• Le Miroir Oublié

     

    http://jp59.j.p.pic.centerblog.net/yskh84mw.gif

     

    C’est hier, tout au fond du grenier,

    Que j’ai retrouvé un miroir oublié.

    Quelle est son histoire ?  D'où vient-il ?

    Quel est son âge ? À qui appartenait-il ?

     

    Les anciens ne sont plus là pour en parler.

    Pourtant ils l’on tenu en main, s’y sont admiré.

    Une moue, un clin d’œil, une mèche replacée,

    Un geste pour plaire, que d’images reflétées.

    Tous ces détails ! S'il pouvait me les raconter !

     

    Et les enfants avec leurs jeux insolents!

    Ceux-là même qui adorent imiter les grands.

    Ils l’ont regardé, lui ont longuement parlé,

    Dans leurs jeux innocents auraient pu le briser.

    Puis en grandissant s’en sont désintéressé.

     

    Une foule de souvenirs s’y rattache,

    Une sortie, un jeu, un désarroi, un évènement,

    Il a même été pour un temps, un confident.

    S’il pouvait parler, que de chose à renvoyer,

    Mais sa mémoire reste muette, comme glacée.

    Cette psyché, objet de désirs longtemps convoités,

    Un beau jour, dans un coin, est oublié !

     

    C’est un peu ma vie, j’ai été appréciée ou détestée,

    Dirigée ou suivie, rejetée ou estimée, injuriée ou félicitée.

    Certains pensent à moi souvent, mais ne le disent pas,

    D’autres m’aiment tendrement, mais ne le montrent pas.

    Je suis, une pensée fugace entraînée par le flot de la vie,

    On ne sait comment, dans un coin est oublié ! C'est ainsi.

     

    28 septembre 2003                                                                    A.T.B.

    Copyrigt ©  2003- Tonanti-Bacci "Rêveries" - Tous droits réservés

    « EntredeuxL'Enfant aux Allumettes »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Samedi 19 Juin 2010 à 20:11
    Tit'Anik

    J'avais une autre signification dans ces lignes, c'étais moi le miroir, moi l'oubliée

    Mais ton interpretation est très jolie et plutot positive

    Merci, Bisous

    7
    Vendredi 18 Juin 2010 à 22:14

    Tu le dis bien : un vieux miroir doit avoir beaucoup d'histoires à raconter... Bisous

    6
    Jeudi 17 Juin 2010 à 22:01
    Tit'Anik

    oui ! les aléas de la vie.

    Chacun porte son lot de problème, j'ai décidé de l'écrire, et même j'aimerais publier

    Bisous

    5
    Jeudi 17 Juin 2010 à 21:47
    LADY MARIANNE

    bien dit Tit'Anik !!
    superbe poème  je crois que ce sont les aléas de la vie - on est toius aimés - détestés - etc ---
    c'est notre lot de chaque jour - je pourrais en raconter - mais je ne voudrais pas donner de renseignements à des blogs malveillants -
     mais sache que j'ai eu et j'ai encore ma part
    bonne soirée et bavo
    bisous  Lady Marianne

    4
    Mercredi 16 Juin 2010 à 22:38
    Tit'Anik

    Oui tout à fait

    Mais ce que j'ai voulu laisser passer au travers du texte, c'est le fait que, JE SUIS LE MIROIR, je suis oubliée, par les miens ...

    Amitiés

    Tit'Anik

    3
    Mercredi 16 Juin 2010 à 22:35
    Tit'Anik

    Si j'ai décidé d'ouvrir ce blog, c'est que je me sens isolée

    Maman passe son temps  entre Perpignan  et Paris avec mon beau père, ma soeur reçois régulièrement de ses visites

    Mes enfants, bien qu'à 70 kms, n'ont pas le temps de venir

    Que me reste-t-il ? Mon mari, je l'en remercie, une grande amie et soeur à la fois, et mes Aminautes

    Gros Bisous

    Annick

    2
    Mercredi 16 Juin 2010 à 21:52
    Melian

    Quel joli miroir et quel joli poême! Ce miroir me fait penser aux beaux objets de style 'art nouveau' qu'on trouve dans le catalogue de 'Past Times'... il aurait été trop domage qu'il reste patienter dans le grenier alors qu'il a certainement tant de belles choses à te montrer :)

    1
    Mercredi 16 Juin 2010 à 21:27
    ZEN - UNE AVENTURE H

    Coucou,

    Que dire si ce n'est : Parfaite est l'image que tu me renvois de toi !

    Je t'embrasse très très fort.

    A très bientôt,

    Zen.

     



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :