• Fin de semaine en musique : Mireille ; le petit chemin

    nullMireille Hartuch, plus connue sous le pseudonyme de Mireille, née le 30 septembre 1906 et morte le 29 décembre 1996 à Paris, est une compositrice, chanteuse et actrice française. Elle est l'épouse de l'écrivain Emmanuel Berl.

    Issue d'une famille de musiciens (elle est la nièce de Charly King, l'inventeur des claquettes[1]), Mireille Hartuch apprend très tôt le piano et le théâtre[2]. À six ans, elle traverse la Manche pour tourner son premier film (en figuration). Elle s'intéresse au piano, mais ne poursuit pas dans cette voie en raison de mains trop petites[3]. En 1928, elle est engagée au théâtre de l'Odéon par son directeur, Firmin Gémier, et commence une collaboration avec le librettiste Jean Nohain (fils du poète Franc-Nohain, et frère du comédien Claude Dauphin).

    Parlant couramment l'anglais, Mireille passe deux ans aux États-Unis, d'abord à New York, où elle se produit dans un théâtre de Broadway, puis à Hollywood.

    De retour en France, sa carrière de compositrice décolle quand ses chansons sont interprétées par les vedettes de l'époque : Maurice Chevalier, et le jeune Jean Sablon. Elle enregistre ainsi avec Pills et Tabet ce qui s'appelle alors des « opérettes disquées », comme Ce petit chemin, Le vieux château ou C'est un jardinier qui boite[3].

    En 1933, elle apparaît dans le film français Chourinette. Un an plus tard, elle commence une carrière de chanteuse solo accompagnée d'un piano, se produisant notamment à l'A.B.C., l'Alhambra ou encore Bobino.

    .http://fr.wikipedia.org/wiki/Mireille_Hartuch

    nullCe petit chemin

     

    Pour aller à la Préfecture
    Prends la route numéro trois
    Tu suis la file des voitures
    Et tu t'en vas tout droit, tout droit...
    C'est un billard, c'est une piste,
    Pas un arbre, pas une fleur,
    Comme c'est beau, comme c'est triste,
    Tu feras du cent trente à l'heure
    Mais moi, ces routes goudronnées,
    Toutes ces routes
    Me dégoûtent,
    Si vous m'aimez, venez, venez,
    Venez chanter, venez flâner
    Et nous prendrons un raccourci :
    Le petit chemin que voici...
    Ce petit chemin
    Qui sent la noisette
    Ce petit chemin
    N'a ni queue ni tête
    On le voit
    Qui fait trois
    Petits tours dans les bois
    Puis il part
    Au hasard
    En flânant comme un lézard
    C'est le rendez-vous
    De tous les insectes
    Les oiseaux pour nous,
    Y donnent leur fêtes
    Les lapins nous invitent
    Souris-moi, courons vite
    Ne crains rien,
    Prends ma main
    Dans ce petit chemin !
    Les routes départementales
    Où les vieux cantonniers sont rois
    Ont l'air de ces horizontales
    Qui m'ont toujours rempli d'effroi...
    Et leurs poteaux télégraphiques
    Font un ombrage insuffisant
    Pour les idylles poétiques
    Et pour les rêves reposants...
    A bas les routes rabattues
    Les tas de pierres,
    La poussière
    Et l'herbe jaune des talus...
    Les cantonniers, il n'en faut plus !
    Nous avons pris un raccourci :
    Le petit chemin que voici...
    Ce petit chemin.
    Qui sent la noisette
    Ce petit chemin
    M'a tourné la tête
    J'ai posé
    Trois baisers
    Sur tes cheveux frisés
    Et puis sur
    Ta figure
    Toutes barbouillée de mûres
    Pour nous observer,
    Des milliers d'insectes
    Se sont installés
    Par dessus nos têtes
    Mais un lièvre au passage
    Nous a dit Soyez sages !
    Ne crains rien
    Prends ma main

    Dans ce petit chemin !

    http://www.chansons-net.com/class-O/BO273.html

     signature Tit'Anik

    « Pasle temps, ... je cours après, ...Au SECOURS les Copines ... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    12
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 17:58
    Tit'Anik

    une grande dame

    Ti bo ma douce

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 16:23
    Sonya972

    merci pour ce choix musical

    j'apprécie

    ti bo et très belle journée

    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•. 

    10
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 15:27
    Tit'Anik

    Trop mignone, elle parraissait fragile, mais ...

    bises

    9
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 15:26
    Tit'Anik

    J'adorais son petit conservatoire, ça non plus ça ne rajeunit pas ...

    Je t'embrasse

    8
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 15:25
    Tit'Anik

    Ravie de t'avoir fait plaisir

    Ti bo ma douce

    7
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 15:23
    Tit'Anik

    C'était d'ailleurs comique de voir tous ces candidats filer doux

    Je t'embrasse ma belle

    6
    Mercredi 17 Octobre 2012 à 15:22
    Tit'Anik

    Je te sens toute guillerette, ça fait plaisir

    Je t'embrasse très fort

    5
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 18:36
    Arlette50

    Coucou Annick

    De retour de chez ma fille Nathalie on a fêté ses 37 ans...

    Mireille une belle époque...

    je passe te voir et t'envoie de gros bisous

    4
    Vendredi 12 Octobre 2012 à 20:47
    mamazerty

    je me rappelle cette déjà vieille petite bonne femme à la voix aigûe qui avait l'air si fragile mais une poigne d e fer mine d e rien...comment elles les envoyait se  rhabiller les petits chanteurs qui avaient d ejà la grosse tête sans me^me avoir commencé!

    3
    Vendredi 12 Octobre 2012 à 17:22
    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•.

    un chant que j'aime

    très bon choix musical

    pleins de ti bo 

    douce soirée

    •-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 

    2
    Vendredi 12 Octobre 2012 à 14:59
    AUDOLY-NOURIAN

    ouh la la je me souviens très bien de cette chanson et de Mireille que de souvenirs d'enfance j'aimais beaucoup cette chanson " le petit chemin " merci gros bisous MA

    1
    Vendredi 12 Octobre 2012 à 11:32
    flipperine

    c'était une femme marrante dans son émission



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :