• C'était hier ...

    Maximilien est le dernier de mes grands prématurés, il est né à 6 mois et 3 semaines et pesait 1,500 kg.

    Quand les contractions ont commencé, j'ai dit : "Oh ! Non ! Pas encore ! ..." À la clinique, le corps médical a tout mis en oeuvre pour arrêter le processus. Mais au bout de 2 jours de perfusion, j'ai commencé à avoir peur, mon bébé ne bougeait plus. Je m'en suis plainte, réponse ! "Ne vous inquiétez pas il dort, laissez le dormir". On m'a prise pour une novice, puis pour une perturbée, pour une folle, etc..., pour finir une "emmerdeuse de première". Je ne demandais pas grand chose, juste un "monitoring" pour surveiller mon bébé. Durant toute la journée du 27 octobre, j'ai cassé les pieds au corps médical, jusqu'à ce qu'enfin à 22 heures, pour avoir la paix, on me place enfin cet appareil. "On repassera ..." m'a-t-on dit ... (et la marmotte a mis le chocolat dans le papier d'alu)

    Les yeux rivés sur l'écran, je surveillais, 100 pulsations/minute, un peu bas, mais bon ! (Les pulsations d'un fœtus se situent entre 160 et 180). Ça descend, 80 pulsations, je m'inquiète et appelle l'infirmière qui devait passer, elle m'envoie balader en exigeant que j’arrête de les déranger. Pour un premier enfant on ne connait pas vraiment l'expérience de la maternité et de l'accouchement, mais pour moi c'était mon 5ème bébé, je connaissais mon corps et je parvenais à déceler les symptômes globaux qu'il fallait prendre en considération. Mon conjoint, que j'avais alerté, arrive. Les pulsations sont descendues à 60, là mon conjoint devient menaçant, une infirmière vient, suivie d'un médecin, suivi d'un anesthésiste, un branle bas de combat, en cinq minutes j'étais prise en charge et transportée d'urgence au bloc, mon bébé a une déficience cardiaque, mon corps ne peux plus l'aider, et on va tenter de le sauver en couveuse, à l’hôpital. Accouchée par césarienne, à 23 heures, le 27 octobre, Maximilien poussera son premier cri, je ne verrais rien, ne saurais rien, durant mes 3 jours de surveillance en clinique. C'est atroce, l'attente, dans ces conditions.

    Dès ma sortie, j'organisais mon petit monde, laissant les enfants à leur père, pour me consacrer au petit dernier. Je connaissais à nouveaux ,les angoisses, les doutes, la folie des jours qui passent ...

     

    14 DÉCEMBRE

     

    Nous venons tous chercher, LE PETIT FRÈRE.

    Le papa signe les papiers de sortie, les enfants non autorisés à entrer dans la salle, regardent frénétiquement les préparatifs de départ derrière la baie vitrée et moi j'habille cette petite chose fragile d'à peine 2 kg.

    Arrivée à la maison, où le sapin était déjà monté, je place ce petit ange au pied du sapin, et le mitraille avec mon appareil photo. 

    Et voilà, avec 10 jours d'avance, le père noël est passé chez nous.

    Maximilien, mon petit dernier, a 30 ans.

    Joyeux anniversaire 2 mon grand.

    « Les devinettes, les dernières ... La solutionLes "opérateurs téléphoniques" sont les "ROIS" ... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    8
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 10:32

    Une date gravée dans mon cœur

    Merci de vos gentils commentaires qui me touchent

    7
    Lundi 15 Décembre 2014 à 22:30

    Une histoire très touchante, Annick;un résultat mémorable, en tout cas....Ton fils a l'âge du mien...he

    Bisous à toi

    6
    Lundi 15 Décembre 2014 à 20:13

    un joyeux anniversaire à ton petit...devenu grand!

    bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 15 Décembre 2014 à 17:13

    coucou ma grande joyeux anniversaire à Maximilien ton fiston gros bisous MA

    4
    Lundi 15 Décembre 2014 à 12:49

    Mon  Dieu, heureusement que tu avais pu prévenir ton mari, sinon je n'imagine même pas la suite! Comment peuvent-ils oser dire de ne pas les déranger? Hallucinant! Très joyeux anniversaire à ton petit de 30 ans...mon dernier a 31 ans...

    Merci pour ton mail, qui m'a fait bien plaisir, j'espère qu'avec le mot de Stéphanie sur mon blog, ils vont se calmer...mais je continue à filtrer. bonne journée à toi. plein de bisous.

    3
    Lundi 15 Décembre 2014 à 10:14

    Je lui souhaite un merveilleux anniversaire... Tu as tant lutté pour lui.

    Je suis heureuse qu'il soit là pour toi aujourd'hui.

    Bisous et douce journée.

    2
    Mohican
    Lundi 15 Décembre 2014 à 10:09

    Peut-être un jour les médecins ne seront plus "les rois du monde" et écouteront ce que nous, pauvres mortels, leur disons!!!!

      Bon anniversaire à ton fiston.

    Bisous

    1
    Lundi 15 Décembre 2014 à 09:23

    Une date inoubliable !!!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :