour des

    Partager via Gmail

    10 commentaires