• La véranda de la muerte 1

    En juillet 2012, Mac Giver me fait un magnifique cadeau, une véranda.

    Outre le fait que cela va agrandir notre petite maison de 20 m², elle nous offrira au fil du temps, un confort des plus appréciable. En été à l'abri du soleil, nous poserons l'année suivante une clim, offerte par Maman, et en hiver, même alors que la neige recouvre les sols dehors, nous pouvions déjeuner en profitant du spectacle de la nature, génial ....

    Mais, mais ...

    La véranda de la muerte

     

     

    La véranda de la muerte

    En août 2012, à notre retour de vacances, nous découvrons une fissure sur une des vitres du toit, interne fort heureusement.

    La véranda de la muerte

     

     

     

     

     

     

     

    En octobre c'est la grande baie coulissante d'entrée qui se fissure, et au fil du temps nous mettons des bouts de ruban adhésif pour éviter que la vitre se morcelle et tombe.

     

    D'autre part, nous constatons au cour de l'hiver des infiltrations d'eau, pendant de fortes pluies avec vent violent, ou encore lorsque la neige était poussée contre le mur. Un défaut d'étanchéité flagrant.

    Voyez les gouttes qui perlent sur le montant de la vitre du toit, la neige fond gentiment sur cette vitre et s'infiltre tout doucement, s'écoulant sur le meuble de Mac Giver qui n'est pas content du tout ...

    La véranda de la muerte

    La véranda de la muerte

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sans compter que les petites baies, plus ou bien moins étanchés provoquent des infiltrations dans les murettes extérieures

    La véranda de la muerte

    La véranda de la muerte

     

     

     

     

     

     

     

     

    Afin de rattraper une erreur de mesure, Mac Giver devra découper des liteaux de bois que les poseurs mettront sous les petites baies. Mais au fil du temps, bien que l’extérieur ait été crépis, ces baguettes de fortune prennent plus ou moins l'eau et noircissent. 

    La véranda de la muerte

    La véranda de la muerte

     

     

     

     

     

     

     

     

    Durant une année nous avons téléphoné, donné des rendez-vous qui n'ont jamais été respectés, des journées bloquées pour rien. ... La colère monte. ... Je remplis les répondeurs, j'écris une première fois en novembre 2012 et sans arrêter mes coup de fil, j'envoie une lettre recommandée avec accusé de réception en juin 2013. ... Rien. ... La boite serait-elle fermée ? ... Je vérifie par internet, ... non, ... elle existe toujours. ... Alors! ... Rien. ... Silence absolu. ... 

     

    Alors ! ... J'ai eu une idée. ... Je vais tenter un truc fou ! ... Mais qui a fait ses preuves. ...

    Je vous en parle prochainement. ...

     

    La véranda de la muerte 1

    « Mes broderies de vacances 2La marguerite des possibles »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    7
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 16:24

    Merci de vos visites mes amies

    1. Mamazerty
    2. Flipperine
    3. Christiane
    4. Marianne, c'est ce que j'ai fait ma grande
    5. Jaffy 
    6. Toinette

    Je vous embrasse

    6
    Mardi 15 Octobre 2013 à 09:21

    dommage pour la véranda les ennuis continuent je vois çà va s'arranger mc gyver est là bisous MA

    5
    Lundi 14 Octobre 2013 à 20:09
    Jaffy-fleur de lys

    Du travail mal fait et tu n'es pas la seule dans ce cas là. C'est de plus en plus que les gens se plaignent de malfaçons. Bisous

    4
    Lundi 14 Octobre 2013 à 18:22
    LADY MARIANNE

    aie ça recommence !!  je croyais que les ennuis étaient terminés -
    va chez Julien  Courbet sur rtl -
    bonne chance !! bisous !!

    3
    Lundi 14 Octobre 2013 à 13:16
    Puplinge

    On attend la suite !

    2
    Lundi 14 Octobre 2013 à 11:56

    et tjs des ennuis dans les maisons

    1
    Lundi 14 Octobre 2013 à 10:32

    le titre fait rire,façon western et vengeance dans la pampa mais le reste non....quelle bande de margoulins!!!!!je vous souhaite une bonne suite que la véranda redevienne la véranda de la joie!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :