• Les poésies du jeudi : H C Gentès "Chez Nous"

    " CHEZ NOUS "Livre relié GRAMY
    À mon cher mari

     

     

    On t'a déjà chanré en un très doux poème

    Coin de ma Normandie, coin si cher à mon coeur

    C'est là que bien souventparmi tous ceux que j'aime

    Je viens me retremper dans ta calme douceur

     

    Berceau fleuri, berceau, temoin de mon enfance

    Ô ma chère maison qui vit naître et mourir

    Que ne puis-je revenir à mon adolescence

    Et rester près de toi, sans jamais en partir

     

    Pommiers, plantés jadis par les mains de mon père

    Beaux poiriers centenaires aux fruits savoureux,

    Basse cour qui rappelle celle qu'avait ma mère,

    Vous êtes tout pour moi et me rendez heureux

     

    Quand le printemps s'éveille, dès que reviens avril

    Quand le vent de nos arbres, secoue la floraison

    J'aime tes tons changeants, ô verger si docile

    Qui, au rythme du temps prépare la fenaison

     

    Juillet qui voit fleurir tes hautes marguerites,

    Coquelicots, bleuets et myosotis tardifs,

    Septembre, qui nous dispense champignons et morilles

    Et toute la saison des fleurs sur tes massifs

     

    J’aime aussi, en limite la lignée des hauts arbres 

    Qui frémissent si fort, lorsque souffle le vent 

    La toute petite mare qui ressemble à un marbre 

    Lorsque l’hiver a mis sur elle son manteau blanc.

     

     J’ai voulu t’apporter mes roses de fiançailles 

    Des lilas, qui pour moi, sont de chers souvenirs 

    Afin que dans ton sein vigoureux ne défaillent 

    Ces boutures, que jamais ne voudrais voir mourir. 

     

    Lorsque je reviendrais finir mes années 

    Dans ce calme "chez nous" fait de paix et d’espoir 

    Quand du sol, je verrais la brume tamisée

    Monter tout doucement dans la douceur du soir.

     

    Je voudrais que mes fils au cercle de famille

    Enseignent à leurs garçons l’amour de ma maison.

    Je voudrais que mes filles apprennent à leurs filles

    De conserver intact ce que je leur fais don.

     

    H.C.Gentes                                       22 octobre 1943

     

    Copyright ©  1943 - GENTES Henriette-Caroline - "Chez Nous" - Tous droits réservés

    « UN TAG SI J'ETAIS ----Mes coups de coeur et Moi ... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    18
    Vendredi 22 Avril 2011 à 15:41
    Tit'Anik

    Heureuse de ton retour

    J'espère que tu vas mieux

    Bon après midi à toi aussi

    Gros bisous

    17
    Vendredi 22 Avril 2011 à 14:05
    mamiedanie

    coucou Annick,

     

    je reviens dans de meilleurs conditions...

    bonne aprés midi,

    bisous

    16
    Jeudi 21 Avril 2011 à 23:01
    Tit'Anik

    Il y a toujours eu un  peu de mélancolie, mêlée de joie de vivre, et ses écrits s'en sont ressentis

    Elle a tant souffert, en traversant deux guerres, elle s'est dévouée corp et âme au bien être de ses enfant et petits enfants, elle en a élevé plus d'un, famille ou pas. Une mère admirable, une grand-mère exceptionnelle et au final, je lui ai donné 5 arrière petits enfants, personne n'a jamais manqué de rien, même quand elle n'avait moins que rien à donner. j'en aurais tant à dire, mais cela prendrait trop de temps, et puis je pourrais devenir barbante.

    Gros bisous

    15
    Jeudi 21 Avril 2011 à 22:52
    Tit'Anik

    Elle écrivait merveilleusement bien

    Mais c'est un peu normal, elle même, était merveilleuse

    Gros bisous

    14
    Jeudi 21 Avril 2011 à 22:49
    Tit'Anik

    Oui, merci,  je l'ai reçue avant-hier et hier je t'ai confectionnementé une petite réponse à ma façon, tu verras

    Gros bisous et merci encore

    13
    Ava
    Jeudi 21 Avril 2011 à 22:36
    Ava

    C'est très nostalgique ! cela ne donne pas la pêche.

    mais si bien écrit.

    bises

    12
    Jeudi 21 Avril 2011 à 21:40
    cocosophie

    tres joli ce poeme

    bisous bonne soirée

    sophie

    11
    Jeudi 21 Avril 2011 à 21:02
    LADY MARIANNE

    je t'ai envoyé une carte
    mais vue la lenteur dans le sud - je suis stupéfaite du temps qu'ils mettent
    gros bisous  lady M

    10
    Jeudi 21 Avril 2011 à 20:57
    Tit'Anik

    Elle écrivait avec son coeur, qu'elle avait très gros, et son âme , une belle âme ... Une femme admirable ...

    Gros bisous

    9
    Jeudi 21 Avril 2011 à 20:54
    Tit'Anik

    Merci pour cette douce chaleur

    Ici notre ciel est mitigé, et toujours ce petit vent glacial

    Ti bo ma douce et bonne soirée

    8
    Jeudi 21 Avril 2011 à 20:52
    Tit'Anik

    La mésentente entre Maman et sa belle soeur est telle, que je ne crois pas que je serais la bienvenue. Elle habite VENCES 06 et lors du décès de PAPA en 2006 à Nice, je lui ai demandé de bien vouloir conserver un magnifique argentier, que je ne pouvais ramener sur le toit de ma golf, je viendrais le chercher avec le trafic, jusque là, ok ... Mais quelques jours plus tard elle vendait l'appartement, meublé, à des suédois, avec mon argentier dedans. Tu imagines ma grande déception mèlé de colère... N'en parlons plus, elle ne l'emportera pas au paradis, dans tous les sens du terme ...

    Gros bisous

    7
    Jeudi 21 Avril 2011 à 20:43
    LADY MARIANNE

    bonsoir TIT ANNIK

    bon courage alors pour le travail en salle !!
    et les recueils tu pourrais y aller le jour où elle va au ciel !! ou autre lol
    les chercher
    gros bisous  lady M

    6
    Jeudi 21 Avril 2011 à 20:24
    Tit'Anik

    Comme je le disais à mamazerty, je n'ai qu'une pâle copie d'une petite partie de son oeuvre, mais elle est à l'honneur. je suis si fière de la possèder.

    Oui je vais mieux, deux fois par semaine je vais chez un kyné, et pour le moment tout se fait en piscine, c'est moins dur comme travail. La semaie prochaine il va passer à la vitesse supérieure, travail en salle, oupssss, pas pareil ...

    Gros bisous

    5
    Jeudi 21 Avril 2011 à 20:19
    Tit'Anik

    Un très bel héritage, tu as raison. Je regrette de n'avoir, hélas, qu'une partie de son oeuvre, le reste est chez ma grand tante, qui tel harpagon, ne veux ni prêter, encore moins donner. C'est lamentablement stocqué en carton dans un recoin du grenier. Le plus con, c'est que le jour où elle s'en ira, Dieu rappelle toujours les siens, personne n'ira chercher les vieilleries du grenier et son oeuvre sera perdue à jamais.

    Le cahier que j'ai pu copié, prêté par ma soeur (un échappé), j'en ai fait un livre que j'ai relié, il trône sur mon étagère en bonne place pour être feuilleté à loisirs, et ira bientôt dans une belle bibliothèque, quand je serais dans notre maison.

    Je t'embrasse    Annick

    4
    Jeudi 21 Avril 2011 à 19:20
    fransua

    elle écrivait vraiment très bien c'est émouvant

    bisous

    3
    Jeudi 21 Avril 2011 à 15:55
    •-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-

    c'est sous un ciel bleu que je te souhaite une excellente journée

    gros bisous 

     

     

     

    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 

     

    2
    Jeudi 21 Avril 2011 à 14:08
    mamazerty

    un bel héritage de tendresses!bisous

    1
    Jeudi 21 Avril 2011 à 13:39
    LADY MARIANNE

    bonjour TIT ANNIK
    superbe poème ancien de 1943  ! à conserver précieusement -
    bonne aprem - j'espère que tu vas mieux
    gros bisous  lady m



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :