• La petite fille

    Pas plus tard qu'hier, ce sujet est revenu sur le tapis ... Ce passage de ma vie me poursuivra donc toute ma vie ! Me pourrira ma vie entière ! Il n'y a pas de justice ! Comment imaginer qu'un évennement survenu dans les années 50 soit encore si traumatisant, impensable, mais pourtant bien réel. 

    Décidément même à 63 ans je suis encore obligée de parler de cela, ou bien je me tais , je me ferme comme une huitre, ce qui agace au plus haut point mon interlocuteur ...

    Bon n'épiloguons pas, ça ne sert malheureusement à rien, mais ça fait du bien de se confier, ne m'en veuillez pas ...

     

    La petite fille

    Une petite fille silencieuse, renfermée,

    Une enfant rebelle, indisciplinée, révoltée.

    Une petite fille qui veut aimer, être aimée,

    Une enfant terrible, souvent mal aimée.

    Une petite fille qui doute sans cesse,

    Une enfant qui a besoin de caresse.

    Une petite fille maladroite dont le cœur chavire,

    Une enfant peinée mais qui n’ose le dire.

    Une petite fille qui a peur, qui subit,

    Une enfant craintive qui doute de la vie.

    Une petite fille perdue, entourée d’interdits,

    Une enfant qui s’enferme derrière les "on dit".

    Une petite fille qui se tait, on ne la croit pas,

    Une enfant qui pleure, elle a mal.

    Une petite fille à qui on a volé son enfance,

    Une enfant qui ne peut dire ce qu’elle pense.

    Une petite fille confrontée aux envies des grands,

    Une enfant blessée qui en prend plein les dents.

    Une petite fille en colère, qui enrage,

    Une enfant qui en fait n’a pas d’âge.

    Une petite fille qui appèle sa maman,

    Une enfant qui hurle son tourment.

     

    Une femme désorientée, qui souffre en silence,

    Une femme qui ne croit plus en rien, qui pense.

     

    Pourquoi certains "père" se croit-il tout permis ?

     

    11 XI 2002                                                                                   A.T.B. 

     

    « Samedi 27 avril, y avait quoi ?Tésori d'Italia 09 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    26
    Lundi 30 Septembre 2013 à 16:57

    Bonsoir Dani

    Héla non ! tu as bien compris, n'ayons pas peur des mots, Ils l'on fait

    J'ai porté comme une honte ce nom entâché

    En m'adoptant, et me donnant une nouvelle identité, mon PAPA m'a libérée. Depuis je peux en parler, je peux témoigner

    Je t'embrasse très fort

    25
    Mardi 2 Juillet 2013 à 21:49

    Bonsoir Titanik.

    J'ai peur d'avoir mal compris.... excuse-moi, parfois je vais chercher la petite bête là où il n'y en a pas, et parfois c'est l'inverse. Là je ne sais pas quoi en déduire....

    Ce qui est certain c'est que tu as souffert. Je suis de tout coeur avec toi !

    Ignorer sa famille doit être douloureux, même si d'après ce que j'ai pu lire, nécessaire.

    L'enfance, qu'elle soit riche ou pauvre, devrait rester l'enfance.

    Bises. Dani

    24
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:48

    Bonjour Mary

    je ne puis oublier certes et je leur en veux énormément, j'ai cependant réussi à yourner cette page douloureuse, en adoptant l'ignorance totale avec cette famille. Pour mon bonheur, Maman a refait sa vie, même si le droit de visite leur a été accordé durant plusieurs années. Devenue adulte, j'ai purement et simplement coupé tous les ponts et changé de nom. je n'ai plus eu aucune nouvelle et c'est très bien ainsi. Reste la cicatrice ...

    Jr t'embrasse très fort ma grande

    23
    Jeudi 16 Mai 2013 à 18:57

    Bonjour ma belle quel courage il t'a fallu pour mettre par écrit cette triste histoire sur la blogo c'est déja un grand pas même si tu n'oubliera jamais;  ça me touche beaucoup certains parents ne devraient pas exister je t'embrasse trés fort et te souhaite de trouver la paix ma douce. Gros bisous Mary

    22
    Samedi 11 Mai 2013 à 20:32

    C'est certain petit écureuil

    Même si je ne l'ai pas effacé de ma mémoire, je l'ai banni de ma vie, c'est bien ainsi

    Je t'embrasse

    21
    Samedi 11 Mai 2013 à 20:29

    Merci enriqueta,

    Ce texte a été écrit dans la voiture, sur le chemin de retour de vacances chez Maman, nous avions toutes les deux, abordé le sujet, une discussion pleine d'émotions et d'amour ...

    Je t'embrasse

    20
    Samedi 11 Mai 2013 à 20:25

    Merci Sonya

    Pleins de ti bo tout doux

    19
    Samedi 11 Mai 2013 à 19:44

    Merci Toinette

    Oh j'ai tourné la page, j'ai un merveilleux NOM, seul le souvenir reste, mais il est derrière et moi devant ... Bon d'accord de temps à autre il revient me faire un pied de nez, mais moi je lui mets, sous son nez justement, ce petit feuillet de l'état civil, et le souvenir repart la queue entre les jambes ...

    Je t'embrasse

    18
    Samedi 11 Mai 2013 à 19:39

    C'est exact quichottine

    On n'en guerit pas, mais on arrive à vivre avec, pas toujours avec succès, mais on y parvient

    Je disais dans un de mes textes : "La vie est une garce, elle ne nous fait pas de cadeaux, mais elle vaut la peine d'être vécue, même si je n'ai pas toujours rit ..."

    Payer ! Bofff ! Pères et fils n'en valent pas la peine et Pour moi c'est trop tard, trop vieux et sont-il encore vivants ?  Bofff ! Ma plus belle parade a été l'adoption, sur mon état civil il est écrit : "annule et remplace", j'ai gagné ....

    Mais pour les autres, il ne faut pas baisser les bras, il faut les enfermer, les castrer, les tuer moralement, leur rendre ce qu'ils nous ont fait.

    Merci pour tes gentilles paroles

    Je t'embrasse très fort

    17
    Samedi 11 Mai 2013 à 19:23

    J'avais commencé mamazerty

    Mais les embûches que j'ai trouvées, m'ont fait abandonner, et faudrait que je me force à reprendre, j'en ai envie, mais je ne sais comment faire.

    Je t'embrasse

    16
    Samedi 11 Mai 2013 à 19:20

    Merci Christianne 

    tu me touches

    Je t"embrasse

    15
    Samedi 11 Mai 2013 à 18:52

    c'est exact Danie

    Pas grand chose, un bout de papier, un physique croisé, une situation, un lieu .... La vie est pleine de surprises pas toujours bienveillantes

    Je t'embrasse

    14
    Samedi 11 Mai 2013 à 18:48

    C'est vrai flipperine

    Après le départ de sébastien, j'ai travaillé moi aussi avec un psy, et il m'a tenu les mêmes propos . Écrivez le, me disait-il, puis relisez-le. Quand vous arriverez à relire sans fondre en larmes, vous aurez gagné sur vous même, et c'est vrai, c'est une excellente thérapie.

    Bise

    13
    Samedi 11 Mai 2013 à 18:43

    Tu dis vrai Lady

    Mais sais-tu ce qui m'a réconciliée avec Maman ! C'est sa mine déconfite, quand enfin à force de preuves, je suis arrivée à lui faire toucher du doigt la réalité. Elle n'a vécu que 5 ans avec l'auteur de mes jours. et elle ne pensait pas à quoi étaient employés les droits de visite ... La pauvre femme a éclaté en sanglots ... Bon j'arrête, 

    Je t'embrasse

    12
    Vendredi 10 Mai 2013 à 18:24

    Bonsoir Anik. Ton texte est très émouvant. Certains parents ne sont pas dignes de l'être. Bisous

    11
    Jeudi 9 Mai 2013 à 14:41

    Merci de ton soutien Josiane

    Pardonner ! Je ne le pourrais jamais, il m'a détruite. En revanche j'ignore, pour moi il n'existe plus, le l'ai balayé de ma vie à jamais. J'ai demandé au père de ma petite soeur de m'adopter, grace à cela il ne figure même plus sur mon état civil. Est-il mort ou vivant, peu m'importe. Je m'appèle TONANTI-BACCI à présent.

    Je t'embrasse

    10
    Mardi 7 Mai 2013 à 17:52

    C'est très émouvant. Un texte très courageux.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    Lundi 6 Mai 2013 à 20:58

    je suis très émue à la lecture de ce texte belle soirée ti bo créoles

    8
    Vendredi 3 Mai 2013 à 17:43

    dur d'oublier ce que tu as vécu il faut aller de l'avant  mais les blessures restent je te comprend bisous  très forts MA

    7
    Vendredi 3 Mai 2013 à 10:16

    Je crois qu'ils ne savent pas vraiment ce qu'ils font et ce qu'ils tuent en nous.

    Ensuite, il faut se reconstruire et il y a des moments où tout resurgit avec une violence dont on se passerait bien, sans qu'on s'y soit préparée.

     

    Ton texte dit... et c'est bien qu'il le dise ainsi.

    Pensées pour toutes celles qui ont vécu cela, hier et aujourd'hui. Ceux qui les ont ainsi traumatisées n'ont pour la plupart jamais été punis. J'espère qu'ils le sont dans l'au-delà...

     

    Je t'embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

    6
    Jeudi 2 Mai 2013 à 20:31

    je travaille avec une psychogénéalogiste à partir d  e mon arbre généalogique, et d'une part j'ai appris plein de choses sur mes ancêtres, y compris des choses cachées,mais aussi leurs modes de vie, leurs faibesses et leurs forces,et d'autre part je trouve çà très rééquilibrant...gros bisous ma belle

    5
    Jeudi 2 Mai 2013 à 20:15

    Juste en pensées et compassion avec toi ! Bisou

    4
    Jeudi 2 Mai 2013 à 18:17
    danie33

    malheureusement,on ne peut pas oublié....

    il y a toujours un petit rien qui ramène le souvenir!

    je te fais de gros bisous

    3
    flipperine Profil de flipperine
    Jeudi 2 Mai 2013 à 17:14

    je parlais justement avec mon psy et je luis disais que ce n'était pas normal de ne pas encore avoir fait le deuil de mon père parti en 97, il m'a répondu qu'il y a comme cela des plaies qui ne se cicatrisent jamais on y pense plus et d'un seul coup un petit truc et tout revient, et on ne peut rien y faire hélas, si ce n'est d'écrire pour se soulager voilà sa réponse

    2
    Jeudi 2 Mai 2013 à 16:27
    LADY MARIANNE11

    je pense que rien ne peut faire oublier ce calvaire-
    pas même un psy--  un rien fait ressurgir le passé à jamais gravé-
    gros bisous !! 

    1
    Jeudi 2 Mai 2013 à 15:05

    Si je savais écrire, j'aurais dit les mêmes mots et de te lire vient de bien me remuer... Il reste à apprendre à tourner la page et pardonner, pas facile.....

    Bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :